LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

"Femme noire" de Senghor

Commentaire de texte : "Femme noire" de Senghor. Recherche parmi 274 000+ dissertations

Par   •  21 Avril 2020  •  Commentaire de texte  •  1 291 Mots (6 Pages)  •  1 483 Vues

Page 1 sur 6

“Femme noire” de Senghor

“Femme noire” est un poème de Léopold Sedar Senghor, qui est né vers 1902 à Saint-Louis, et est mort en 2001, en France. Senghor fut diplômé des grandes universités françaises, il eût une production poétique en parallèle de ses activités politiques au Sénégal, dont il fut le premier président de la République. Senghor s’est battu pour que l’on ne dévalorise pas les africains. Il instaure avec son ami Aimé Césaire un nouveau concept appelé la négritude, qui est un grand mouvement de revendication pour l’honneur de l’homme noir et de sa culture.
 C’est ainsi, qu’en 1945, il publie le premier recueil de poésie de considération des noirs « Chants d’ombres » dont est extrait “Femme noire”. Un poème rythmique où le poète brode sur le thème traditionnel de la célébration et de la beauté de la femme, un poème en vers libres et où il fait également un éloge à la femme noire et à l’Afrique en général.

Tout d’abord, le poème est représenté comme une célébration d’une personne ou d’un événement. Dans ce cas, c’est la femme noire qui est la source d’inspiration d’une multitude d’images, comparaisons et métaphores.

La femme est évoquée à différents moments de sa vie, mais elle est toujours présente aux côtés du poète. Pendant l’enfance, c’est la mère protectrice qui élève son enfant. Cela peut être démontré par le mot “ombre” qui représente la protection, “bandait mes yeux” qui illustre une blessure soignait. Il y a plusieurs connotations. Cependant à l’adolescence, c’est la jeune femme aimée et sensuelle, mise en valeur avec “voilà qu’au” et “ta beauté me foudroie en plein cœur”. Il y a aussi une répétition du mot cœur. L’amour est aussi mise en valeur avec “été” qui représente l’amour de jeunesse, “calciné” qui exprime une brûlure par l’amour, et “Terre promise” qui revient à l’amour. Dans cette partie, Senghor veut nous démontrer qu’aimer quelqu’un c’est de passer d’un monde à l’autre, c’est-à-dire, découvrir ou avoir accès à un nouveau monde. À l’âge mûr, c’est la femme-épouse avec son côté sensuel physique important mais toujours avec la couleur noire: “ sombre extase”, “vin noir”. Senghor est passé de “femme noire” à “femme obscure”, cela démontre le mystère, cette femme est mystérieuse et a du charme. Elle porte aussi de nombreuses richesses, cette présence féminine est importante, car ce que nous fait comprendre Senghor, c’est grâce à cette femme qu’il est devenu poète. Il y a une relation avec la nature, l’Afrique, l’immensité, cela peut être démontré grâce à “savane” qui est une métaphore, exprimant l’ouverture sur l’immensité d’aimer une femme. Il existe aussi une liaison avec la religion, nommé animisme qui dit que chaque force de la nature est un petit Dieu. Ceci est démontré par “vent d’Est”, c’est-à-dire que le vent serait un Dieu, et dans ce cas là, la femme est une déesse. Une preuve d’amour éternelle est éprouvé, par exemple, “huile” affirme une douceur, une sensualité, ce terme veut nous montrer la fidélité d’une femme, et qu’elle devient sa compagne de vie. La femme est sa lumière, son guide dans la vie. Senghor veut nous dire aussi, que quand un homme se marie avec une femme noire, cet homme se sent comme un prince, ou un athlète grâce à l’amour que la femme a pour lui. Cela est démontré par “aux flancs”, c’est-à-dire, qu’il y a une approximation. Il illumine les femmes, par exemple, “ les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau”, on peut voir une valorisation du noire, alors que dans ce temps-là,

...

Télécharger au format  txt (7.5 Kb)   pdf (40.1 Kb)   docx (9.6 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com