LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le massacre des Rohingyas en Birmanie

Cours : Le massacre des Rohingyas en Birmanie. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  10 Octobre 2017  •  Cours  •  1 444 Mots (6 Pages)  •  347 Vues

Page 1 sur 6

Le massacre des Rohingyas en Birmanie

Introduction :

        Bonjour a tous, nous allons aujourd’hui vous parler de faits qui ont marqué l’actualité dernièrement, le massacre des Rohingyas en Birmanie. Nous avons choisi de vous parler de ce sujet car il est en lien sur le thème du pluralisme des croyances et la laïcité. Effectivement, La France est un pays laïque a l’opposé nous allons étudier un autre pays ne se considérant pas comme religieux et qui vas a l’encontre de ces principes. On n’entend par laïcité un principe qui repose sur trois valeurs : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions.La laïcité garantit aux croyants et aux non-croyants le même droit à la liberté d’expression de leurs convictions. Elle assure aussi bien le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion, d’en changer ou de ne plus en avoir. 

De cette séparation se déduit la neutralité de l’Etat, des collectivités territoriales et des services publics, non de ses usagers.

A partir de cette notion de laïcité nous allons comme dit précédemment étudier la situation des Rohingyas en Birmanie.

        Nous allons étudier cela sous trois axes :

1/Qui sont les Rohingyas ?

2/Pourquoi ils sont persécutés ?

3/Pourquoi la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi est elle autant critiqué ?

        Les Rohingyas sont un groupe ethnique musulman qui vit principalement au Sud-Est de la Birmanie dans l’État d’Aragan. Petit rappel on entends pas ethnie ensemble de personne qui partagent la même culture la même langue ou les mêmes traditions.

 Il faut savoir que la Birmanie ou Myanmar est un pays situé en Asie du Sud-est avec un frontière commune avec le Bangladesh, la Chine, l'Inde, le Laos et la Thaïlande. Le pays a connu entre 1962 et 2011 une série de dictatures militaire avant de céder la place a un pouvoir civil, mais officieusement l'armée possède un pouvoir sur toutes les décisions officielle. L'armée ,met en place une constitution pour selon elle démocratiser la vie publique mais ce n'est au final qu'un moyen de renforcer son pouvoir judicaire et faciliter ses interventions en la rendant indépendante de l'état, la Birmanie deviant par cette constitution . Malgré cela elle introduit les bases d'un état laïque et démocratique avec les notion de démocratie populaire et de "laïcité encadré" ce qui signifie que chaque citoyens a le droit de pratiquer sa religion mais qu'il doit la déclarer a l'état qui vont ainsi lui rajouter des impoots selon son culte.

En 2014 les Rohingyas représentaient moins de 5% des individus. Alors, en quoi consiste la persécution des Rohingyas en Birmanie ? Officiellement, les 1,3 millions de Rohingyas ne sont pas citoyens de la Birmanie. En effet, en 1982 une loi a été voté qui dit que seules Les groupes ethniques présent avant 1823 et qui peuvent le prouver sont déclarés comme citoyens. Or selon l’Etat, les Rohingyasn’ont pas pu prouver qu’ils étaient présents avant 1823 néanmoins ils habitent là-bas depuis des générations. En conséquences, les Rohingyas sont considérés comme apatrides et donc sans nationalité. Ils n’appartiennent donc à aucun pays en particulier. En Birmanie, ils ne possèdent donc pas les mêmes droits que les citoyens 'mais payent quand meme de nombreux impots). Ils vivent dans des conditions très difficiles, avec notamment aucun accès aux hôpitaux, aux écoles et au marché du travail ce qui empêche une intégration des Rohingyas en Birmanie.

        Les Rohingyas sont un groupe ethnique en grande majorité musulmane mais la Birmanie est un pays  bouddhiste avec 90% de sa population qui pratique cette religion etc’est cette différence de religion qui semble attiser les tensions entre les Rohingyas et l’état. En effet, depuis des années en Birmanie on assiste à la monté d’un nationalisme bouddhiste basés sur la peur des chrétiens et des sectes et sur un racisme de superiorité envers les musulmans. Différents milices nationalistes et groupes paramilitaires boudhistes sevissent ainsi dans les campagnes birmanes sous le pretexte de protéger la population des "ennemis de la Birmanie" comprenez ici tout ce qui n'est pas boudhiste, déjà en 2012 les affrontements entre Birmans et musulmans avait entrainé 200 morts principalement des Rohingyas. L’ONU considère les Rohingyas comme le peuple le plus persécuté au monde, le représentant de l’ONU au Bangladesh a déclaré en novembre 2016 que la Birmanie à procédé à un « nettoyage ethnique » de la population. Il évoquait des viols de femmes, le massacre d’enfants ou encore des destructions de maisons de Rohingyas par l’armée.

...

Télécharger au format  txt (8.7 Kb)   pdf (63.1 Kb)   docx (11.3 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com