LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Etude De Document: La Solution Finale

Dissertations Gratuits : Etude De Document: La Solution Finale. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  18 Février 2013  •  1 005 Mots (5 Pages)  •  2 318 Vues

Page 1 sur 5

Notre étude s’appuie sur deux documents, le premier est extrait du Protocole secret de la conférence de Wansee datant de 1942, comme son nom l’indique ce document officiel est destiné à rester confidentiel. On note un vocabulaire très bureaucratique et ne laissant paraître aucune notion « d’anéantissement ». Tandis que le second document qui est un extrait de l’autobiographie de Rudolf Höss (commandant du camp d’Auschwitz-Birkenau) rédigé en 1946, on remarque qu’il emploi clairement l’expression « réduit à néant » . Ce texte, lui, est destiné à la diffusion, il est publié en 1958. Ces deux textes décrivent la création et l’application de « la solution finale ». Nous verrons lors de notre étude l’évolution chronologique de l’antisémitisme poussé par l’idéologie nazie et les éléments qui montrent que « la solution finale » est l’aboutissement de la discrimination juive.

La spécificité du nazisme est un racisme radical visant la suprématie de la « race aryenne ». Le peuple allemand, considéré comme une communauté raciale serait appelé à dominer Slaves et Latins et à conquérir un « espace vital ». La préservation de la « pureté » se traduit par une politique contre les handicapés mentaux, les homosexuels et les « asociaux », la lutte contre le métissage et un antisémitisme agressif. En effet l’antisémitisme est un fondement de l’idéologie nazie, Hitler écrit dans son oeuvre Mein Kampf : « Le juif forme le contraste le plus marquant avec l’Aryen (…) ces considérations devraient inspirer les principaux principes directeurs et la tendance du nouveau mouvement (…) non seulement arrêter la décadence du peuple allemand et créer un Etat germanique de Nation Allemande ». Dès 1935, les lois de Nuremberg mettent les juifs à l’écart, en rendant obligatoire le port de l’Etoile jaune, en interdisant d’exercer certaines professions par exemple, et les poussent à émigrer. C’est ce que le général Heydrich appelle « l’exclusion des juifs des différentes sphères d’existence du peuple allemand» et « Expulsion des Juifs hors de l’espace vital du peuple allemand » dans le premier document. Après avoir exclu les Juifs de la société et les avoir pousser à émigrer jusqu’en 1939, L’Allemagne radicalise, une fois entrée en guerre, sa politique antisémite à l’encontre des communautés juives tombées sous sa domination. Dès l’invasion de la Pologne, les nazis regroupent les juifs dans des ghettos où les conditions de vie les condamnent à mourir en masse (« évacués vers les ghettos de transit »). L’invasion de l’URSS en juin 1941, assimilée par l’idéologie nazie à la conquête d’un « espace vital » et à une guerre d’anéantissement contre le « judéo-bolchevisme », constitue un tournant décisif : des groupes mobiles, les Einsatzgruppen, multiplient les massacres à l’arrière des lignes allemandes, ces exécutions sommaires sont appelées « Shoah par balle ». L’émigration des juifs n’est malheureusement pas suffisante pour les nazis, qui tentent de conquérir l’Est suite à la rupture du pacte Germano soviétique en 1941. L’émigration est transformée par l’évacuation des juifs vers l’est. Les juifs sont alors considérés comme outil de travail pour le Reich, les juifs dits « inaptes » au travail sont exterminés dans des camps. C’est lors de la conférence de

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (86.4 Kb)   docx (10.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com