LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé sur Léonard De Vinci: Quel sera le rôle de Léonard de Vinci dans l'évolution de l'art et des découvertes scientifiques pendant la Renaissance ?

Documents Gratuits : Exposé sur Léonard De Vinci: Quel sera le rôle de Léonard de Vinci dans l'évolution de l'art et des découvertes scientifiques pendant la Renaissance ?. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  1 Décembre 2014  •  2 038 Mots (9 Pages)  •  2 605 Vues

Page 1 sur 9

Léonard de Vinci, Artiste de la Renaissance :

La Renaissance, au 15e siècle, marque la transition entre le Moyen Age et les Temps modernes en introduisant de grands changements dans les domaines des sciences naturelles et de la technique. Il s'agit d'une révolution formelle qui s'opère grâce à la redécouverte de l'art antique.

A cette époque, la population qui a accès à la culture s'interroge et cherche à concilier la croyance en Dieu et son rôle de créateur avec une certaine envie de découvrir et de comprendre. Cette population aisée (composée de marchands, banquiers, princes...) croit en l'homme et estime qu'il a le pouvoir de connaître.

La Renaissance est née dans les grandes villes Italiennes tels que Florence, Rome et Venise puis son mouvement s'est diffusé à travers toute l'Europe.

Léonard de Vinci de son nom original « Léonard Di Ser Piero Da Vinci » est né le 15 avril 1452 dans la petite ville Toscane de Vinci, près de Florence. A 14 ans, son père le place dans l'atelier d'un artiste réputé « Andrea del Verrocchio » où il apprend le dessin, la peinture, les mathématiques, la perspective, la sculpture et l'architecture. Il jouera un rôle capital et sera un grand acteur de son temps.

Quel sera le rôle de Léonard de Vinci dans l'évolution de l'art et des découvertes scientifiques pendant la Renaissance ?

Nous aborderons en première partie l'entourage de Léonard de Vinci, en Italie puis en France et en deuxième partie la multiplicité des inventions de Vinci au niveau artistique puis au niveau mécanique et scientifique

I. L'entourage de Léonard de Vinci :

1) En Italie :

Léonard de Vinci s'impose rapidement dans l'atelier de « Verrocchio ». Il sait se faire apprécier et fait son trou dans cette « bottega » qui devient sa vraie famille.

Son maître est le fournisseur attitré des Médicis et il est l'un des plus recherchés d'Italie. Il vente les mérites du jeune homme auprès de ses clients (hommes politiques, princes, marchands...). Verrocchio le dit cultivé, éloquent, chanteur et musicien.

Il sera remarqué par Laurent de Médicis, seigneur de Florence. Celui-ci souhaite organisé une grande réception lorsqu'il s'apprête à recevoir dans sa ville le redoutable et puissant duc de Milan, Galeazzo Maria Sforza et sa cour. Le seigneur de Florence souhaite déployer tous les fastes possibles pour impressionner ses hôtes. Il confit sa commande à Léonard qui dirige les préparatifs et y travaille d'arrache-pied. Un véritable musé en plein air, dominé par le dôme gigantesque de Santa Maria del Fiore est imaginé et réalisé par Léonard de Vinci. Cet épisode va longtemps marquer le jeune peintre. Secrètement, il espère qu'un jour un de ces ducs lui demanderont quelque chose ou l'inviterons à leur cour. Il est maintenant connu des puissants de Florence et de Milan.

En 1506, il est invité par le gouverneur français de Milan, Charles d'Amboise. L'année suivante, il est invité par le souverain en personne. Il peint plusieurs portraits de la cour milanaise. Il est maintenant porté sur la liste des ingénieurs des Sforza qui l'envoient à Pavie.

Lorsqu'il revient de Milan, la ville de Florence lui fait un triomphe et lui confie une fresque gigantesque de vingt mètres sur huit pour la salle du Grand Conseil au palais Vecchio, cette forteresse où siège le gouvernement.

C'est à cette époque qu'il reçoit une commande d'un marchand d'étoffe Florentin, investi dans les responsabilités politiques de la ville Francesco del Giocondo. Il commence le portrait de Monna Lisa.

Parallèlement, il est remarqué par les religieux qui lui passent des commandes. En 1481, le monastère de San Donato lui commande « L'adoration des mages », puis entre 1483 et 1486, il peint « La Vierge aux rochers » pour la confraternité de l’Immaculée Conception à la chapelle San Francesco Grande de Milan. Durant cette époque il peindra beaucoup de tableaux religieux. Entre 1494 et 1498, il peint aussi « La Cène » pour le couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie.

En 1502, il est appelé par le prince « César Borgia », duc de Valentinois.

En 1513, il part pour Rome et travailler pour Julien de Médicis, frère du pape Léon X, membre de la riche et puissante famille du même nom.

Pendant la Renaissance Italienne, Léonard de Vinci a su attirer à lui la classe politique, les religieux et l'ensemble de la communauté bourgeoise. Cette caste l'a protégé et a permis le développement de son art en lui assurant une aisance financière. Il a été leur artiste favori.

2) En France :

Sa vie est rythmée par des séjours incessants dans les cours italiennes, jusqu’à l’invitation de François Ier à venir s’installer au château du Clos Lucé, en France. En effet, c'est en 1515 que la bataille de Marignan donne le pays milanais à François Ier, qui convie aussitôt Léonard en France pour en faire son peintre et ingénieur personnel. L’année suivante, l’artiste arrive au Château du Clos Lucé après un périple à dos de mulet à travers les Alpes, accompagné de son disciple favori, Francesco Melzi. Léonard de Vinci pense qu’il n’a plus rien à faire en Italie où il a déjà réalisé les chef-d’œuvres qui ont fait sa notoriété.

Il perçoit l’invitation de François 1er comme l’opportunité d’y trouver une nouvelle source d’inspiration et d’y finir sa vie. Pour la première fois Léonard quittait le pays Italien en apportant quelques tableaux avec lui, dont « la Joconde », mais aussi « Saint Jean-Baptiste » et « Sainte Anne la Vierge et l'enfant ». Léonard est nommé « premier peintre, ingénieur et architecte du roi » et reçoit une pension de 1000 écus d’or par an. Un malheur arriva et son bras droit fut paralysé, il ne pouvait plus tenir un pinceau mais son imagination était encore débordante et il inventa notamment un lion mécanique dont les mouvements émerveillaient la cour lors de grandes fêtes qu'il organisait. Il gardait toujours une relation avec la résidence royale depuis son manoir grâce à un tunnel qui rejoignait les deux lieux.

...

Télécharger au format  txt (13.1 Kb)   pdf (137.6 Kb)   docx (14.3 Kb)  
Voir 8 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com