LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Noce de Jean-Luc Lagarce

Commentaire de texte : Noce de Jean-Luc Lagarce. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  8 Décembre 2016  •  Commentaire de texte  •  725 Mots (3 Pages)  •  2 488 Vues

Page 1 sur 3

Noce : Une scène d’exposition originale

Du début à « c’est compréhensible »

Didascalie initiale : invités statufiés / faire des hypothèses de mise en scène concernant cette « paroi, « derrière »

Paroi : idée de séparation, de deux mondes distincts qui ne se côtoient pas.

La petite fille est au milieu des
invités statufiés, comme si on avait fait un arrêt sur image sur la scène de la Noce. Les 4 autres personnages apparaissent mais ne disent rien.

Très longue tirade initiale de l’enfant : elle s’apparente à une narratrice qui intervient pour expliquer aux spectateurs la situation. «  Et maintenant plus personne ne bouge »
- Je leur dis, je leur demande « combien de temps » : verbes de parole pour insérer le discours direct entre guillemets …
étonnant au théâtre où les paroles sont ordinairement dites directement et non rapportées !

Narrateur omniscient : capable d’anticiper sur la fin de la pièce, comme dans le prologue de Roméo et Juliette de Shakespeare qui annonce la fin tragique des deux amants.
«  Et maintenant, plus personne ne parle…La fin de quelque chose. Ils se sont laissés allés….laissés glissés » : annonce la chute des personnages.

Chronologie : La pièce semble donc commencer par la fin, la chute. Son projet sera donc de raconter et d’expliquer cette chute, cette décadence.

Relever les marques de temps : Récit rétrospectif au passé composé « Quand nous sommes partis, c’était encore la nuit » parsemé de commentaires de l’enfant : pas encore fous en ce temps-là »

Recul réflexif sur la mise en scène «  ils ne m’ont pas mis cette robe-ci….pas encore le moment » : ils = les parents de l’enfant ? les invités ? le costumier ?
En réalité = robe de mariée car à la fin renversement de situation et 2
e noce annoncée.
Anticipation «  bien plus tard » x 2

Répétition de l’absence de plats qui rythmera le texte : évocation polie mais récurrente d’un manque, d’une frustration qui conduira à l’obsession et à la révolte : « combien de temps…avant l’arrivée probable du 1er plat » ,  «  combien de temps…avant l’arrivée de la 1ere bouteille d’eau ? »

L’importance de la Noce est soulignée :

« privilège » dont certains sont exclus : « tout le monde ne fait pas partie de la Noce », « date historique » « jour important, comme si se jouait vraiment, là, l’essentiel de ma vie »
Plaisir d’être de la partie : « tout le monde chantait dans la voiture »
Utilisation de la
forme emphatique : répétition de la 1ere pers du pluriel + phrase exclamative :  « nous allions à la Noce, nous, notre famille ! » , présentatif  et lexique mélioratif : «  C’est un immense privilège »

...

Télécharger au format  txt (4.3 Kb)   pdf (65.8 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com