LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

1940-1947 : défendre et refonder la République.

Recherche de Documents : 1940-1947 : défendre et refonder la République.. Recherche parmi 234 000+ dissertations

Par   •  23 Février 2015  •  1 202 Mots (5 Pages)  •  480 Vues

Page 1 sur 5

SUJET : 1940-1947 : défendre et refonder la République

En 1940, c’est la fin de la IIIème République et le début du régime de Vichy. Après la déclaration de guerre de la France et de la Grande-Bretagne à l’Allemagne le 3 mars 1939, la France perd sa « drôle de guerre » après l’assaut des chars du général Guderian qui percent le front français à Sedan le 10 mai 1940 qui entraîne l’invasion allemande jusqu’à Paris le 14 juin 1940. On prend alors la ville de Vichy comme capitale de la zone libre et le général Pétain (1856-1951), héros de la Première Guerre mondiale, obtient les pleins pouvoirs par les sénateurs et députés le 10 juillet 1940. Une véritable dictature sera alors mise en place.

Mais comment la République a pu survivre, clandestinement, sous le régime de Vichy ? De quelle manière est-elle parvenue à se reconstruire à la fin de la guerre ? Nous traiterons le sujet en deux parties : « défendre », où l’on comprendra le rôle joué par la Résistance et par la France libre dans la défense des valeurs républicaines face au régime de Vichy et à l’occupation nazi ; et « refonder » où dès la fin de la guerre, une véritable reconstruction d’un régime républicain à partir du programme préparé par le Comité National de la Résistance (CNR), sans oublier ses limites car elle n’a pas été complète.

Dans la défense de la République, il faut distinguer au sein de la Résistance deux types : intérieur et extérieur (qu’on appelle la France libre). Le début de la France libre est l’appel du général De Gaulle (1890-1970) le 18 juin 1940. Il est peu connu et son appel à la résistance sur la BBC n’est pas entendu par beaucoup de Français. Il est peu soutenu alors qu’un résistance intérieure commence à naître avec le dépôt d’une gerbe de fleurs sur la tombe du Soldat inconnu, sous l’Arc de triomphe, le 11 novembre 1940 par quelques étudiants. Fin 1940, on voit apparaître les premiers journaux et tracts appelant à la résistance contre l’occupation nazie qui confirme un refus de l’occupation allemande. Malgré un gouvernement qui cède à l’ennemi, tous les français n’ont donc pas abandonné leur pays et leur République.

La lutte commence à s’organiser et à s’intensifier lors de l’entrée des communistes dans la résistance le 22 juin 1941 avec l’invasion de l’URSS. Ils organisent la première structure militaire de la résistance avec les Francs Tireurs et Partisans (FTP). L’instauration du travail obligatoire (STO) en 1943 pousse de nombreuses personnes (surtout des jeunes) à rejoindre les premiers maquis dans les zones montagneuses comme le Vercors ou la Bretagne. On estime leur nombre alors à quelques centaines de milliers d’hommes qui mènent des actions de guérilla contre l’occupant et les collaborateurs (déraillement de trains, sabotages, embuscades…).

Le phénomène continue de prendre de l’ampleur avec Jean Moulin (1899-1943) qui met en place le CNR qui permet de coordonner les différentes actions des réseaux de résistance et d’assurer un lien avec la résistance intérieure et extérieure. Mais c’est grâce à la persévérance de De Gaulle et de la résistance intérieure qu’il parvient à s’imposer comme le représentant officiel de la France auprès des Alliés.

La résistance aide également les Alliés avec les Forces Française Libres (FFL) qui jouent un rôle important dans la Libération. La deuxième division blindée du général Leclerc libère alors Paris le 25 août 1944 et le général De Gaulle descend des Champs-Elysées le 26 août 1944 fêtant avec tous les français la Libération et le début d’une aire nouvelle.

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (90.1 Kb)   docx (10.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com