LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La Diversité Des Structure De Prise En Charge Des Enfants

Documents Gratuits : La Diversité Des Structure De Prise En Charge Des Enfants. Recherche parmi 275 000+ dissertations

Par   •  29 Mai 2013  •  330 Mots (2 Pages)  •  870 Vues

Page 1 sur 2

Doit-on renoncer à toutes ses croyances ?

Analyse des termes du sujet

• Champ conceptuel

Ce sujet relève de la philosophie de la connaissance encore nommée épistémologie. En effet, il touche au domaine de la croyance, par opposition au savoir, car implicitement le sujet nous demande si pour connaître, il faut renoncer à toutes ses croyances.

• Difficultés particulières du sujet

La difficulté de ce sujet et justement de relever l’implicite, le « doit-on » qui renvoie au devoir, suppose qu’on doit pour…Oui mais pour quoi ? L’opposition traditionnelle entre croyance et savoir nous invite à implicitement penser à un « pour connaître », qui n’est cependant pas énoncé. Le « toutes » est également important, on peut en effet renoncer à une partie sans pour autant renoncer à tout. Finalement il faut entendre le terme « croyances » dans une acceptation large, la croyance pouvant être à l’origine d’une découverte scientifique. Par exemple, si Pasteur n’avait pas cru qu’en injectant le virus de la rage à un jeune berger malade, il pourrait pourtant le sauver, il ne l’aurait pas fait et n’aurait pas découvert le vaccin contre la rage.

• Définitions

Doit-on : ordre du devoir, de ce qu’il faut faire, de ce dont je ne peux pas me passer pour…

Renoncer : rejeter, oublier, ne plus considérer comme valable, valide

Toutes : pose dans la question l’ordre de la totalité

Ses : adjectif possessif qui pose le caractère individuel de la croyance, par opposition au caractère universel du savoir.

Croyances : état de conscience qui relève de la conviction, croire c’est tenir pour vraie une proposition dont on ne détient pas la preuve définitive. Dans toute croyance il y a donc un acte de la volonté, qui affirme plus que ce que l’esprit découvre. Il y a cependant plus dans la croyance que dans la volonté puisqu’il ne suffit pas de vouloir pour croire.

• Reformulation

La croyance s’oppose-t-elle au savoir ?

Introduction, plan détaillé,... [continue]

...

Télécharger au format  txt (2 Kb)   pdf (47.3 Kb)   docx (8.5 Kb)  
Voir 1 page de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com