LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Cendrillon ou la petite pantoufle de verre, Charles Perrault

Dissertation : Cendrillon ou la petite pantoufle de verre, Charles Perrault. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  29 Juillet 2018  •  Dissertation  •  517 Mots (3 Pages)  •  234 Vues

Page 1 sur 3

« Cendrillon ou la petite pantoufle de verre »
(p.63 à 69)

Sujet : Montrez que dans le conte de Charles Perreault, met l’accent sur les qualités de Cendrillon, particulièrement sa beauté et sa bonté.
Introduction : Sujet amené, sujet posé, sujet divisé
Développement :


En premier lieu, un des attraits de Cendrillon est sa beauté à couper le souffle. D’une part, Perreault présente la protagoniste du conte comme étant naturellement jolie. Ses habits de piètre qualité laissent quand même transparaître sa magnificence : « Cendrillon, avec ses |méchants habits, ne laissait pas d’être cent fois plus belle que ses sœurs, quoique vêtues magnifiquement. » (lignes 22-23) L’hyperbole ainsi que la comparaison faite entre ses sœurs et celle-ci met de l’emphase sur la sublimité de la jeune femme. Le fait qu’elle soit plus imposante malgré qu’elle soit nettement |moins bien parée montre une fois de plus sa joliesse. D’un autre côté, puisqu’elle est splendide, Cendrillon fait tourner les têtes. Son arrivé au bal en est un exemple : « Il se fit un grand silence : on cessa de danser, et les violons ne jouèrent plus, tant on était |attentif à contempler les grandes beautés de cette inconnue. » (lignes 103-105) La belle apparence de Cendrillon est mise de l’avant en montrant comment elle se fait envier pour son physique. La façon dont les gens la regardent est révélatrice  sur l’élégance qu’elle dégage. En outre, la manière dont les gens la perçoivent ainsi que le fait que Cendrillon|est belle peut importe les circonstances, révèle une fois de plus qu’elle est simplement splendide physiquement.

En second lieu, la bonté irréprochable de Cendrillon fait partie des qualités qu’elle possède. Tout d’abord, la générosité dont elle fait preuve est illustrée à|maintes reprises dans l’œuvre de Charles Perreault. Il souligne cet aspect avec le passage suivant : « Elle alla s’asseoir auprès de ses sœurs et leur fit mille honnêtetés : elle leur fit part des oranges et des citrons que le prince lui avait donnés, ce qui les étonna fort, |car elles ne la connaissaient point. » (lignes 117-119). Dans cet exemple, on voit qu’elle offre volontairement des biens à ses sœurs qui la maltraitent au lieu de les conserver. Elle ne les ignore pas même si celles-ci ne savent pas son identité. Le luxe rare qu’elle offre et les|compliments qu’elle leur fait révèle son honnêteté, sa politesse et sa générosité. De plus, le personnage principal de ce conte est indulgent. Elle agit sans aucune trace de rancune : « Cendrillon, qui était aussi bonne que belle, fit loger ses deux sœurs au palais, et les maria dès le|jour même à deux grands seigneurs de la cour.» (lignes 196-199) Ce passage met de l’avant son amabilité, car elle a accepté les excuses qui lui ont été faites. Elle n’est donc pas du tout vindicative, car elle n’a point gardé d’amertume ou de ressentiment.  Cet extrait montre qu’elle est |altruiste en agissant en leur faveur en priorité avec rapidité. Finalement, Cendrillon a une bonté d’une rare grandeur en agissant sans méprit auprès de ses sœurs et en étant toujours honnête.

...

Télécharger au format  txt (3.2 Kb)   pdf (58.6 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com