LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les institutions politiques à Athènes

Cours : Les institutions politiques à Athènes. Recherche parmi 233 000+ dissertations

Par   •  5 Décembre 2019  •  Cours  •  1 156 Mots (5 Pages)  •  64 Vues

Page 1 sur 5

Au V ème siècle, Athènes est à son apogée. Apogée, liée, aux victoires militaires telles que Marathon et Platée. C'est à Athènes qu'on trouve le premier exemple de démocratie directe. Ainsi, on y trouve, des institutions incarnant la démocratie. Elles sont accessibles à tous les citoyens, et nous sont connues grâce aux écrits des Anciens et à la découverte d'une Constitution attribuée à Aristote et ses disciples du Lycée.

La naissance de la démocratie est complexe. Le processus a débuté au VIIème siècle av. J.-C. grâce à l’action plusieurs hommes : Dracon, tout d'abord, rend les lois accessibles a tous en initiant le principe d'écriture des lois et d'affichage ; Solon, 30 ans plus tard, tente d'instaurer plus d’égalités entre les habitants d’Athènes ; Clisthène, en 507 av. J.-C., met en place l’isonomie et organise le territoire de la cité afin de casser l’influence des aristocrates ; enfin, Périclès, en 454 av. J.-C. radicalise la démocratie en fermant l’accès à la citoyenneté. Ainsi, pour être citoyen, il faut répondre à différents critères :être un homme libre de plus de 18 ans, né de père et de mère athéniens et avoir fait le service militaire. Cette population représente environ 40.000 personnes sur les 250.000 qui peuplent l'Attique. Bien que la démocratie athénienne n'eût jamais de constitution écrite officielle, les rôles de ses institutions n'en demeurent pas moins clairement connus et distincts les uns des autres.

Nous allons ici, nous intéresser aux institutions démocratiques Athénienne.

I- LES INSTITUTIONS POLITIQUES : EXPRESSION DE LA DÉMOCRATIE

L'Eccleslia est l'expression de la démocratie directe, et la plus ancienne institution Athénienne. Il s'agit de l'organe détenteur de la souveraineté du peuple.

Elle permet la participation directe du peuple à la vie politique.

A. L'ECCLESIA

1. PARTICIPATION DU PEUPLE

Tous les citoyens, c'est-à-dire ceux remplissant les critères donnés dans l'introduction, se doivent de participer aux réunions de l'assemblée qui ont lieu tous les neuf jours sur la Pnyx, proche de l'Acropole.

Sur les 40 000 citoyens, seuls 5 000 ou 6 000 se présentent aux réunions car certains habitent à plusieurs heures de marche, d'autres sont trop occupés par leur métier. Pour encourager les citoyens à participer, on leur verse une indemnité de présence : le misthos.

Les citoyens y votent les décisions soumises à l'Assemblée, ou le vote se fait à main levée sauf si il s'agit de la liberté d'un citoyen.

Elle nomme aussi les magistrats, mais à l'aide d'un tirage au sort.

2. LA SOUVERAINETÉ

Une fois votée, la loi est exposée au public sur l'Agora. Enfin, à partir de 488 av. J.-C., l'Ecclesia peut, une fois par an, prononcer l'exil d'un citoyen. Ce vote est appelé l'ostracisme dont le nom vient du morceau de céramique (l'ostracon) sur lequel est inscrit le nom de la personne dont on demande le bannissement. Cette pratique disparaîtra en -417, après avoir frappé une dizaine de grands hommes politiques athéniens. Ainsi, l'Ecclesia est un organe législatif et exécutif, et un organe de justice.

La souveraineté de l'Assemblée est tout de même limitée puisqu'il existe une action de responsabilité.

B. LES AUTRES INSTITUTIONS DE LA VIE POLITIQUE

1. LA BOULÉ

Les autres organes de cette démocratie sont la Boulé et les magistratures.

La Boulé est composé de 500 membres, tous âgés de plus de 30 ans. Ils sont tirés au sort pour un an maximum.

Les fonctions de la Boulé sont les suivantes :

préparer le travail de l'Ecclesia, notamment avant la rédaction d'un probouleuma

contrôler les magistrats.

Les

...

Télécharger au format  txt (7.3 Kb)   pdf (38.9 Kb)   docx (11.1 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com