LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

« Test the best », oeuvre de Birgit Kinder, 1991

Commentaires Composés : « Test the best », oeuvre de Birgit Kinder, 1991. Recherche parmi 250 000+ dissertations

Par   •  11 Avril 2014  •  1 246 Mots (5 Pages)  •  509 Vues

Page 1 sur 5

Proposition de correction : « Test the best », oeuvre de Birgit Kinder, 1991.

Nature du document :

Une fresque: une peinture murale. On peut aussi dire un graffiti urbain mais il faut préciser que les graffitis graffitis sont avant tout illégaux. Cette peinture est légale (donc la technique est soignée, pas de contrainte de réaliser un travail rapidement). Par contre, comme elle n’est pas sécurisée dans un musée, elle a déjà été restaurée et est actuellement à nouveau partiellement couverte par des graffitis et tags (signatures calligraphiées) illégaux.

Cette fresque est donc typique du mouvement de l’art urbain (street art) : c’est un mouvement d’art contemporain qui se développe depuis les années 60. Les œuvres sont dans la rue et sont éphémères et destinées à être vues par le grand public.

Le contexte : Très particulier car très lié à l’histoire :

Le mur de Berlin sépare la ville à partir de 1961 dans le contexte de la Guerre froide. L’évolution politique amène à son ouverture dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989. Des dizaines de miliers d’habtants de RDA vont passer les « check points » pour aller « de l’autre côté », en RFA : voir leur famille, voir ce qu’il y avait dans cet autre pays.

Le « mur de la honte » était accessible à la population de Berlin ouest donc les gens venaient y dessiner des tags, graffitis etc. Par contre, la population de Berlin est ne pouvait pas s’approcher du mur. Par contre, dès fin 1989 après la « chute du mur », le côté Est du mur a été couvert d’une centaine de fresques sur 1.3km. La municipalité de Berlin a décidé de conserver cette partie mur qui forme « l’Eastside Gallery ».

Analyse de l’œuvre :

Birgit Kinder est une artiste contemporaine spécialisée dans la peinture murale. Ici on voit au centre une Trabant blanche, peut-être le modèle 601produit entre 1964 et 90. C’est la voiture la plus populaire d’Allemagne de l’Est même si elle coûtait environ un an de salaire d’une personne qui devait attendre une dizaine d’années avant d’en devenir propriétaire, car seuls les « bons camarades », les personnes à responsabilités, tous ceux qui soutenaient l’Etat pouvaient espérer un jour conduire leur Trabant.

B.Kinder nous montre cette Trabant typique en train de traverser le mur : il semble voler en éclats, la Trabant quitte un espace sombre (l’Est) pour aller vers l’Ouest (bleu clair rappelant un ciel ensoleillé tout autour). La date de la plaque d’immatriculation est le 9/11/89 et faire allusion à l’ouverture du mur. Comme le conducteur dont on distingue juste la silhouette, beaucoup de familles Est-allemandes ont alors pris leur Trabant pour se rendre à l’Ouest. L’inscription « Test the best » : peut-être est-elle un clin d’œil ironique à la Trabant, « la meilleure auto » pour un berlinois de l’Est. Mais surtout elle peut être comprise comme l’idée du passage vers l’Ouest « le meilleur côté » à tester par les Allemands de l’Est.

Conclusion

C’est une fresque très connue car elle touche les spectateurs : beaucoup ont été assis dans une Trabant comme le conducteur, les touristes comprennent la situation évoquée car c’est un moment fondamental de l’histoire de l’Allemagne et donc de l’évolution de la Guerre froide.

En cela, cette œuvre correspond bien à l’objectif de l’art urbain et elle s’oppose complètement au réalisme socialisme qui marque l’art des pays de l’Est jusqu’en 1991 : L’art devait être au service de l’Etat et éduquer le peuple. Ici, B.Kinder est libre de s’exprimer.

Ouverture

Les représentations de l’Estside gallery sont dans la rue : elles ont été largement taguées/graffées et la municipalité de Berlin a décidé de les « repeindre » en 2009 pour fêter les 20 ans de l’ouverture du mur. Certains artistes ont contesté cette action en disant que justement, ces créations publiques sont libres, peuvent donc être modifiées par des graffitis. Et

...

Télécharger au format  txt (7.6 Kb)   pdf (101.9 Kb)   docx (11.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com