LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Commentaire le discours de Victor Hugo du 30 juin 1850

Commentaire de texte : Commentaire le discours de Victor Hugo du 30 juin 1850. Recherche parmi 237 000+ dissertations

Par   •  27 Octobre 2019  •  Commentaire de texte  •  922 Mots (4 Pages)  •  56 Vues

Page 1 sur 4

Pas d'intro

Premièrement Victor Hugo, décrit le décor comme un lieu miteux, il utilise pour cela le champ lexical de l’insalubrité, « sombres, humides, glaciales, méphitiques », « miasmes », « immondices », « eaux croupissantes ». Il affirme refuser les « délicatesses de langage », ce qui lui permet de garder une authenticité dans sa description, et ainsi de susciter de la pitié plus facilement. La gradation de la ligne 6 « ces maisons, ces masures habitées […], ces tanières où il y a des créatures humaines.», montre que les ouvriers perdent leur dignité, ils passent d’humains à animaux. Celle de la ligne 8 « dix familles dans une masure, dix personnes dans une chambre, jusqu’à cinq ou six dans un lit […] », crée un effet de zoom, et permet de dénoncer la promiscuité dans laquelle la population est obligé de vivre. Ces gradations decrescendo permettent d’accentuer l’horreur des lieux. Les habitants sont entassés tel du bétail, et n’ont plus d’intimité, « les âges et les sexes mêlés »(Ligne 9). Le dialogue qu’il entretient avec la femme (Lignes 11 à 13), donne un effet dramatique, il fait en sorte imager ses propos, en comptant une anecdote ( ?)

Deuxièmement il décrit la souffrance du peuple, il emploi le lexique de la maladie, « maladive », « les scrofules, le rachis, l’ophtalmie, l’idiotisme », « infirme », « phtisique ». L’énumération de maladies à la ligne 16, renforce bien le fait que les conditions de vie auxquelles ils sont confrontés (manque d’hygiène et malnutrition) ont un effet néfaste sur leur santé. La métaphore à la ligne 14 « des spectres au seuil des portes » compare les habitants à des fantômes, ils ont des physiques non conformes aux normes ( ?), et les deux parallélismes se trouvant aux vers 14 à 16 « la virilité retardée, la décrépitude précoce » et « des adolescents qu’on prend pour des enfants, de jeunes mères qu’on prend pour de vieilles femmes » appui effectivement le fait que le développement des ouvriers est détraqué.

Le champ lexical de la mort, «spectres », « mor t », « mourir », « agonisant », « les plaies saignantes », témoigne d’une mortalité importante et précoce.

Enfin, il montre que malgré le travail acharné de tous, que ce soit celui de l'homme, de la femme ou même celui de l'enfant, ils n'ont jamais les moyens financiers pour changer leur cadre de vie.

Si Victor Hugo donne une description de la situation aussi détaillée, c’est dans le but de sensibiliser son auditoire, de choquer ces gens qui ne savent presque rien de la misère dans laquelle vit, ou plutôt survit, le peuple.

A travers son discours, VH fait un réquisitoire envers l’Assemblée. L’anaphore « Figurez-vous » présente aux lignes 1, 2, 6, 14 a pour but d’impliquer les députés, et les interpeller à l’impératif permet de les amener à la prise de conscience. Il utilise la 1ère personne du singulier, fait preuve d'une ponctuation explosive excessive (« ! » x8) et emploi de nombreuses interjections comme « Hé mon Dieu » (Ligne 5) ; « ah » (Ligne 24) ; « eh bien » (ligne 24) ce qui traduit sa colère, son indignation et met en évidence son implication et son dévouement dans la situation qu'il cherche à défendre. Des lignes 23

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (36 Kb)   docx (9.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com