LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Fondement Des échanges Internationaux

Mémoires Gratuits : Fondement Des échanges Internationaux. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  16 Mars 2015  •  992 Mots (4 Pages)  •  453 Vues

Page 1 sur 4

Chapitre 5

Les fondements des échanges internationaux

Le développement des échanges internationaux est fondé sur un ensemble théorique qui s’est développé à partir de la fin du XVIIIe siècle, montrant les raisons et l’intérêt de la spécialisation de la production des nations puis la nouvelle répartition des activités au niveau mondial.

I. Les explications traditionnelles de l’échange international

A. La justification de l’échange international

1. L’approvisionnement en biens non disponibles sur le territoire

Chaque pays ne peut produire l’ensemble des produits nécessaires à sa population ainsi l’échange international permet à chaque nations de se procurer les biens indisponibles sur son territoire.

Exemple : Le pétrole est très faible en France et ne permet pas de satisfaire les besoins des consommateurs. La France doit donc en importer d’autres pays qui sont mieux dotés en ressource pétrolière.

2. La théorie des avantages absolus (Adam Smith)

L’échange international montre que les nations ont intérêts à se spécialiser dans les productions pour lesquelles les coûts sont les plus bas. Les avantages de la spécialisation et de l’échange international ont été mis en évidence par Adam Smith. Une nation détient un avantage absolu lorsqu’elle produit et vend un bien à un prix inférieur à celui des nations concurrentes. Donc un pays aura intérêt à se spécialiser dans la production où il détient un avantage absolu et à se procurer auprès des autres des autres nations des produits, un meilleur marché que si il l’est produisait lui-même. Il existe une limite majeur pour les nations qui ne disposent pas d’avantage absolu.

B. Les critères de spécialisation des pays

1. La théorie des avantages comparatifs (David Ricardo)

Un avantage comparatif est donc obtenue par une nation dans l’échange international lorsque comparativement aux autres biens sont désavantages sur un bien est moindre. Grâce à l’échange international les nations obtiennent une quantité de biens plus importante que celle dont elle disposait sans spécialisation. Ainsi les richesses mondiales augmentent.

2. La spécialisation selon la dotation en facteurs de production

L’analyse de David Ricardo est faite dans l’optique de l’économie classique, qui fonde la valeur des choses sur le travail nécessaire à leur production. Les différences entre pays sont essentiellement appréhendées en termes de productivité du travail. Les autres facteurs de production, notamment le capital (machines et équipements), sont négligés.

Aussi, trois auteurs suédois, Heckscher, Ohlin et Samuelson, cherchent à expliquer la configuration des échanges. Le théorème HOS (ou théorie des dotations de facteurs) montre que les nations se spécialisent dans les productions qui incorporent une forte quantité de facteur de production qu’elles détiennent en abondance (donc, au départ, le moins cher).

Ainsi, si une nation possède une main d’œuvre abondante comme la Chine ou l’Inde, elle aura intérêt à se spécialiser dans des productions qui nécessitent beaucoup de travailleurs (textile par exemple), car c’est un facteur qui lui coûtera peu cher comparativement aux autres.

II. Les nouvelles approches du commerce international

A. La réalité des échanges internationaux

Il apparaît de plus en plus que les théories traditionnelles sont incapables d’expliquer les caractéristiques et l’évolution des échanges actuels.

La théorie Ricardienne explique les échanges

...

Télécharger au format  txt (7.3 Kb)   pdf (95.5 Kb)   docx (10.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com