LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les formes et déterminants du lien social, Michel LALLEMENT

Fiche : Les formes et déterminants du lien social, Michel LALLEMENT. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2020  •  Fiche  •  735 Mots (3 Pages)  •  28 Vues

Page 1 sur 3

Ecole Supérieur Des Sciences                                              République Togolaise Economiques, de Gestion et de                                                  Travail-Liberté-Patrie la Statistique (ESSEG)

[pic 1]

ANNEE ACADEMIQUE 2019-2020

Introduction à la Sociologie

Chargé du cours :

Dr OURO BITASSE Eralakaza

 

Exposé du Groupe n°2

Texte :   Les formes et déterminants du lien social 

Auteur : Michel LALLEMENT

OUVRAGE : HISTOIRE DES IDEES SOCIOLOGIQUES DES ORIGINE A WEBER

Les membres du Groupe

 TAGBA Didier

NIANGADO Aïssata

NAMBO  Trésor

DANSOU Gédéon

Sommaire

  1. Introduction
  1. Le suicide comme fait social
  1.  Suicide et anomie
  1.  Individualisme et Socialisme
  1. Conclusion
  1. INTRODUCTION

 Durkheim dans son œuvre s’interroge sur les déterminants de la        cohésion sociale en une époque tourmentée. Dans son analyse il met solennellement en évidence  l’impact du poids de la société sur les comportements individuels. A la lutte des classes, il substitue le projet d’une intégration du corps social basée avant

  1. Le suicide comme fait social

En vue de montrer que le suicide est un fait social, Durkheim décline les explications psycho-pathologique.

Pour lui, le suicide n’est pas dû à une tendance héréditaire, ni au climat. Mais l’intensité sociale qui est la variable intermédiaire ente les liens de causalité précités. A l’aide d’une étude statistique, Durkheim montre que le suicide est un fait social et établit des corrélations multiples. A savoir le suicide se commet plus le jour que la nuit, le taux de suicide est élevé en hiver, croît  avec l’âge, élevé chez les hommes, varie en fonction de la densité des villes. Il va jusqu’à affirmer que les protestants se suicident plus que les catholiques et ces derniers plus encore que les juifs.

  1. Suicide et anomie

Pour caractériser une autre forme de suicide Durkheim emprunte le mot  <>  au philosophe Jean-Marie Guyau (1854-1888).Il faut noter que Durkheim n’emploie ce terme que dans deux ouvrages à savoir << De la division du travail social  et le suicide >>. Il distingue ainsi l’anomie aiguë de l’anomie chronique et l’anomie régressive de l’anomie progressive. Ces définitions varient entre le mal de l’infini ou le besoin illimité au dysfonctionnement de l’activité économique. Plus tard, les durkheimiens ignoreront ce terme dans leur analyse.  

...

Télécharger au format  txt (4.5 Kb)   pdf (104.9 Kb)   docx (233.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com