LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

L'écotourisme et le tourisme culturel dans la valorisation des potentialités socioculturelles de l'Agnéby-Tiassa

Rapport de stage : L'écotourisme et le tourisme culturel dans la valorisation des potentialités socioculturelles de l'Agnéby-Tiassa. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  1 Novembre 2017  •  Rapport de stage  •  3 427 Mots (14 Pages)  •  465 Vues

Page 1 sur 14

Résumé

La région de l’Agnéby-Tiassa, née par le décret N°2011-263 du 28 Septembre 2011[1], est une zone coloniale pleine d’histoires et de valeurs culturelles. La région de l’Agnéby-Tiassa possède un potentiel touristique composé d’immenses hectares de forêts et des sites à curiosités. A cela s’ajoute des activités culturelles récurrentes, participante de l’essor du service culturel de la région. Ceci étant,  un aménagement de ces sites et une promotion de ces manifestations et activités culturelles pourrait faire de l’Agnéby-Tiassa un pôle de développement touristique, sachant que le tourisme dans une question de durabilité contribue au respect des peuples dans un environnement sain, dans une économie profitable à tous. L’objectif de cette étude est de mettre en valeur et promouvoir les potentialités socioculturelles de la région dans une perspective de développement durable par des activités écotouristique et du tourisme culturel.

Mots et groupe de mot : tourisme ; écotourisme ; tourisme culturel ; promotion ; potentialités socioculturelles.

  1. CADRE THEORIQUE
  1. Justification du choix du sujet

D’abord, notre choix s’est porté sur ce sujet parce que nous avons déjà réaliser un premier mémoire[2] sur la région et les investigations passées nous ont permis d’observer que l’Agnéby-Tiassa possède un riche patrimoine naturel et culturel. Selon nous valoriser et promouvoir ces potentialités permettrait la création d’emplois pour une bonne partie des jeunes diplômés de la région.

Ensuite, la pertinence de cette étude pour la société vient du fait que grâce au développement de l’écotourisme et du tourisme culturel dans l’Agnéby-Tiassa, le patrimoine culturel et naturel feront l’objet d’une attention particulière de la part de la population qui au moyen de ces potentialités socioculturelles pourra améliorer sa condition de vie en croissant des activités tant formelles qu'informelles. Lesquelles, permettraient aux jeunes diplômés et désœuvrés de trouver une occupation. 

Enfin, l’élément nouveau que nous comptons apporter au monde de la recherche par la promotion des potentialités socioculturelles à partir d’activités écotouristiques et de tourisme culturel, c’est susciter plus de recherche universitaire dans ce territoire et l’intérêt d’inscrire certains biens de la région au patrimoine mondial. Ce sont le mausolée de l’Officier français Rubino, l’ancien chemin de fer et le site de la création du SAA, pour ne citer que ceux-là.  Aussi cette étude par son approche écotouristique vient se greffer à la vision du conseil régional dans son plan stratégique 2014-2029[3] pour développer la région.

  1. CADRE CONCEPTUEL
  1. Concepts explicites

Les définitions des mots clés issus du sujet.

  • Le tourisme

Etymologiquement, le tourisme vient du terme anglais « tour » qui signifie voyage, dérivant lui-même du mot français « tour » qui signifie également voyage ou promenade circulaire. A partir de cette définition, l'OMT, le définit comme « l'ensemble des activités de personnes voyageant vers des endroits pendant moins d'une année consécutivement à des fins de loisirs, d'affaires ou à d'autres fins ». C’est dans ce sens que nous sommes arrivés à définir le tourisme comme le fait de voyager, de parcourir pour son plaisir un lieu autre que celui où l'on vit habituellement[4].

  • L’écotourisme

L’écotourisme pour Héctor Ceballos Lascuráin[5] est un tourisme qui consiste à visiter des zones naturelles relativement intactes ou peu perturbées, dans le but d’étudier et d’admirer le paysage et les plantes et animaux sauvages qu’il abrite, de même que toute manifestation culturelle (passée et présente), observable dans ces zones. Soit un tourisme avec un faible impact sur son environnement et bénéfique pour les populations hôtes.

  • Le tourisme culturel

Le tourisme culturel est la forme de tourisme que connaissent bon nombre des pays du tiers monde. C'est le tourisme qui met en exergue les aspects et les attraits culturels d'une société nantie par sa nature, d'une société ancrée dans ses racines et authentique de par ses coutumes et mœurs[6].

  • Promotion

La promotion c’est « mettre quelque chose en avant, préconiser cette chose en essayant de la faire adopter, d'en favoriser le développement »[7]. De ce développement, il ressort un ensemble de techniques. Ce qui nous renvoi au concept de politique de promotion qui est l’ensemble des stratégies, voies et méthodes utilisées pour promouvoir un ou plusieurs produits.

  • Potentialités socioculturelles

Les potentialités socioculturelles sont un ensemble de richesses naturelles et artificielles que possède un territoire donné, espaces dans lequel habitent des groupes humains et qui renforcent leurs identités et valeurs culturelles.

  1. Concepts implicites

Les autres concepts liés directement à l’étude et qui méritent d'être clarifiés.

  • Le développement durable

Le développement durable se définit comme " un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs"[8]. Pour parvenir à un développement durable, il faut promouvoir et renforcer trois piliers interdépendants: la protection de l'environnement, le développement social et le développement économique.

  • Le patrimoine culturel

Le patrimoine culturel est l'héritage reçu des générations passées, entretenu dans le présent et qui sera légué aux générations futures. De ce fait « le patrimoine culturel se définit comme l'ensemble des biens, matériels ou immatériels, ayant une importance artistique et/ou historique certaine, et qui appartiennent soit à une entité privée, soit à une entité publique ; cet ensemble de biens culturels (en) est généralement préservé, restauré, sauvegardé et montré au public, soit de façon exceptionnelle, soit de façon régulière, gratuitement ou au contraire moyennant un droit d'entrée et de visite payant »[9].

...

Télécharger au format  txt (25.7 Kb)   pdf (257.3 Kb)   docx (29.1 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com