LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Mouvement français de Résistance : Combat

Étude de cas : Mouvement français de Résistance : Combat. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  26 Février 2018  •  Étude de cas  •  1 261 Mots (6 Pages)  •  385 Vues

Page 1 sur 6

Dm-Histoire

I- Mouvement de résistance «Combat »

A la fin de l'année 1941, le Mouvement de libération française s'unit avec un autre mouvement de résistance, Liberté, pour donner Combat.

 1. Année de fondation : Combat est, pendant la Seconde Guerre mondiale, un mouvement français de Résistance crée en 1941. C'est le plus important des huit grands mouvements de Résistance.

2. Localisation : Le Mouvement de libération nationale (MLN) est le premier nom donné au parti. En août 1940, le MLN se situe dans la zone sud : à Lyon, Marseille, Montpellier, Toulouse, Limoges et Clermont-Ferrand. Combat est dans la zone non occupée : libre. En 1943 le Comité Directeur de Combat apprend que des résistants au Service du travail obligatoire (STO) se sont réfugiés en Haute-Savoie. Le service Maquis aide tous les hommes à survivre en leur fournissant des armes, des nourritures  et en les intégrant au mouvement.  L'objectif pour Combat est de développer, de superviser et d'organiser ces groupes armés.

3. Idéologie : Vers 1941, Combat prend une orientation gaulliste ce qui entraîne une rupture avec des résistants de tendance pétainiste.  Combat regroupe toutes les tendances politiques à l'exception des mouvances radicales et pro communistes : responsables de la défaite de 1940.

4. Fondateurs : Henri Frenay, le fondateur de Combat, Henri Abbadie, un des organisateurs à Perpignan, Alfred Coste-Floret, membre du Comité directeur de Combat, Jean-Guy Bernard, secrétaire général du mouvement, Pierre Bénouville, dirigeant les relations extérieures etc. Il y a aussi cinq autres membres dès 1943 : Georges Bidault, Claude Bourdet, Maurice Chevance, Alfred Coste-Floret, François de Menthon.

5. Objectifs : L'objectif est de libérer la France de l'occupation allemande avec l'aide des Alliés (Royaume-Uni et États-Unis), ou tout au moins de harceler les troupes du Reich.

Combat n'était pas opposé au maréchal Pétain, mais opposé à l'occupation. Henri Frenay charge Jacques Renouvin de monter dans chacune des 6 régions couvertes par le réseau des groupes francs (GF). Les GF doivent se procurer eux-mêmes leurs armes en pillant des dépôts ou des postes de police, et fabriquer artisanalement leurs explosifs ou les voler dans des mines. Après l'invasion de la zone libre par les Allemands en novembre 1942, l'action des groupes francs sont chargés d'attaquer les trains de soldats allemands ou à destination de l'Allemagne, de saboter les voies ferrées, de détruire les usines d'armement et les dépôts, d'assassiner les agents de la Gestapo. Les GF sont approvisionnés en armes par l'Angleterre grâce à des parachutages qui leur fournissent des mitraillettes, des grenades etc. En 1943, les membres des groupes francs sont arrêtés par la gestapo à la sortie d’un train.

6. Evolution : Pendant la guerre, en 1943, Combat comprend 14 services spécialisés. Il est divisé en quatre branches : les relations extérieures (pour se fournir en armes en Angleterre, service secret américain), les affaires militaires (elles comprennent les groupes francs, le Maquis, etc), Les affaires politiques et le secrétariat général. Toujours en 1943, Combat fusionne avec deux grands mouvements de la zone sud : Libération et Franc-Tireur pour former les Mouvements unis de la Résistance.  

7. Régime de Vichy/ Gestapo/ Armée allemande : En janvier 1941, Henri Frenay démissionna : il perdit la confiance qu'il avait attribué au maréchal Pétain. Il refusa les nouvelles propositions du régime de Vichy.  Le journal Combat contient des articles de propagande contre le Régime de Vichy, qui révèle et critique les actions du gouvernement et ainsi que des articles de fond traitant par exemple du nazisme ou de la collaboration. La zone libre et envahit par les allemands en 1924 ce qui oblige Combat à affronter la gestapo. Contre la Gestapo, comme cité dans les objectifs (ex. 5), elle arrêta les membres des groupes francs qui fournissaient des renseignements à Combat.

...

Télécharger au format  txt (8 Kb)   pdf (138.9 Kb)   docx (13.7 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com