LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

BTS tertiaire: devoir économie-droit

Dissertations Gratuits : BTS tertiaire: devoir économie-droit. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  28 Décembre 2012  •  1 053 Mots (5 Pages)  •  757 Vues

Page 1 sur 5

Devoir d’économie 1 (2h) + Devoir de Droit 1 (2h) : 4h

Partie Economie

Question 1 (4 pts)

Les raisons expliquant la baisse des capacités de production des constructeurs automobiles en 2008 et en 2009 sont les suivantes : une forte baisse de la demande mondiale de véhicules destinés aux particuliers et aux professionnels du fait de la crise économique qui touche l’Europe et les Etats-Unis durant ses années; la chute importantes des ventes ceci induit une forte augmentation des stocks des véhicules produits notamment lorsqu’il n’adaptent pas l’offre et la demande pour les constructeurs. Si les constructeurs n’avait pas répercuté la baisse de production fasse à la baisse des ventes ceci aurait eu pour conséquence une chute des prix et un effondrement des marges de ventes.

Question 2 (4 pts)

On peut constater une évolution vers la baisse en ce qui concerne la vente de véhicules industriels avec une chute des ventes de véhicules industriels très importantes en 2009 (– 38 % par rapport à 2008). Cette chute se poursuit au premier semestre 2010 à un rythme plus faible (– 24 % par rapport à 2009). Les mesures d’accompagnement que l’Etat a mis en place (prime à la casse, bonus écologique) ne concernent que les voitures particulières (biens titulaires).

Ceci s’explique par le faite qu’il s’agit de véhicules destinés aux entreprises qui s’apparentent à des investissements lourds (exemples : semi-remorque, camion grues, …) à l'inverse des véhicules utilitaires (fourgonnettes, petits camions) ou des véhicules destinés aux particuliers, les véhicules industriels sont coûteux et ont une durée de vie qui peut être longue. Dans un contexte de ralentissement ou de crise économique, les entreprises reportent les investissements et utilisent plus longtemps le matériel dont elles disposent, elles vont continuer l’amortissement de leurs anciens véhicules. On peut supposer aussi qu’en période de crise les entreprises peuvent également rencontrer des problèmes de financement, c'est-à-dire que les banques hésitent à octroyer des crédits si elles estiment que la solidité financière de l’entreprise est trop fragile (risque que l’entreprise ne puisse faire face aux échéances, en matière de remboursement).

Question 3 (3 pts)

La compétitivité d’une entreprise se mesure par la différence de prix de revient relativement à la concurrence extérieure. Les constructeurs français produisent et s’approvisionnent en France où le prix de revient d’un véhicule est élevé en raison des charges salariales élevées, de la dérive sur les coûts salariaux et de la part importante de la fiscalité liée à la production.

Ses constructeurs ont donc plus de mal à créer de la valeur ajoutée en sortie d’usine car les couts de fabrication, le cout de revient de production est bien plus important en France qu’ailleurs. Ses contraintes sont nuisibles au développement de l’activité en France et de la conservation de certaines unités de fabrication de véhicules et à la pérennité de certains sous-traitants sur notre territoire.

Les constructeurs demandent ainsi l’intervention du président du CCFA pour les aider à conserver leurs activités en France en réduisant leurs couts de production. La compétitivité des constructeurs est primordiale à leurs survie car elle représente leurs capacités à faire face à la concurrence étrangères tant sur le marché national que international.

Question 4 (3 pts)

L’externalité

...

Télécharger au format  txt (7.1 Kb)   pdf (86.9 Kb)   docx (10.6 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com