LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire De Texte sur le poème Après 3 ans de Verlaine

Compte Rendu : Commentaire De Texte sur le poème Après 3 ans de Verlaine. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  30 Décembre 2013  •  843 Mots (4 Pages)  •  2 088 Vues

Page 1 sur 4

Ce poème est fait de contradictions entre la beauté et la déception ainsi qu'une esthétique trouble. On peut donc diviser ce poème en trois parties qui reviennent à la même question:Comment une même description peut faire ressentir des sentiments opposés à une personne ?

Nous commencerons par expliquer d'abord l'enchantement du jardin puis la déception lors de la promenade et enfin l'esthétisme flou.

I Un jardin enchanté 

le parcours du promeneur, l'entrée, le trajet et le rythme harmonieux, tendresse : L'adverbe « doucement » contribue à renforcer un climat de confidence et de calme. 

1ere strophe :il n'y a aucun rejet, les vers fluides sont témoins d'une histoire descriptive. 

v.3 L'imparfait dans cette poésie suggère une certaine durée temporelle permettant à Verlaine de profiter d'un moment particulier. 

Jardin convivial, intime. Jardin pas grandiose, "étroite porte". " petit " 

Atmosphère conviviale, reposant. Il utilise "la", "son". 

Le souvenir transmis par la sensorialité. Vision globale : clarté, fraîcheur : "pailletant", "humide étincelle". Il fait ressortir la flore et beauté du cadre "lys", "rose" 

le bruit des plantes et du jet d'eau. 

Les allitérations en "p" du premier quatrain suggèrent les bruits de pas de la promenade. 

- la permanence des choses : " rien n'a changé " " fait toujours " cela est accentué par les répétitions

" comme avant " 

-la personnification du décor 

le monde en mouvement, caractère merveilleux du jardin. Cela donne une impression de vivant, la nature est comme l'homme. 

Il Compare les objet, la nature à l'homme : verbe attribué à des mouvement humain : "chancelle", "palpitant" -> Verbes attribués à des mouvements humains. Cela rend le jardin plus présent, plus vivant, plus proche. 

Par les verbes d'action " palpite, balance, promenait " retranscrivent le mouvement du vent. 

II Une promenade toute en déception  

rupture du dernier tercet. 

-> Pause rythmique après "même", et utilisation du tiret v14 " -grêle" -> rythme plus heurté, comme si hésitant

Beaucoup d'allusions négatives " plâtre s'écaille" " bout de l'avenue " " grêle " " l'odeur fade " 

Il y a une grande différence par rapport au début où l'ont pouvait voir la beauté. 

La fin apparaît comme une chute. 

La statue "Velléda" porte une majuscule : importance. 

-> Les œuvres humaines

...

Télécharger au format  txt (5.4 Kb)   pdf (72.6 Kb)   docx (10.5 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com