LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dissertation explicative molière

Dissertation : Dissertation explicative molière. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  5 Septembre 2021  •  Dissertation  •  540 Mots (3 Pages)  •  37 Vues

Page 1 sur 3

INTRODUCTION

L’Époque moderne, de 1492 à 1792, est une époque où excellent les valeurs telles que le progrès, la communication et la raison. Ces valeurs se projettent énormément dans le contexte littéraire du classicisme, qui est devenu populaire dans les années 1650. Effectivement, un auteur français en a souvent fait la démonstration, il s’agit de Molière (1622-16730). Molière était un auteur très doué, particulièrement dans les comédies-ballet telles que le malade imaginaire, paru en 1673, année de son décès. Cette œuvre permet facilement de voir les liens entre le classicisme et le contexte de l’époque, notamment par l’entremise de la première finalité morale qui est de plaire et la deuxième qui est d’instruire.

DÉVELOPPEMENT         

Tout d’abord, Le malade imaginaire démontre bien les éléments principaux du classicisme, tels que  la finalité morale de plaire, exprimée dans cette comédie-ballet. Cette finalité a pour but de divertir le public, une notion qui était importante au 15ème siècle. Il y a plusieurs moyens d’y arriver, notamment par l’humour et les procédés comiques, ce que Molière a fait. D’une part, l’œuvre de Molière plait parce qu’elle est divertissante et qu’elle fait rire le public. « Je suis bien aise d’avoir une fille si obéissante. La chose est donc conclue, et je vous ai promise. » (p.21) Cette citation est un extrait de la scène cinq de l’acte 1 de la pièce. Dans cette scène, Argan confie à sa fille qu’il a eu une proposition de mariage pour elle. Celle-ci croit donc qu’il s’agit de son amant Cléante, alors qu’il s’agit plutôt de Thomas, un médecin. Elle accepte donc avec joie, mais réalise tranquillement son erreur. Il s’agit donc ici d’un quiproquo entre Angélique et Argan. Celui-ci a pour but de fait rire le public, qui lui est conscient du malentendu dès le départ. La notion de plaire est donc largement comblée dans cette extrait. D’une autre part, la pièce plait au public puisqu’elle lui fait vivre plusieurs émotions à la fois et qu’on s’attache aux personnages et à l’histoire. « Le Ciel en soit loué. Me voilà délivrée d’un grand fardeau. Que tu es sotte, Toinette, de t’affliger de cette mort! » (p.104) Cette citation, de la scène 12 de l’acte trois, démontre le fait que Béline, la femme d’Argan, se sert de lui. En effet, celui-ci fait semblant d’être mort pour voir sa réaction. Rapidement à la lecture de la pièce, il est facile de voir la ruse chez la femme d’Argan. Elle joue à la femme parfaite simplement pour avoir son héritage, ce qui est frustrant pour le public qui s’attache au personnage d’Argan. Par la suite, lorsqu’il réalise qu’elle se sert de lui, le public ressent une satisfaction et est content pour lui, car il sait maintenant la vérité. Le public entre facilement dans l’histoire et la vit comme si c’était la sienne, ce qui le divertit énormément. En bref, la pièce de Molière, le malade imaginaire, reflète bien la première finalité morale de plaire, avant tout, parce qu’elle divertit le public et le faire rire, mais aussi, parce qu’elle lui fait vivre plusieurs émotions à la fois et qu’elle le transporte à travers l’histoire. [pic 1][pic 2][pic 3][pic 4]

...

Télécharger au format  txt (3.3 Kb)   pdf (45.3 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com