LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Devoir BTS Tertiaires - économie générale: le marché automobile

Mémoires Gratuits : Devoir BTS Tertiaires - économie générale: le marché automobile. Recherche parmi 282 000+ dissertations

Par   •  27 Mars 2013  •  692 Mots (3 Pages)  •  712 Vues

Page 1 sur 3

PARTIE 1 : ECONOMIE GENERALE

Question 1

Les constructeurs automobiles, au niveau mondial, ont réduit leur capacité de production en 2008 et en 2009 pour s’adapter à une demande en très forte baisse suite à la crise financière ayant débuté en 2007 aux Etats-Unis. En effet, le document nous indique une production mondiale d’automobiles en baisse de 4% en 2008 et en baisse de 13% en 2009. Cette baisse de la demande s’explique notamment par la baisse du pouvoir d’achat.

Question 2

La demande de véhicules industriels en France est en baisse de 38% en 2009 et en baisse de 24% en 2010. On constate donc que la crise économique et financière a fortement impacté à la baisse les ventes françaises de ces véhicules destinés aux entreprises. S’agissant de véhicules onéreux, on peut supposer que les entreprises ont voulu reporter (ou annuler) leurs investissements. De même, le durcissement des crédits pour les entreprises explique en partie cette évolution.

Question 3

« Cependant le problème de la compétitivité en France, pays ou ils produisent le plus et ou ils se fournissent beaucoup, constitue un frein au développement, sur lequel devraient porter d’importants et rapides efforts ».

La compétitivité peut être définie comme l’aptitude à faire face à la concurrence.

Cette phrase signifie qu’il existe des problèmes de compétitivité en France et qu’il s’agit d’un frein au développement car la France produit beaucoup pour elle-même et se fournit auprès d’entreprises installées en France. Comme l’indique le document, les problèmes de compétitivité sont dus à des charges sociales sur les salaires importantes, une dérive des coûts salariaux et une fiscalité désavantageuse sur la production. Dès lors, les constructeurs automobiles français sont doublement désavantagés car ils produisent et s’approvisionnent en France.

Le taux de marge des constructeurs français était de 40% début 2000 et n’est plus que de 7% en 2008 (source : document en annexe, §5) de part l’intensité croissante de la concurrence sur le marché européen, d’où l’intérêt d’augmenter rapidement et efficacement la compétitivité française. L’automobile étant un marché mondialisé, il est difficile pour la France d’être compétitive avec des coûts de production aussi élevés.

Question 4

Une externalité négative est une situation dans laquelle un acteur est défavorisé par l’action d’un ou d’autres tiers sans qu’il reçoive de compensation.

L’externalité négative, liée à la commercialisation de véhicules automobiles, qui justifie l’intervention de l’Etat est la pollution automobile, notamment celle liée à l’émission de CO2.

L’Etat, dans le double objectif de relancer l’économie automobile et limiter la pollution, a instauré une compensation financière (« la prime à la casse ») contre la mise au rebut d’un véhicule de plus de dix ans lors d’un achat d’un véhicule neuf, la logique étant que les véhicules récents sont moins pollueurs que les véhicules anciens. De plus,

...

Télécharger au format  txt (4.6 Kb)   pdf (75.4 Kb)   docx (9.7 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com