LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Management des organisations cas

Dissertation : Management des organisations cas. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  20 Novembre 2015  •  Dissertation  •  1 238 Mots (5 Pages)  •  339 Vues

Page 1 sur 5

Management des entreprises - BTS 1

Thème 1.2 Finaliser, mobiliser et évaluer

Chapitre 2 - La finalité de l’entreprise et le rôle du management

I • La finalité de l’entreprise

A. Les facteurs d’influence de la finalité de l’entreprise

On peut définir la finalité d’une entreprise comme étant sa raison d’être, autrement dit ce qui justifie son existence et lui donne un sens. La finalité se décline, le plus souvent, en objectifs très généraux à atteindre.

Selon Peter Drucker, les deux grandes finalités de l’entreprise sont la finalité économique et la finalité sociale. Pour lui, les facteurs qui influencent la finalité de l’entreprise sont la nature et l’évolution de l’environnement de l’entreprise, les objectifs et les décisions du dirigeant et, pour finir, les besoins et les attentes du client.

B. La satisfaction des besoins et des attentes des clients

Selon Peter Drucker, une entreprise se définit d’abord par le besoin que le client cherche à satisfaire en acquérant un bien ou un service. L’objet et la mission de toute entreprise, c'est-à-dire sa finalité, est donc la satisfaction du client (« créer le client » selon Peter Drucker). Il appartient à l’entreprise de convertir les ressources économiques en richesses, et la production en biens et services destinés à satisfaire le client. Pour cela, l'entreprise mobilise deux fonctions fondamentales : le marketing et l'innovation.

Pour Peter Drucker, le profit apparaît comme un objectif essentiel de l’entreprise sans lequel les autres objectifs ne pourraient pas être atteints, mais il ne constitue pas sa finalité. L’existence d’un profit permet de juger de l’efficacité d’une décision tandis que l’absence de profit la disqualifie.

C • La responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE)

a. Le lien entre la finalité de l’entreprise et la RSE

D’un point de vue général, la responsabilité de l’entreprise peut être définie comme la prise en compte des impacts sociaux et écologiques de ses activités sur son environnement.

Plus spécifiquement, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est définie comme la responsabilité des entreprises vis-à-vis des effets que leurs activités exercent sur la société et par l’intégration des questions sociales et environnementales dans le management de l’entreprise.

Les trois grandes composantes de la RSE sont la composante sociale, la composante environnementale et la composante éthique. Les acteurs directement concernés par la RSE sont les dirigeants des entreprises ainsi que l’ensemble des parties prenantes (internes et externes) de l’entreprise : salariés, clients, fournisseurs, banques, associations, etc.

La RSE doit être en cohérence avec la finalité de l’entreprise afin de mieux répondre aux attentes de ses principales parties prenantes.

b. La mise en œuvre des dispositifs liés à la RSE

La RSE prend la forme de dispositifs divers comme l’adhésion volontaire et facultative à un ou plusieurs référentiels internationaux ou nationaux, des partenariats sur la labellisation des produits d’une entreprise (commerce équitable, labels écologiques portés par des ONG, etc.), des audits sociaux et environnementaux, des mesures sociales ou environnementales en faveur des parties prenantes de l’entreprise.

L'investissement socialement responsable (ISR) rassemble toutes les démarches qui consistent à intégrer des critères extra-financiers dans les décisions de placements et la gestion de fonds ou de portefeuilles.

II • L’articulation entre le management stratégique et le management opérationnel

A. La distinction entre le management stratégique et le management opérationnel

Les actions stratégiques (management stratégique) résultent des décisions prises par la direction d’une entreprise pour déterminer les grandes orientations de l'entreprise et sa stratégie, la structure organisationnelle et les moyens les mieux adaptés pour réaliser la stratégie, ainsi que le système de contrôle permettant de vérifier les résultats.

Les actions opérationnelles (management opérationnel) résultent des décisions des managers pour coordonner et animer des équipes, motiver et mobiliser les hommes autour de valeurs communes, dans le but d’atteindre les objectifs stratégiques fixés par la direction de l'entreprise.

...

Télécharger au format  txt (8.7 Kb)   pdf (100.3 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com