LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

En Attendant Godot, L'écture Analytique De La Scène De dénouement

Recherche de Documents : En Attendant Godot, L'écture Analytique De La Scène De dénouement. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  23 Novembre 2013  •  1 214 Mots (5 Pages)  •  7 024 Vues

Page 1 sur 5

L.A. N°3 S. Beckett, En attendant Godot

Intro : C'est du théâtre de l'absurde, représenter pour la première fois en 1953, du titre En attendant Godot on nous présente deux personnages où il existe un lien entre eux. Ces deux personnages sont fatiguer et veulent se suicider. Il n'y a pas d'action, ils ont des intentions d'agir mais ils n'aboutissent à rien. Le théâtre de Beckett n'est pas centré sur l'action des personnages, par fois ils n'ont pas nom car ils sont insignifiant.

Thèmes : la lassitude, le désespoirs, une envie irréelle car ils ne font rien.

Exemple de 3 question qui peuvent être posé à l'oral :

1/ Cette fin est-elle un dénouement ?

2/ Ce passage est il représentatif du titre de l’œuvre ?

3/ Comment Beckett renouvelle-t-il les attentes du dénouement ?

I/ Cet fin est-elle un dénouement ?

I/ Ce n'est pas une scène de dénouement :

1) Situation pas résolut.

2) Pas de mort/suicide.

3) Évocation du lendemain.

II/ Il y a des événement de situation final :

1) La fin de la vie envisager cloture la pièce.

2) Fin de la journée = fin de la pièce

3) La lassitude général des personnages > une fin

Pour une question fermer le plan le plus évident répartit les idées entre affirmation et le dépassement ( négation )

II/ Ce passage est-il représentatif du titre de l’œuvre ?

/!\ Nécessite une connaissance minimum sur les œuvres !

Ce titre parait simple mais il traduit d'autre choses. Leur état d'esprit marquer par l'attente, une certaine représentation de la condition humaine, pour Beckett l'Homme se définit par une attente interminable. La condition humaine selon Beckett est absurde et cherche à montrer la faîte de l’existence humaine, la faîte aussi de l'explication de cette existence.

La dernière scène traduit l'attente des personnages ( c'est la dernière scène et ils attendent toujours ), avec l'évocation du lendemain et avec la présence de nombreux silence et peu de parole (plat). C'est bien représentatif de cette pièce.

Dans la 2ème partie on va au-delà, parler de la lassitude des personnages, parler de leurs envie de suicide, fin de vie et fin de la pièce se rejoint, l'absurdité de la condition humaine.

III/ Comment Beckett renouvelle-t-il les attentes du dénouement ?

Il faut bien identifier les mots clés ! Beckett conserve des événements du dénouement mais les remets en question. Les indication scéniques et le décore font voir le dénouement. Personnage prisonnier, piéger, à voir le destin, ces personnages envisagent de nourire, la mort envisager les caractérise. Absence de résolution final et d'actions, aussi l'absence d'une parole d'explication. Le dénouement cherche à manifester l'absurdité de la condition humaine.

Bilan : Quelque soit la question poser on retrouve des points d'analyse. C'est-à-dire, les plans fait en cours ne sont pas définitif pour l'oral de français. Il faut l'adapter à la question.

Analyse de En attendant Godot, 1953, Beckett

I/ Mise en cause du dénouement classique :

1) Des indices de dénouement :

Indications scénique de la fin de journée l.18 « c'est la nuit »,... > fin théâtrale.

Verbe « s’en aller » dit par les deux personnages, verbe aller souligne mouvement de départ > cette idée représente le dénouement du texte.

Champ lex. de partir indique les personnages partent et la fin de la pièce, « allons-y » → « y » indique un lieu inconnu, on sait pas où> l'absence de résolution.

2) Absence d'indications :

Absence de résolution et absence d'indications sur le lieu ; absence d'indication sur Godot.

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (95.3 Kb)   docx (11.4 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com