LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Composition géographie : Villa El Salvador

Commentaires Composés : Composition géographie : Villa El Salvador. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  15 Octobre 2014  •  1 484 Mots (6 Pages)  •  383 Vues

Page 1 sur 6

Composition de Géographie :

Villa El Salvador a été fondée en 1971, quand environ 200 familles péruviennes rescapées d'un tremblement de terre qui a fait 25 000 morts ont pris possession de parcelles de terrain à côté de Lima, la capitale du Pérou, dans le désert de Pamplona. Au début contre, le président du pays a finalement cédé le terrain aux familles, et a officialisé l'opération. Les familles provenant principalement de Lima affluent alors vers le nouveau bidonville. On a ici des familles pauvres, qui cherchent un cadre de vie meilleur et un terrain/maison dont ils seraient propriétaire. Chaque famille arrivant se voit offrir un terrain.

Une très grande majorité des habitants de Villa travaillent à Lima, ce qui est à été une raison pour laquelle beaucoup de familles sont venus s'installer ici. Malheureusement, le désert de Pamplona est ce qu'on appelle un désert froid, la température y est normale avec environ 15 degrés ambiants, mais l'accès à l'eau est tout de même restreint et la pluie oblige les familles à avoir un toit sur leurs habitations. Le sol est principalement fait de sable mais n'empêche pas des une production agricole.

Malgré l'immense avancée, de bidonville à la ville, que les habitants de Villa El Salvador ont réalisé, son parcours a été mis à l'épreuve. Cette ville se trouve au Pérou, qui est encore aujourd'hui un pays du sud, ce qui veut dire que c'est un pays pauvre. Seulement la moitié de ses habitants ont accès a une collecte des eaux usées, 61 % ont accès à l'eau courante et le pays est au 82ème rang pour l'IDH (Indice de Développement Humain, évalué selon le critère économique, social et démographique). En dehors de ces inconvénients, le Pérou a connu une guerre civile entre l'armée et le sentier lumineux durant les années 80. Cette guerre a fait des millier de victimes notamment des civils à Villa El Salvador.

La ville de Villa El Salvador a connu une extraordinaire croissance de sa fondation par de pauvres familles, alors qu'elle n'était encore qu'un désert, à aujourd'hui. Elle est passée de bidonville à ville en moins de cinquante ans.

Le développement durable repose sur trois piliers : économique, social et écologique. Est-il la clé de cette importante évolution ?

Villa El Salvador n'a à ses débuts pas eu de mairie, comme la plupart des bidonvilles. Ce sont les habitants de cette ville qui ont du s'auto-gérer. C'est eux qui ont bâti cette ville de toutes pièces.

Ils ont d'abord du se mettre d'accord pour attribuer un terrain à chaque nouveau venu. Chaque habitation était bien sûr construite par la famille concernée.

Très vite, un jardin commun s'est à été bâti ; il est alimenté par les eaux usées de la ville. Tout nouveau venu se doit de planter son arbre fruitier.

Une mairie a ensuite été construite et un habitant instituteur qui avait construit une école avec l'aide de plusieurs collègues a été élu. Des cuisines de quartier ont étés bâties et bol de lait est offert à chaque enfant de l'école, chaque jour.

Les pays latins étant en majorité machistes, Villa El Salvador a vu se former une association de féministes, qui organise régulièrement des rassemblements et prennent en charge beaucoup de choses au sein de la ville. Les habitants construisent petit-à-petit la ville. On dit que Villa El Salvador est en constante construction. Ils payent de leur eux-même chaque bâtiment construits.

Mais la solidarité ne suffit pas a faire vivre une ville et l'absence de l'eau se fait sentir. Comme la construction d'une station d'épuration ou une usine de dessalement de l'eau de mer serait trop coûteux, la mairie de Lima offre une livraison d'eau chaque semaine dans les quartiers les plus pauvres.

Cette dernière offre aussi des bus pour permettre aux travailleurs de se rendre à Lima. L'état et les mairies environnantes ne possèdent pas assez d'argent pour faire progresser Villa El Salvador à ses débuts.

Les habitants de Villa El Salvador ont su se gérer seuls, et construire leur ville sur de bonnes bases. Ils ont su tourner chaque détails à leur avantage, en métamorphosant un bidonville en une ville remarquable.

Chaque habitant à son arrivée a le devoir de planter un arbre fruitier au jardin potager de la ville. Celui-ci est alimenté par les eaux-usées de la ville. Ces citoyens pratiquent l'agriculture non seulement vivrière mais aussi solidaire, tout le monde a droit à un repas quotidien. Ils réussissent donc, en étant solidaires et organisés, à éradiquer la faim d'un bidonville,

...

Télécharger au format  txt (9.2 Kb)   pdf (104.3 Kb)   docx (11.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com