LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Erasme Et Leonard De Vinci

Dissertations Gratuits : Erasme Et Leonard De Vinci. Recherche parmi 259 000+ dissertations

Par   •  25 Avril 2014  •  1 519 Mots (7 Pages)  •  1 514 Vues

Page 1 sur 7

Érasme

Érasme est né le 28 octobre 1466 ou 1467 ou 1469, selon les biographes, à Rotterdam. Il est le fils illégitime d’un prêtre et d’une fille de médecin. Selon certains, son nom d'origine était Geert Geerts, ou encore Gerhard Gerhards, mais cela n'est pas prouvé.

Sa naissance illégitime n’empêcha pas ses parents de s’occuper de lui avec soin jusqu’à leur mort en 1483 . Ils lui donnèrent la meilleure éducation de l’époque dans des écoles. À l’âge de vingt-cinq ans, il fut admis à la prêtrise et prononça ses vœux monastiques cependant toute sa vie, le monachisme a été la cible de ses attaques lorsqu’il s’en est pris aux maux de l’Église.

Il continua ses études au collège de Montaigu de l’université de Paris, qui était alors le centre principal des études scolastiques. Comme étudiant, Érasme choisit de mener une vie indépendante, la langue latine, qui était alors d’un usage universel en Europe, lui permettait de se sentir partout chez lui.

L’évêque de Cambrai invite Érasme à le suivre dans ses déplacements comme secrétaire à partir de 1493. Il quitte le couvent et apprend le grec à Paris en 1495.Il écrit dans le même temps l’Enchiridion militis christiani (Le Manuel du soldat chrétien). Entre 1499 et 1514, Érasme a parcouru l’Europe.

Il y devient docteur en théologie à l’université de Turin. Il écrit L’Éloge de la Folie en Angleterre, publié à Paris deux ans plus tard.

En 1514, écrit l'Éducation d'un prince à l'intention du duc de Croÿ, précepteur du futur Charles Quint, puis il devient le conseiller de ce souverain entre 1517 et 1521, séjournant principalement à Louvain où il dirige le Collège des Trois Langues. *

Luther, fondateur du protestantisme, sollicite Érasme de le rejoindre, mais ce dernier refuse (1519).

Et entre 1521 et 1529, il va séjourner à Bâle, où il publie la majeure partie de son œuvre. En 1522, c'est la première édition des Colloques et la publication du De conscribendis epistolis (manuel d’épistolographie).

En 1524, Érasme attaque Luther dans son De libero arbitrio (Essais sur le libre arbitre) ce à quoi Luther répond en 1526 par le De servo arbitrio. La polémique continuera bien après.

En 1528, il publie Le Cicéronien.

En 1529, la ville de Bâle entièrement acquise à la Réforme, il préfère s’installer à Fribourg-en-Brisgau où il écrira son dernier grand ouvrage : L’Ecclésiaste.

En 1535, il fait son retour définitif à Bâle. La même année, le pape lui offre le cardinalat, qu’il refuse.

Il meurt le 12 juillet 1536 à Bâle.

Ses principales œuvres sont :

-Eloge de la Folie

- Colloques

-Libre Arbitre

Léonard de Vinci

Peintre, inventeur, ingénieur, scientifique, humaniste, philosophe, il est pour beaucoup un esprit universel, qui fascine encore au bout de cinq cents ans. Au passage du quinzième siècle au seizième, il illustre, et parfois incarne, la Renaissance, avec ses avancées dans le domaine artistique mais aussi dans les sciences et, avant tout, dans l'approche scientifique.

Leonardo di ser Piero, dit Leonardo da Vinci naît le 15 avril 1452 à Vinci, petite ville de Toscane proche de Florence, des amours illégitimes d'un notaire et d'une paysanne. Après une éducation scolaire diversifiée, il commence sa vie d'adulte comme peintre dans un atelier florentin de grande renommée, celui de Verrochio. A 26 ans, Léonard quitte son maître et a déjà acquis une belle réputation d'artiste peintre. Adepte de l'art nouveau du clair-obscur, il perfectionne sa technique du sfumato qui adoucit les contrastes et améliore le réalisme des paysages ou des portraits.

Le sourire de La Joconde, cinq siècles plus tard, émerveille toujours l'amateur et interroge l'expert. (Domaine public)

En 1481, il s'installe à Milan au service du duc Ludovic Sforza. Ses activités sont alors multiples. Il est peintre mais aussi sculpteur, ordonnateur des spectacles et ingénieur. Il travaille sur différents projets techniques, du métier à tisser à l'amélioration des horloges et s'intéresse aux mathématiques. On le retrouve également, en tant qu'ingénieur, dans une étude sur l'irrigation des cultures par les fleuves et les canaux. Urbaniste avant l'heure, il réfléchit sur une cité idéale.

Après l'invasion de la Toscane par les Français, avec qui il collabore provisoirement, puis le retour de Ludovic Sforza, il fuit à Venise.

C'est d'abord comme ingénieur qu'il entre au service du pouvoir vénitien, pour mettre au point une défense de la ville contre les envahisseurs potentiels, censément turcs.

Dans les années 1500, il est de retour à Florence et participe à des travaux d'hydraulique. Mais la peinture est toujours au centre de son œuvre et c'est en 1503 qu'il entame le Portrait de Monna Lisa, qui deviendra La Joconde, un tableau qui ne le quittera

...

Télécharger au format  txt (9.8 Kb)   pdf (111.4 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com