LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Que reste-t-il de la conception gaullienne de la Présidence de la République ?

Rapport de stage : Que reste-t-il de la conception gaullienne de la Présidence de la République ?. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  3 Avril 2019  •  Rapport de stage  •  2 333 Mots (10 Pages)  •  320 Vues

Page 1 sur 10

Dissertation : Que reste-t-il de la conception gaullienne de la Présidence de la République ?

Au cour de sa conférence de presse du 30 juin 1955, le général De Gaule affirme que : « Á la tête de l’État il faut une tête, autrement dit un chef de l’État, qui, par le mode de son élection, sa qualification, ses attributions, ait à exercer une fonction d’arbitrage national. »

En effet De Gaulle as une conception de la présidence de la République bien à lui.

Une conception est une opinion, une représentation, l’idée que l’on peut se faire de quelque chose.

Quant à la présidence de la République, cela symbolise le Président de la République c’est-à-dire l’Homme qui est désigné le chef de l’État.

 En France l’institution du Président de la République apparaît avec la IIe République en 1848, et le Président ne dispose pas des pouvoirs que l’on lui connaît actuellement, il a un rôle politique relativement effacé jusqu’à la fin de la IVe République.

 En effet sous cette République l’intégrité des actes du Président doivent être contresigné par le président du conseil et les ministres concernés, il n’a plus l’initiative des lois ainsi que le droit de dissolution. 

 Voilà pourquoi il est intéressant de nous pencher sur la conception gaullienne de la présidence de la République. Cela nous permettra de voir l’évolution de son rôle de ses fonctions et de ses pouvoirs qui ont été largement diminués avant la Ve République.

Pour cela nous établirons un cadre chronologique en nous concentrant sur la période allant de 1958 et plus précisément en partant du 29 juin, date de préparation de l’avant-projet de la Constitution, jusqu’à aujourd’hui. 

 De plus nous nous contenterons de rester dans le cadre de la Ve République de la France.

Ainsi, la présidence de la République à t’elle évoluée par rapport à la conception de De Gaule ?

Tout d’abord l’élargissement du rôle du Président de la République (I) enfin la fonction présidentielle toujours marqué par la conception gaullienne (II).

I-  L’élargissement du rôle du Président de la République

Pour commencer nous expliquerons que le contexte à obligé l’élargissement du rôle du Président (A); Puis nous étudierons la favorisation d’une hyper présidence (B).

A)  Un contexte obligeant l’élargissement du rôle du Président

 Le contexte historique à imposé au chef de l’État qu’il élargisse son rôle dans différents domaines.

 En effet L’idée de De Gaulle était de concevoir le président comme un arbitre qui se situerait au-dessus du jeu des partis et non pas comme un chef de parti.

Le but étant de ne pas impliquer le Président dans le jeu politique et qu’il puisse se concentrer sur des questions essentielles liées à sa fonction.

Cependant en 1978 Giscard destin créa son propre parti présidentiel et ainsi il s’immisça dans le jeu politique n’agissant plus comme un arbitre. 

Olivier Beaud dans « une présidence à la dérive »  explique que depuis la création de son parti par Giscard destin, le problème pour le Président et de savoir comment gérer cette double fonctions importantes au sein de la Ve République et que à partir de cela une règle coutumière s’est formé à savoir l’alliance de la fonction présidentielle et de celle de chef de parti. 

 Sauf qu’en général le Président a plutôt tendance à favoriser sa nouvelle fonction qu’il occupe, et délaisse celle de chef de parti. 

Dans la conception gaullienne le rôle le plus important du Président est celui de réunir la population autour de sa personne, il agit en favorisant l’idée de rassemblement.

Par conséquent les partis politiques ne seraient que des obstacles supplémentaires pour les Français cela créerait une division. Pour Charles-de-Gaulle les partis ne doivent en aucun cas corrompre l’État qui est source et symbole de l’unité nationale.

 Ainsi on remarque une première évolution du rôle du Président, il n’est plus l’arbitre au-dessus des partis crées par De Gaulle mais il prend part activement à la vie politique. 

Notamment lors de la campagne présidentielle le Président va expliquer les convictions du parti auquel il appartient pour tenter de rallier les citoyens à sa cause. 

De plus avec la création de l’Union Européenne et l’adhésion à cette communauté par la France, le Président de la République a dû se doter de nouveaux rôles et de nouvelles fonctions pour pouvoir représenter au mieux la France à l’international. 

Le 18 avril 1951 la communauté européenne du charbon et de l’acier est créer et la France en fait partie mais depuis, cela a bien évolué et actuellement nous sommes entrés dans l’Union Européenne.

Par conséquent le Président de la République française a du se doter de nouveaux pouvoirs qui ont été mis en place pour qu’il puisse gouverner à l’international et représenter son pays. En effet, par exemple il siège au conseil européen. 

Ils jouent un rôle important en matière de diplomatie, c’est le domaine réservé du Président et de se fait c’est à lui que revient la responsabilité de négocier et ratifier les traités.

 La France a progressivement transféré une partie de ses compétences à l’Union Européenne et de ce fait le rôle du chef de l’État s’exerce davantage au niveau européen puisqu’il y mène la politique européenne de la France. 

Comme vu précédemment le Président à du élargir son champs de compétence pour pouvoir servir au mieux son pays, cependant on peut se demander si la fonction présidentielle ne tend pas vers une hyper-présidence.

B) La favorisation d’une hyper-présidence

Cette hyper-présidence ce traduit tout d’abord par une légitimé démocratique du président de la république.

De Gaulle renforce le pouvoir exécutif à travers la personne du chef de l’état.

Ce dernier est perçu comme la clé de voute des institutions.

Mais la légitimé que tire le président de la République va être accentué par l’élection

...

Télécharger au format  txt (15.2 Kb)   pdf (53.6 Kb)   docx (14.4 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com