LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Comparaison entre la III République et la IV République.

Rapports de Stage : Comparaison entre la III République et la IV République.. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  27 Février 2012  •  3 317 Mots (14 Pages)  •  9 017 Vues

Page 1 sur 14

“ le gouvernement rend compte à l'assemblée comme le serviteur à son maître ”.

Cette comparaison nous vient de pierre mendes france, président du conseil sous la 3eme république .

Comparaison :Confronter, étudier les rapports entre des choses ou des personnes afin d'endégager les ressemblances et les différences.

République : La république est un système politique dans lequel la souveraineté appartient au peuple qui exerce le pouvoirpolitique directement ou par l'intermédiaire de représentants élus. Ceux-ci reçoivent des mandats pour une période déterminée et sont responsables devant la nation.

La 3ème République est l’aboutissement de trois lois constitutionnelles nées en 1875 Elle est le régime politique de la France de 1875 à 1940. la 3ème République est parvenue à s'imposer et se maintenir plus longtemps que tous les autres régimes depuis la Révolution française (elle a duré 65 ans). ). Puis elle fit place à la 4ème République sAprès un long processus d'élaboration, le projet constitutionnel est adopté par référendum avec une faiblemajorité. Il définit un bicamérisme complexe et déséquilibré : la Chambre des députés a un rôle envahissant

LA 4 eme république commence avec la création de la constitution de 46 et ce termina avec celle de 58.

Les IIIe et IVe sont des Républiques particulière dût a son appartenance à l’un des cycles qui souligne le profond déséquilibre des pouvoirs au profit d’une institution en l’occurrence le parlement.

Quelles sont les évolution des pouvoir exécutif et législatif des IIIe et IVe Républiques française ?

Les IIIe et IVe Républiques aboutissent à un déséquilibre des pouvoirs marqué au détriment du pouvoir exécutif. D’une part On assiste a soumission présidentielle mais aussi gouvernementale (I). De plus, le Parlement se substituer au pouvoir exécutif au point qu’il y a une confusion des pouvoirs à son profit ce qui fera parler d’un parlementarisme absolu (II).

I. Un affaiblissement progressif DE L'EXECUTIF

A) Un Chef de l’Etat en déclin.

1) l’instauration du parlementarisme moniste

2) LA disparition du droit de dissolution.

B) Un gouvernement de plus en plus faible.

II. LA IIIe ET IVe REPUBLIQUES : la souveraineté parlementaire.

A)un régime d'assemblée

Le Parlement ne va pas se contenter d'une soumission de l'exécutif, il va se substituer à lui. On va assister à une confusion des pouvoirs au profit du Parlement.

B) une séparation des pouvoirs remis au goût du jour

A un effacement de la fonction présidentielle (A) s’ajoute une soumission de la fonction gouvernementale au Parlement (B).

A. Affaiblissement du Chef de l’Etat.

on inclut généralement sous cette appellation les 5 années d'hésitation précédant ce régime (c'est à dire de puis la chute du Second Empire en 1870). Le contexte parlementaire était alors majoritairement royaliste et bonapartiste, mais la 3ème République est parvenue à s'imposer et se maintenir plus longtemps que tous les autres régimes depuis la Révolution française (elle a duré 65 ans). Puis elle fit place à la 4ème République, qui dura de 1946 à 1958. Elle se forme après la Seconde Guerre mondiale. Un premier projet de Constitution à représentation populaire monocamérale est rejeté. Puis une seconde Assemblée Constituante est élue et conçoit un projet de représentation bicamérale. Le régime est d'inspiration parlementaire. Ce projet est définitivement adopté par référendum le 13 octobre 1946 et entre en vigueur le 24.

Quelles sont alors les differences majeures entre les Parlements de ces deux Républiques ? Et quels rapprochements pouvons-nous faire?

Nous étudierons successivement le Parlement sous la 3ème puis la 4ème République, en nottant les differences relationnelles entre les deux chambres, et les causes de leur échec.

I) Sous la III° République

La 3ème République est l’aboutissement de trois lois constitutionnelles nées en 1875, après la défaite de Napoléon III à Sedan lors de la guerre contre la Prusse faisant s’écrouler le second empire. Ces lois constitutionnelles comportent une innovation considérable, elles instaurent une République parlementaire, alors qu'à travers le monde, on n'avait connu jusqu'ici que des monarchies parlementaires.

Les constituants ont voulu instaurer un régime parlementaire de type classique, c’est-à-dire un régime de collaboration équilibrée des pouvoirs où le Parlement et le Gouvernement ont des domaines d’action en commun (par exemple, l'initiative des lois), et des... 1. “ Nous n’avons pas d’exemple, en nos annales, qu’une république réellement démocratique ait duré plus de quelques années sans se décomposer et disparaître dans la défaite ou la tyrannie, car nos foules ont, en politique, le nez du chien qui n’aime que les mauvaises odeurs. Elles ne choisissent que les moins bons et leur flair est presque infaillible ”. Ces propos de Maurice Maeterlinck accompagnent parfaitement le sort des quatre première Républiques en France. Pourtant, la Ve République a depuis longtemps infirmé ses dires.

2. Traiter des IIIe et IVe Républiques impose de connaître les processus constitutionnels en œuvre sous ces républiques, mais nécessite aussi de faire appel à une approche historique. Dans le présent sujet les deux aspects sont indissociables. Dans le cadre de l’histoire constitutionnelle française, Maurice Hauriou a établi l’existence de cycles constitutionnels. Les IIIe et IVe Républiques appartiennent à l’un de ces cycles qui souligne le profond déséquilibre des pouvoirs au profit d’une institution en l’occurrence le parlement.

3. L’intérêt d’un tel sujet est multiple. Tout d’abord, il permet de revenir sur les régimes politiques antérieurs et leurs pratiques. Ce sont des éléments souvent délaissés qui éclaire pourtant

...

Télécharger au format  txt (21.8 Kb)   pdf (200.2 Kb)   docx (16.6 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com