LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Caractère libéral ou démocratique du régime installé en 1795 et comparaison avec les régimes en vigueurs en 1791 et 1793.

Commentaire de texte : Caractère libéral ou démocratique du régime installé en 1795 et comparaison avec les régimes en vigueurs en 1791 et 1793.. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  2 Mars 2017  •  Commentaire de texte  •  820 Mots (4 Pages)  •  434 Vues

Page 1 sur 4

Compétence 3 : Synthèse

Caractère libéral ou démocratique du régime installé en 1795 et comparaison avec les régimes en vigueurs en 1791 et 1793.

        

        Le Directoire dure du 4 Brumaire an IV au 18 Brumaire an VIII, selon le calendrier révolutionnaire. Il s'agit de la seconde tentative pour créer un régime stable reposant sur une base constitutionnelle. Tout d'abord, ma synthèse sera séparée en deux parties. Premièrement, l'argumentation concernant le régime politique installé en 1795 à partir de documents. Deuxièmement, la comparaison de ce régime avec ceux de 1791 et 1793. Notons que lors de ces deux périodes, de nombreuses lois ont étés votées suite à la Révolution. Ma synthèse a pour but d'essayer de mieux comprendre les différents régimes politiques.

        Le régime politique installé en 1795 est un régime libéral bourgeois. Une des principales caractéristiques de ce régime est : la nation équivaut aux citoyens ayant un certain niveau de fortune. En effet, selon le rapport sur le projet de Constitution de 1795, la France devrait être gouvernée par les meilleurs. Ces hommes étant sont ceux, qui possèdent une propriété, sont attachés au pays, respectent les lois, ont reçu une certaine éducation et possèdent une bonne fortune.

Au contraire, un homme sans propriété, s'il recevait des droits politiques sans réserves, laisserait établir des taxes funestes au commerce et à l'agriculture. Il n'en sentirait pas les mauvais résultats. Ce qui précipiterait de violentes convulsions.

En résumé, pour espérer être élu, il faut être propriétaire.

La seconde caractéristique est que tous doivent être égaux devant la loi et les impôts. Effectivement, les droits de l'homme en société sont : la liberté, l'égalité, la sûreté et la propriété. En ce qui concerne l'égalité, la loi est la même pour tous pour la protection et la punition. Tout homme naît égal à un autre, il n'y a aucune hérédité des pouvoirs.

Troisièmement, on peut constater une importante distinction sociale. Véritablement, une personne est considérée comme citoyen français à condition, d'être un homme né et résidant en France,d' avoir 21 ans accomplit, de faire partie du registre civique et de payer une contribution. En ce qui concerne un électeur, avoir 25 ans accomplit. Si la ville compte plus de 6000 habitants, il faudra être propriétaire d'un bien évalué à la valeur locale de 200 jours de travail. A contrario, si la ville compte moins de 6000 habitants ou si nous résidons en campagne, le revenu nécessaire s'élève à l50 jours. En définitif, marquons la séparation des trois pouvoirs comme dernière caractéristique.

Tout d'abord, le Corps législatif, qui ne peut décider des pouvoirs exécutif et judiciaire, est séparé en deux :

     Le Conseil des Anciens ; il approuve ou rejette les lois

   ●  Le Conseil des Cinq-Cents ; il propose les lois

Ces deux conseils sont élu par les départements. Concernant le pouvoir exécutif, il est dirigé par le directoire, qui nomme les ministres et les révoque.

        Si nous comparons les trois régimes, celui de 1971, 1973 et 1975, nous constatons qu'en 1971, nous quittons en juin, un régime autoritaire dirigé par un roi, imposant à la société son idéologie pour un régime plus démocratique. C'est une année de transition car trois groupes politiques émergent après cette destitution.

...

Télécharger au format  txt (5 Kb)   pdf (54.5 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com