LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Zazie dans le métro - Commentaire de Texte

Cours : Zazie dans le métro - Commentaire de Texte. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  2 Novembre 2019  •  Cours  •  956 Mots (4 Pages)  •  45 Vues

Page 1 sur 4

Raymond Queneau, Zazie dans le Métro, chapitre 1

Introduction :

Raymond Queneau est le cofondateur de l’OULIPO (ouvroir de littérature potentielle) ; il s’est attaché à trouver de nouvelles formes de structure et d’écriture.

Parmi ses œuvres, les plus connues sont Exercices de style et Zazie dans le Métro. Le passage étudié se situe dans le chapitre 1 et fait suite à l’altercation qui a permis de présenter Gabriel et de lancer l’interrogation emblématique du roman : “Doukipudonktan“, qui témoigne des préoccupations littéraires de Queneau concernant la transcription de français moderne parlé.

À ce moment du récit, Gabriel rencontre Zazie, la jeune héroïne qui découvre Paris.

Problématique :

Aujourd’hui, nous allons voir en quoi ce début de récit se présente-t-il comme une parodie de récit d’apprentissage ?

Annonce du plan :

Dans un premier temps, nous verrons que cet extrait respecte les caractéristiques formelles du récit d’apprentissage et dans un second temps, nous verrons qu’il en travestit les codes.

Développement :

  1.  Un personnage et sa famille

Zazie est une petite fille (mouflette) de 8 ans, elle est insolente, elle répond aux adultes : “Comment ça non ? “ (à la ligne 41), “Ah les salauds“ (à la ligne 48).

Elle a de l’audace : “Tu m’en mettras un peu derrière les oreilles“ (à la ligne 10) (parfum d’homme), “Chsuis Zazie, jparie que tu es mon tonton Gabriel“ (à la ligne 3) (elle aborde son oncle en première).

Zazie est accompagnée de sa mère : “femmes“ (à la ligne 2), “manman“ (à la ligne 17), “Jeanne Lalochère“ (à la ligne 19).

On peut voir que Zazie est entourée d’un cercle familial, on a une présentation classique de sa famille.

Sa témérité est reliée à la question de la quête. Zazie associe la perspective de passer du temps avec son oncle pour pouvoir prendre le métro.

  1.  La quête de Zazie

Elle a une forme de quête : “Tonton, qu’elle crie, on prend le métro“ (à la ligne 39).

Malheureusement pour elle, elle rencontre un obstacle : “y a grève“ (à la ligne 43, 44, 45).

On peut penser que la quête peut se dérouler d’une façon différente.

Il faut qu’elle trouve un moyen de franchir cet obstacle.

Action commençant dans une gare : “train“ (à la ligne 21), “6h60“ (à la ligne 21) (terme d’énonciation, jeu sur la langue pour dire 7h).

La fillette veut prendre le métro : “Zazie galope“ (à la ligne 38).

Pour pouvoir remplir sa quête, on lui donne deux jours : “après-demain“ (à la ligne 21).

  1.  La naïveté de Zazie

On a une héroïne extrêmement jeune : elle a 8 ans, elle ne sait pas ce qu’est le métro elle ne connaît pas Paris.

Elle voudrait mettre du parfum pour homme alors que c’est une fille : “Tu m’en mettrais un peu derrière les oreilles“ (à la ligne 10), “C’est un parfum d’homme“ (à la ligne 11).

Sa naïveté s’accompagne par sa recherche de l’information en posant des questions : “Tu m’en mettrais un peu derrière les oreilles“ (à la ligne 10), “on prend le métro“ (à la ligne 39).

...

Télécharger au format  txt (6 Kb)   pdf (74.7 Kb)   docx (91.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com