LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le Mouvement Du Symbolisme

Rapports de Stage : Le Mouvement Du Symbolisme. Recherche parmi 279 000+ dissertations

Par   •  18 Mai 2012  •  675 Mots (3 Pages)  •  2 080 Vues

Page 1 sur 3

Introduction

Le symbolisme est un mouvement littéraire, artistique et esthétique qui est apparu en France et en Belgique vers 1870, en réaction au naturalisme et au mouvement parnassien. Ce mouvement est originaire de Russie, surtout grâce à Valéry Brioussov qui est un poète, dramaturge du début du 19e siècle, mais il est principalement connu pour être le fondateur du symbolisme russe. Le Manifeste publié par Jean Moréas en 1886, dans Le Figaro, est considéré comme l'acte de naissance de l'école symboliste.

Le terme « symbolisme » fut proposé par Jean Moréas, poète grecque, il a choisit l'étymologie du mot « symbole » qui signifie « jeter deux objets en même temps » ou « rassembler deux objets séparés ». L'accent est donc mis sur la déchirure et sur la réunion ; le terme assure une double fonction dynamique de jonction et disjonction.

I) Définition

Tous les poètes symbolistes respectent leurs grands aînés qui ont ouvert le chemin : Hugo, de Nerval, Baudelaire, Verlaine... pour leur côté mystique, leur goût des horizons lointains ou des univers fantastiques, mais aussi pour leur liberté face aux formes et au langage poétique. Francisco de Goya tient un rôle important car il a auguré le mouvement avec sa citation qui est une mise en garde contre le conformiste en 1787 : « Le sommeil de la raison engendre des monstres ».

Pour les poètes symbolistes, il s'agit d'échapper au rationnel imposé par la science et puis par le Naturalisme, qui est un mouvement qui tente de peindre fidèlement le réel. Dans le mouvement symbolisme, il ne s'agit plus de décrire les apparences matérielles ou la société telle que chacun la voit, mais au contraire de découvrir les véritables idées qui se cachent derrière pour alors révéler la véritable nature du monde et de donner à voir ce que nul auparavant n'avait aperçu. Moréas d'ailleurs proclame que la poésie devrait désormais « suggérer plutôt que décrire ». Pour y arriver, ces poètes vont utiliser des symboles, des images, afin de faire ressortir le sens camouflé par une vérité abstraite ; principalement à travers la mythologie et des figures féminines. Pour résumer, ils décrivent le monde réel seulement en utilisant des représentations métaphoriques. Certains thèmes reviennent régulièrement : le bizarre, le rêve, l'inconscient, le mystérieux et l'occulte. On s'interroge dès lors sur la nature spirituelle de l'homme, sur les sciences occultes, voire sur le spiritisme.

II) Artistes

A) Les créateurs

Quatre hommes sont considérés comme “créateurs” du mouvement : Charles Baudelaire considéré comme étant le précurseur du courant en question avec Les Fleurs Du Mal, Arthur Rimbaud, Paul Verlaine avec son art poétique et puis Stéphane Mallarmé notamment avec son poème « Un coup de dés jamais n'abolira le hasard ».

B) Les poètes & écrivains

Jules Laforgue, Jean Moréas, Charles Baudelaire, Stéphane Mallarmé, Paul Verlaine, Jean Moréas, Arhur Rimbaud, Joris-Karl Huysmans, Paul Valéry,

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (72.2 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com