LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Rapport De Stage Banque Populaire

Note de Recherches : Rapport De Stage Banque Populaire. Recherche parmi 273 000+ dissertations

Par   •  21 Mai 2015  •  4 550 Mots (19 Pages)  •  726 Vues

Page 1 sur 19

Introduction du rapport

Le secteur bancaire représente un pilier de l'économie national.

En effet, son évolution constatée est le fruit de la concurrence accrue entre les différents établissements, dont figure en leader la Banque Populaire riche de son savoir-faire et son expérience de 50 ans, et profitant de son image auprès des clients.

C'est dans le but d'approfondir mes connaissances du domaine bancaire, et d'affiner mes acquis en finance que j'ai effectué un stage de quatre semaines au sein de la Banque Populaire de Benseffar.

Ce rapport établit une synthèse de toutes les taches effectuées durant ce stage et les enseignements donnés par les employés de cette agence.

Pour cela, je vais tout d'abord donner en première partie une présentation de la Banque Populaire en relatant son histoire et exposant son organisation administrative. Puis en deuxième partie, je vais tacher d'expliquer le fonctionnement de cet agence à travers ses opérations et ses produits et services.

I - Introduction :

Ce chapitre est un aperçu sur l'historique de la Banque Populaire et son organisation administrative.

Le Groupe Banque Populaire du Maroc est issu du principe coopératif basé sur la solidarité et la régionalisation. Il a connu une évolution continue qui est en corrélation avec celle de l'économie marocaine.

Le Groupe Banque Populaire s'occupe non seulement des transferts des MDM, mais aussi de servir l'économie nationale, l'entreprise et le particulier local. D'où, vient la nomination de « banque hybride » qui assure un travail bancaire d'une part et joue un rôle social d'autre part.

II - Histoire :

Introduit au Maroc par le Dahir du 25 mai 1926, le modèle organisationnel et commercial du Groupe est fondé, dès l’origine, sur les concepts de mutualité et de coopération.

Ainsi, les premières Banques Populaires de type coopératif et à vocation régionale, furent créées, dès la fin des années 20 du siècle dernier, dans les principales villes du Royaume.

Au lendemain de l’indépendance, les pouvoirs publics ont procédé, dans le cadre de la mise en place des premiers jalons du système bancaire et financier marocain, à la refonte du Crédit Populaire du Maroc (CPM), à travers le Dahir du 28 février 1961, en le dédiant au développement de l’artisanat et de la PME. Cette réforme a également renforcé le modèle organisationnel du CPM, basé désormais sur l’existence de Banques Populaires Régionales, d’une entité centrale : la Banque Centrale Populaire, et d’une instance fédératrice : le Comité Directeur du CPM.

• 1964 :

 Inauguration, par Feu S.M. le Roi Hassan II, du siège social du Crédit Populaire du Maroc, avenue des F.A.R, à Casablanca.

• Fin des années 60 :

 Le CPM devient le 1er réseau bancaire du Maroc avec 43 agences.

• 1972 :

 Ouverture effective à l’international, avec la création de la Banque Chaabi du Maroc (BCDM) à Paris.

 Mise en place d’un système informatique pour améliorer les traitements et sécuriser les opérations de la banque.

• 1974 :

 Groupe devient leader du secteur bancaire national en matière de dépôts, avec 1 milliard de dhs de ressources.

• 1976 :

 Inauguration de la succursale de la BCDM à Bruxelles.

 Création de Maroc Assistance Internationale, filiale stratégique de la Banque Centrale Populaire, qui se positionne comme leader en termes d’assistance au Maroc.

• 1979-1980 :

 Le Groupe compte 500 000 clients et ses ressources atteignent les 5 MM de dhs.

• Fin des années 80 :

 Création de filiales bancaires en Centrafrique et en Guinée et de Représentations en Côte d’Ivoire, au Canada et en Allemagne.

• 1990 :

 Le Groupe monte en puissance, développe ses activités et met en place de nouveaux produits et services à des conditions tarifaires avantageuses, pour devenir leader sur les marchés des particuliers, des PME et des MDM ainsi que dans les activités de marché.

• A partir de 2000 :

 Réforme du Crédit Populaire du Maroc ;

 Valorisation de la dimension régionale des BPR ;

 Elargissement des prérogatives du Comité Directeur;

• 2004 :

 Introduction en Bourse de la Banque Centrale Populaire

• 2007 :

Durant l’année 2007, plusieurs évènements institutionnels ont marqué la vie du Groupe, dont les principaux faits marquants sont :

 Obtention du passeport européen dans le cadre du redéploiement stratégique de la BCDM ;

 Lancement du Fonds d’Investissement de la Région de l’Oriental ;

 Acquisition de Chaabi Courtage, une société spécialisée dans l’intermédiation en assurance et réassurance ;

 Pilotage de l’opération de cession de 4% du capital d’IAM;

 FAITS MARQUANTS 2008 :

 Réorganisation des activités du CPM par marché ;

 Changement de l’identité visuelle du Groupe ;

 Redéploiement stratégique à l’international ;

 Nouvelle approche du GBP relative au marché des Marocains du Monde à travers la BCDM ;

 Extension

...

Télécharger au format  txt (23 Kb)   pdf (217.3 Kb)   docx (19.3 Kb)  
Voir 18 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com