LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Culture De Communication

Dissertation : Culture De Communication. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  9 Avril 2014  •  576 Mots (3 Pages)  •  1 102 Vues

Page 1 sur 3

Quand il évoque la difficulté de pouvoir suspendre ses liens sociaux, ne serait-ce que le temps d’un

week-end, afin de faire face à la course temporelle de son existence, le sociologue Harmut Rosa ne

sait pas qu’il convoque là une première facette de la solitude, celle codée comme « ressource » et

comme reflet ultime du sujet autonome. Ponctuel, impulsé voire maîtrisé par l’individu, ce face-à-soi

se niche de façon transversale au coeur de l’intégration sociale. Dans son versant 5 positif, il

s’apparente à un interlude recherché, dont l’objectif est de faire le « plein de soi » nécessaire au

renouvellement de sa force motrice : cette forme de solitude est considérée comme une condition du

développement personnel et du dépassement de soi. Il s’agit donc là d’une solitude socialement

valorisée, car individuellement maîtrisée, telle que l’incarne aujourd’hui la figure du navigateur, de

10 l’artiste ou du randonneur. C’est d’ailleurs le développement social de cette solitude créatrice que

Jacqueline Kelen appelle de ses voeux.

Pour autant, parce qu’il répond à la nécessité du dépassement de soi dans des univers de compétition

sociale, ce sentiment ponctuel de solitude s’incarne également dans des formes plus diffuses, moins

choisies ou maîtrisées : elle peut survenir au coeur de collectifs de travail, induite par des modes

15 contemporains de management mêlant exigence du don de soi et incertitude quant à la stabilité de

l’emploi ; elle descend également les âges, sécrétée au sein de la société française par une

compétition et une pression scolaire précoces, dès l’adolescence, voire l’enfance. Elle correspond en

quelque sorte à un « vertige » lié à la mise à l’épreuve de soi et à la mise en jeu renouvelée des vies,

accentuées par l’horizon d’une possible chute sociale. Elle s’inscrit ainsi dans les interstices de

20 parcours individualisés et mobiles : portée par les dynamiques récentes du capitalisme, qui mettent

en discontinuité les vies professionnelles tout en appelant à la productivité, cette expérience renvoie

également à la double norme d’autonomie et de responsabilité au sein des existences.

Quand ce « vertige » se traduit par un retournement effectif des itinéraires, il ouvre sur une autre

forme de solitude. Induite par la radicalité d’une rupture de vie – familiale ou sociale –, elle

25 confronte l’individu aux normes et aux aspirations, personnelles ou collectives, dont il s’écarte. Le

«

...

Télécharger au format  txt (4.1 Kb)   pdf (64.2 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com