LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie de Georges Vedel

Mémoire : Biographie de Georges Vedel. Recherche parmi 296 000+ dissertations

Par   •  8 Avril 2014  •  1 462 Mots (6 Pages)  •  1 906 Vues

Page 1 sur 6

Georges Vedel, né le 5 juillet 1910 à Auch (Gers) et mort le 21 février 2002 à Paris, est un professeur de droit public.

Son père, militaire de carrière, était originaire de Mazamet.

Il a fait ses Études au lycée français de Mayence1, au lycée de Toulouse, aux facultés de droit et des lettres de Toulouse. Il obtient une licence de philosophie en 1929, une autre en droit en 1930. Il obtient son doctorat en droit quatre ans plus tard et puis son agrégation de droit (en droit public) en 1936.

Il est, selon les professeurs Carcassonne et Duhamel, le « refondateur du droit public ». Il fut enseignant aux facultés de Poitiers (1937), Toulouse (1939) puis Paris (1949-1979) ainsi qu'à l'Institut d'études politiques de Paris, l'École centrale des arts et manufactures de Paris, en même temps que l'économiste Raymond Barre, futur Premier ministre, l'École des Mines et HEC Paris. Il a suscité de très nombreuses carrières. « Enseigner est une vocation et une passion » avait-il coutume de dire. Il fut l'avant-dernier Doyen de la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris (de 1962 à 1967), précédant le doyen Alain Barrère, professeur d'économie politique (de 1967 à 1970), avant son éclatement entre les Universités Paris I et Paris II.

Il est l'auteur d'un manuel de droit constitutionnel (1949) et de droit administratif (1958), qui ont marqué des générations de juristes. Il est principalement connu pour sa théorie des bases constitutionnelles du droit administratif et donc de l'unité du droit public français.

Son Manuel de droit constitutionnel (1949) reste une référence pour tout étudiant qui veut comprendre les bases théoriques de la matière. Mais il s'est aussi beaucoup intéressé à la science politique et y a d'ailleurs professé longtemps.

Le doyen Georges Vedel a aussi écrit une multitude d'articles, principalement de droit public, publiés dans les plus grandes revues nationales et internationales. On ne compte plus les conférences qu'il a pu donner dans la plupart des grandes universités françaises et étrangères.

Il a été consulté dans des contentieux célèbres (ex : Amoco Cadiz). Il était fortement engagé pour la réduction du mandat présidentiel (passage du septennat au quinquennat). De même, il a présidé un grand nombre de comités scientifiques de colloques prestigieux tant en France qu'à l'étranger (ex : la contribution de la présidence de Georges Pompidou à la Ve République, Aurillac, avril 1994). Il a aussi présidé et participé à des dizaines de jurys de thèse ainsi qu'à de nombreux jurys d'agrégation de droit public.

Conseiller juridique de la délégation française dans les négociations sur le Marché commun et l'Euratom 1956-1957) lors des conférences de Venise, Bruxelles et Rome (organisme public européen chargé de coordonner les programmes de recherche sur l'énergie nucléaire. Il a été institué pour une durée "illimitée" par le traité Euratom, signé le 25 mars 1957 par les six pays membres de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), et est entrée en vigueur le 1er janvier 1958).

Membre du Conseil économique et social (1969-1979).

Président du Centre d'étude des revenus et des coûts (CERC, 1976-1980)2.

Georges Vedel a été membre du Conseil constitutionnel, de 1980 à 1989, au titre des nominations faites par Valéry Giscard d'Estaing, président de la République jusqu'en 1981. Son mandat au sein des Sages est unanimement reconnu comme l'un des plus marquants de l'institution. Il a véritablement influé, par sa science du droit et sa connaissance des institutions, sur certaines décisions (ex: libertés universitaires du 20 janvier 1984). Il a présidé en 1992/1993 une commission chargée de proposer des réformes constitutionnelles nommée par le président de la République François Mitterrand. Son rôle y fut considérable.

G. Vedel fut consulté à de nombreuses reprises par des gouvernements français (de la IVe et de la Ve) de toute obédience ainsi que par un certain nombre de gouvernements étrangers.

George Vedel est aussi connu pour son soutien au fédéralisme européen3.

Il eu aussi diverses décorations telles que :

Grand-croix de la Légion d’honneur

Grand-croix de l’ordre national du Mérite

Croix de guerre 1939-1945

Commandeur des Palmes académiques

Grand officier du Ouissam alaouite du Maroc4

Docteur honoris causa de l'Université Pantios d'Athènes

Docteur honoris causa de l’Université d'Athènes

Docteur honoris causa de l’Université libre de Bruxelles (ULB)

Docteur honoris causa de l’Université de Lausanne

...

Télécharger au format  txt (9.6 Kb)   pdf (109.4 Kb)   docx (12 Kb)  
Voir 5 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com