LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

476, date charnière en Occident

Dissertation : 476, date charnière en Occident. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  7 Mai 2017  •  Dissertation  •  761 Mots (4 Pages)  •  1 047 Vues

Page 1 sur 4

L’arrivée des barbares en Occident a complètement basculé l’Empire romain. En 476, la fin de l’antiquité nous amené donc au Moyen Âge avec la chute de l’Empire romain d’Occident. Avec ces nombreux changements en Occident nous pouvons nous poser la question suivante : l’année 476 devrait-elle être considérée comme une date charnière incontournable dans la transition entre l’antiquité et le Moyen Âge ? Selon moi, non au contraire cette année n’apparait pas comme une date charnière, mais au contraire comme une continuité avec les développements en cour. Pour traiter cette question, nous aborderons, dans un premier temps la raison pour laquelle l’année 476 devrait être considérée comme une continuité au lieu d’une rupture. Ensuite, sur le plan social avec la migration, des peuples considérés « barbares », puis nous dirons quelque mot pourquoi la date 476 pourrait être considérée comme une date charnière.

Pour commencer, l’occident est confronté à l’arrivé de nouvelles populations venues d’Europe et d’Asie qui viennent s’installent à la fin du IVe et au début du Ve siècle dans la partie orientale de l’Empire romain. Ces nombreuses populations sont considérées par les romains comme des « barbares ». En effet, selon les Romains les barbares sont toutes les populations qui ne parlaient ni latin, ni grec. La grande invasion étrangère devrait être considérée comme une grande migration progressive. En effet, la population s’installe autour de l’Empire. Puis, progressivement ils prennent de plus en plus de place. Ils s’installent sur le territoire à titre de peuple fédéré. Ils travaillent pour le gouvernement de chefs romain appelle rois, « ceux-ci n’étant toutefois rois que de leurs peuples, et non pas de territoires qu’ils étaient censés défendre et qui restaient majoritairement peuplés de population romaine » . En outre, après cette grande invasion, la culture romaine en place ne disparait pas. La population étrangère s’intègre au sein des populations sur place. En effet, « les peuples barbares qui s’installent sur les décombres de l’Espagne romains adoptent de nombreuses coutumes des vaincus » . Ensuite, après la migration des peuples barbares de nombreux traités sont signés avec les Romains qui leur donnent un certain pouvoir en Occident. En effet, la religion en place, le christianisme ne change pas. Les barbares sont assimilés à la culture romaine, « les romain leur transmettant enfin ce qui était devenu, depuis un siècle ou deux, sa principale marque culturelle le christianisme » . Cette religion grandie et prend une énorme place en occident, on retrouve même des barbares qui ont adhéré à la religion du christianisme..

Dans une autre idée, nous pouvons considérer l’année 476 comme une année de rupture à cause de la chute de l’Empire romain d’occident. On peut constater un très grand changement sur la figuredu pouvoir en place .En effet, « la structure du pouvoir en place change radicalement, passant d’un État centralisé, dirigé par un gouvernement soutenu par ses institutions administratives, juridiques, militaires et judiciaires a une forme plus personnalisée du pouvoir associé à la figure de la royauté » . Une fois la chute de l’Empire romain d’occident, le royaume est divisé en une multitude de royaumes germainiques autonomes à la tête de différents rois?.

...

Télécharger au format  txt (4.9 Kb)   pdf (39.7 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com