LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Biographie Madame de Lafayette

Fiche : Biographie Madame de Lafayette. Recherche parmi 263 000+ dissertations

Par   •  23 Novembre 2021  •  Fiche  •  982 Mots (4 Pages)  •  24 Vues

Page 1 sur 4

XVIIe siècle                                           Madame de Lafayette                   Romans et nouvelles

(1634 – 1693)

Madame de Lafayette est née sous le nom Marie Madeleine Pioche de la Vergne sous le règne de Louis XIII, à St Germain des Près à Paris le 18 mars 1634.

Ses parents étaient de petite bourgeoisie et avaient de grandes relations. Leur fille avait pour parrain Urbain de Maillé, marquis de Brézé, maréchal de France marié à la sœur du Cardinal de Richelieu, et pour marraine Marie-Madeleine de Vignerot, dame de Combalet, Duchesse d’Aiguillon, nièce de Richelieu. Ils travaillaient tous deux à la cour. Son père Marc Pioche était un écuyer, et sa mère, Elisabeth Pena, était la fille d’un médecin qui s’occupait du Roi. Son père était connu pour aimer la littérature, et l’architecture, et s’est chargé de son éducation.

Alors que Marie-Madeleine n’avait que quinze ans, son père décède. L’année suivante, elle devint demoiselle d’honneur de la Reine Anne d’Autriche, et rencontra son précepteur, le grammairien, historien et écrivain français Gilles Ménage, elle a appris l’italien et le latin ce qui lui a fait avoir une solide éducation

En décembre 1650, sa mère, Madame Elisabeth de la Vergne, épouse Renaud de Sévigné, chevalier de Malte. Puis Marie-Madeleine se lie d’une grande amitié avec Marie de Rabutin-Chantal, connue comme Marie la Marquise de Sévigné de Rabutin-Chantal ou plus simplement, Madame de Sevigné, et celle-ci durera toute leur vie. Elle l’appelait « Ma Belle », car elle la considérait comme « l’amie la plus intime, celle à qui on peut se confier (…) ».

Madame de Sévigné eut une place importante dans la vie de Marie-Madeleine, car dotée d’un esprit vivace et d’une grande sensibilité, elle lui apportait beaucoup. Fréquentant les grands salons de Catherine de Rambouillet, elle y pu introduire facilement Marie-Madeleine.

Le 14 février 1655, Marie-Madeleine de la Vergne épousa François Motier, comte de Lafayette, gentilhomme auvergnat et soldat. Cependant, son mariage fut si rapide, qu’il entraina des médisances, d’autant plus que Marie-Madeleine, n’était pas fortunée ni célèbre, alors que François Motier était non seulement Comte de Lafayette, mais aussi de « Médat, Goutevantouze, Forests, et deppendans. Il était le Baron de Chauvigny, Espinasse, Nades, Seigneur de Haulte-Serre, Hautefeuille et autres places », et a été évêque de Limoges en 1627 et Lieutenant au régiment des Gardes Françaises.

Elle quitta Paris pour aller vivre avec son mari en Auvergne, garda de nombreux contacts avec ses amis et faisait de fréquents allers/retours.

Elle donna naissance à deux garçons, Louis en 1658, puis René-Armand en 1659, puis retourna vivre sur Paris sans son mari l’année suivante. Son mariage lui avait donné une précieuse alliée, la célèbre Louise de Lafayette, sa belle-sœur, et pu rencontrer Henriette d’Angleterre, épouse de Philippe 1er, frère de Louis XiV, et devint dame d’honneur et amie et favorite de la princesse.

Devenue biographe d’Henriette d’Angleterre, elle se refuse de publier son œuvre mais écrit pour la distraire, en dressant des portraits, racontant des intrigues à la cour, et un mariage sans amour, ce qui lui donne un prestige considérable.

En 1650, elle se lie d’amitié et plus, avec François VI, duc de La Rochefoucauld, reconnu lui aussi pour ses maximes. Et en 1670, c’est Jean Regnault de Segrais, membre de l’Académie Française, qui devint son secrétaire. C’est entre la critique de La Rochefoucauld et la composition de Segrais, que Madame de Lafayette écrit Zayde : Histoire espagnole (1671), un roman.

...

Télécharger au format  txt (6 Kb)   pdf (61.5 Kb)   docx (10.4 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com