LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Compte rendu de sortie écologique

Fiche : Compte rendu de sortie écologique. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  30 Mars 2017  •  Fiche  •  2 221 Mots (9 Pages)  •  4 749 Vues

Page 1 sur 9

Cours Sacré-Cœur    

Compte rendu de la sortie écologique du 21/11/16

                       [pic 1]

         Classe : 2ndSC

      Groupe : 9

  Exposants : Mame fatou Ndiaye

                       Cedric Ndione      

                       Seynabou Ndiongue

                       Ouley Ndong

                        Awa Sakho

Année scolaire: 2016 - 2017

                               PLAN  DE L’EXPOSE [pic 2]

       Introduction

  1. Le matériel utilisé

  1. matériel collectif

  2. matériel individuel

  1. La méthodologie d’étude

1. la méthode d’accroissement progressif des surfaces

2. le relevé floristique

3. le transect

4. l’herbier

5. la collection d’animaux

6. étude du biotope

7. étude des interactions

  1. Les résultats
  1. Le biotope
  1. Les facteurs climatiques
  2. Les facteurs édaphiques
  3. Le milieu aquatique
  1. La biocénose
  1. L’Aire minimal
  2. Le Relevé floristique
  3. Le transect
  4. Collection d’animaux
  1. Les interactions

CONCLUSION

Une sortie écologique  a été organisée dans le cadre pédagogique le 21 novembre 2016 à la technopole de Dakar. Elle se situe à Pikine, dans une zone de niayes allant de Dakar à St-Louis. Ses dimensions oscillent entre 20 et 25 kilomètres de large et 130 à 140 kilomètres de long .Elle est donc une étroite bande de terre allant de Dakar a la frontière mauritanienne .Les principaux objectifs de cette sortie ont été l’étude du milieu de vie, du  peuplement animale et végétal  ainsi que les interactions entre la biocénose et le biotope .Tout ceci a été déterminé grâce a des matériaux bien spécifiques .

Après avoir décrit ces matériaux  utilisés, nous dégagerons la méthodologie  générale  utilisé lors de l’étude de cet écosystème  et enfin nous terminerons par une analyse des résultats obtenus suite  a l’étude de la biocénose, du biotope de de leurs interactions.

 

  1. Le matériel utilisé

   Lors de cette sortie, bon nombre de matériaux ont été utilisés. On peut les classer en deux catégories : les supports ou matériaux collectifs et les supports individuels

  1. supports collectifs

Comme supports collectifs  nous avons utilisé le thermomètre pour mesurer la température ambiante du site ainsi que celle du milieu aquatique. A l’aide du PH-mètre le PH de l’eau et du sol ont pu être déterminé. Une girouette a également servie à connaitre la direction et la force du vent. Un hygromètre qui est un appareil de mesure de l’humidité de l’air a permis de déterminer celle du site. Des piquets et des carrés en fer  ont également facilité la détermination de l’aire minimale et du relevé floristique

  1. supports individuels

Au plan individuel , des supports tels que le GPS et la carte obtenus grâce a un téléphone portable ont permis    de repérer la position géographique du site. Un appareil photo fut également utilisé pour capturer les images de la faune et de la flore. Des papiers journaux, des bocaux, des gants et des filets ont permis la récolte de nombreuses espèces ainsi que des supports de prise de note comme le crayon , un cahier, une gomme et un Bic.

  Ces outils sont adaptés à une méthodologie d’étude du milieu.

  1. La méthodologie d’étude

   On traduit par méthodologie d’étude les méthodes et techniques utilisées lors de l’étude de l’écosystème c’est  à dire de la biocénose du biotope et de leurs interactions.

    Lors de notre sortie, différentes méthodes ont été utilisées à savoir :

  1. la méthode d’accroissement progressif des surfaces pour déterminer l’aire minimale

Cette méthode consiste a  délimiter des carrés de 1 m2 et de recenser toute les espèces qui y sont présentes. On double ensuite cette surface jusqu’à ne plus obtenir de nouvelles espèces la surface au-delà de laquelle on a plus de nouvelles espèces représente l’aire minimale.

  1. Le relevé floristique

Pour l’effectuer on  délimite a l’aide de piquets une surface de 64 m2, supérieur a l’aire minimale et recenser toute les espèces qui y sont présentes. Elle permettra de déterminer l’abondance, la dominance et le recouvrement végétal de l’espèce.

  1. Le transect

C’est une ligne qui décrit l’hétérogénéité des facteurs du milieu et du profil topographique. Elle consiste à dessiner, faire un schéma de la répartition végétale Le long du site grâce a des supports de prise de notes tels qu’un crayon, une gomme et une feuille.

  1. L’herbier

C’est en quelque sorte une collection de plantes séchées et pressées entre des feuilles de papier. Pour son élaboration, le matériel utilisé a été des feuilles de journaux pour sécher les plantes ainsi que des ciseaux pour prélever l’espèce.

  1. La collection d’animaux

Comme son nom l’indique, c’est une collection des principales espèces animales représentatives du milieu. On détermine ensuite le lieu de prélèvement, le mode de reproduction ainsi que leurs caractéristiques. Étant assez difficile à réaliser vu la mobilité des animaux des clichés ont été pris pour une meilleure interprétation.

...

Télécharger au format  txt (13.3 Kb)   pdf (342.5 Kb)   docx (187.1 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com