LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Discours contre la guerre - Robespierre

Fiche de lecture : Discours contre la guerre - Robespierre. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  21 Février 2019  •  Fiche de lecture  •  548 Mots (3 Pages)  •  288 Vues

Page 1 sur 3

Discours contre la Guerre, Maximilien de Robespierre.

Le document dont j’ai fait l’étude est un extrait du Discours contre la guerre, exprimé par Maximilien de Robespierre le 2 janvier 1792 au Club des Jacobins.

Robespierre a commencé par être un avocat avant de devenir député du Tiers états aux Etats généraux en 1789. Il est considérer comme une grande figure révolutionnaire défendant notamment l’abolition de l’esclavage, le droit de vote pour un plus grand nombre, l’égalité des droits mais aussi et surtout la fin de la monarchie. Il fût aussi le président du club des Jacobins, le plus célèbre des clubs de la Révolution française. Ce club a constitué à la fois un groupe de pression et un réseau d’une remarquable efficacité. 6000 sociétés de ce genre fin 1793.

En 1792, en ce club, s’ouvre un débat sur l’opportunité d’une guerre contre les « despotes » européens. Ce débat oppose les Montagnards, menés par Robespierre, Danton ou encore Saint-Just aux Brissotins (plus tard connu sous le nom de Girondins) mené par le député Brissot.

Pour revenir au discours contre la guerre, le document est un discours prononcé par Robespierre en réponse à celui de Brissot.

La première parti du discours est une réflexion directe sur les propos de M. Brissot, le questionnement que s’inflige Robespierre tourne autour de savoir pourquoi M. Brissot, mais aussi l’exécutif de l’état souhaitent procéder à une guerre maintenant. Comme on peut la voir à la fin du troisième paragraphe par la formule « je me demande qui la « la guerre » propose , comment, dans quelles circonstances et pourquoi ? ». Suivant l’opinion de Robespierre, cette demande de guerre proposé par le clan des brissotins n’est qu’un piège mal mené et fortement visible qui a pour but de donner raison aux ennemies de la Révolution, autrement dit aux personnes de la cour, aux aristocrates mais aussi à ceux qu’il désigne comme étant  « des  modérés ». Alors que la situation de la France ne va pas si bien voilà qu’ un groupe de député se liant au corps executif se lance dans une guerre européenne qui à pour but la promotion de la liberté du peuple, et des valeurs républicaines. Nous le voyons fin de page 2 début de page 3.

La seconde parti du discours montre la vrai nature de la guerre que souhaite les brissotins. Ils pensent et décrivent ce qu’ils souhaitent entreprendre, comme une mission bienveillante de porter la liberté française à un autre pays. Or, Robespierre dément ces propos, en ajoutant que « personne n’aime les missionnaires armés ; et le premier conseil que donne la nature et la prudence, c’est de les repousser comme des ennemis ». De plus, il pense qu’une telle invasion pourrait réveiller l’idée de l’embrasement du Palatinat et des dernière guerres, plus facilement qu’elle ne ferait germer des idées constitutionnelles. Sans compter que vouloir leur donner la liberté avant que nous l’ayons nous-même acquise ici en France, est à la fois un bon moyen d’assurer à nouveau notre servitude et celle du monde entier.

Pour conclure, ce discours de Robespierre à pour but de mettre au clair les intentions des modérés quand ils font allusions à une guerre en Autriche pour y apporter la liberté et la constitution qui vient à peine d’être établie en France.

...

Télécharger au format  txt (3.3 Kb)   pdf (43.1 Kb)   docx (7.8 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com