LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Guide De révision ADM 1013

Compte Rendu : Guide De révision ADM 1013. Recherche parmi 224 000+ dissertations

Par   •  9 Octobre 2013  •  8 348 Mots (34 Pages)  •  1 516 Vues

Page 1 sur 34

CHAPITRE 1 – INTRODUCTION AU COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL

Qu’est-ce que le comportement organisationnel et en quoi est-il si important?

 Le comportement organisationnel (CO) est l’étude des individus et des groupes au sein des organisations. Le CO est une discipline appliquée qui s’appuie sur des méthodes de recherche scientifiques et utilise l’approche de la contingence, reconnaissant ainsi que les pratiques de gestion doivent s’adapter aux particularités du contexte.

 Les paradigmes qui définissent le domaine du comportement organisationnel évoluent sous l’effet de tendances qui affirment l’importance du comportement éthique, du capital humain, du travail d’équipe, des technologies de l’information, des nouvelles attentes de la main-d’œuvre et des cheminements professionnels en mutation.

À quoi ressemblent les organisations en tant que cadres de travail?

 Une organisation est un regroupement d’individus travaillant, après répartition des tâches, à un objectif commun, à savoir la production de biens ou de services destinés à la société.

 L’organisation est un système ouvert en interaction avec son environnement : elle en tire des ressources qu’elle transforme pour les réexpédier sous forme de produits finis (biens ou services)

 L’organisation adopte des stratégies qui répondent à sa raison d’être et facilitent l’accomplissement de sa mission. Les connaissances dans le domaine du comportement organisationnel peuvent grandement contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies efficaces.

 Les parties intéressées, dans l’environnement externe de l’organisation, comprennent notamment les clients, les actionnaires, les fournisseurs, les organismes de contrôles, les collectivités locales et le personnel.

 La culture organisationnelle est en quelque sorte la personnalité d’une organisation. Elle englobe les croyances et les valeurs que les membres ont en commun.

 Les cultures organisationnelles positives accordent une valeur élevée à la diversité de la main d’œuvre et au multiculturalisme. Elles préconisent le respect des différences et favorisent l’inclusion de tous les membres.

Qu’est-ce qui caractérise le travail de gestion?

 Les nouveaux milieux de travail exigent du gestionnaire qu’il soit un entraîneur et un coordonnateur plutôt qu’un donneur d’ordres et un inspecteur.

 Le gestionnaire efficace est celui dont l’unité de travail, le groupe ou l’équipe atteint à répétition ses objectifs sans que fléchissent l’engagement et l’enthousiasme de ses membres.

 Les quatre fonctions du gestionnaire sont :

1. La planification : donner l’orientation

2. L’organisation : coordonner les ressources et les systèmes

3. La direction : entretenir l’enthousiasme et l’ardeur au travail du personnel

4. Le contrôle : s’assurer d’atteindre les résultats escomptés

 Les gestionnaires remplissent divers rôles interpersonnels, informationnels et décisionnels; ils travaillent avec des réseaux de contacts à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation.

 L’efficacité du gestionnaire repose sur une combinaison de compétences techniques, humaines et conceptuelles.

Comment peut-on faire l’apprentissage du comportement organisationnel?

 L’apprentissage se définit comme un changement durable du comportement résultant de l’expérience.

 En matière de comportement organisationnel, l’apprentissage véritable exige un engagement dans l’acquisition continue des connaissances et de moyens de les mettre en application, tant au travail que dans la vie de tous les jours.

 L’apprentissage organisationnel est un processus d’acquisition de connaissances et d’utilisation de l’information qui permet aux organisations et à leurs membres de s’adapter aux circonstances.

 Les cours en comportement organisationnel utilisent généralement un éventail de méthodes et d’approches qui s’articulent de façon fructueuse aux phases de l’apprentissage expérientiel.

CHAPITRE 2 – LES VALEURS, LA PERSONNALITÉ ET LES DIFFÉRENCES INDIVIDUELLES

Qu’est-ce qui distingue les personnes et les cultures nationales sur le plan des valeurs?

 Les valeurs sont des principes généraux qui orientent les jugements et les actions d’un individu.

 Le classement des valeurs de Rokeach comporte 18 valeurs initiales (choix des objectifs) et 18 valeurs instrumentales (choix des moyens).

 Allport et son équipe classent les valeurs en 6 grandes catégories correspondant à 6 champs d’intérêt :

- champ théorique

- champ économique

- champ esthétique

- champ social

- champ politique

- champ religieux

 Maglino et son équipe ont élaboré une grille des valeurs reliées au travail, où les valeurs suivantes sont mises en évidence :

- l’accomplissement

- l’entraide et le souci des autres

- l’honnêteté et l’équité.

 Les valeurs évoluent. À l’échelle de la société, les travailleurs sont moins attachés qu’autrefois à l’aspect pécuniaire et à la fidélité à l’organisation ; ils privilégient maintenant davantage leur épanouissement personnel et le travail qui a un sens pour eux.

 La culture est le bagage commun de valeurs et de façons de faire d’un groupe, d’une collectivité ou d’une société. Elle reflète les influences profondes de la société sur les façons de penser,

...

Télécharger au format  txt (64 Kb)   pdf (539.6 Kb)   docx (38.1 Kb)  
Voir 33 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com