LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse de l'Incipit De La Peste d'Albert Camus

Documents Gratuits : Analyse de l'Incipit De La Peste d'Albert Camus. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  5 Avril 2014  •  564 Mots (3 Pages)  •  2 623 Vues

Page 1 sur 3

La Peste, Camus, Incipit

En quoi l’incipit de La peste est-il original ?

I- Un incipit plutôt classique (qui crée l’illusion du réel ?)

A) Le cadre spatio-temporel

Un cadre réaliste & précis présenté dans les premières lignes

 Une date : « en 194. » = inscrit dans les années 40 le « . » évoque les événements de la IIème guerre mondiale qui montre la liberté d’expression

 Oran= ville d’Algérie = colonie française= cadre réel

Le roman est ancré dans le réel (date et lieu)

 description de la ville d’Oran, répétition du mot ville= description dévalorisante

Aspect banal de la ville «  ordinaire » x2, « lieu neutre » « sans relief » « sans attrait » parallélisme de construction avec « sans »= renforce l’impression de manque

Aspect commun de la ville qui domine « laide » l.5 renforcé par ponctuation, bcp de négation « rien de plus » l.3 répétition « sans »x4 et « ni »x4 l. 7-8

Aspect inhumain et sans vie : les hommes sont enfermé au travail ou chez eux (volets clos) « travaillent bcp, mais tj pour s’enrichir » l18-19 « il s’occupe….. faire des affaires » l.19-20, « déluge de boue » hyperbole, qui renforce l’absence de vie , d végétation (l.8-10) et l’hostilité de la nature envers les hommes (les saisons portent le mal : cendres grises, boue,… seule l’hiver amène des beaux jours, hors hiver symbolise la mort)

Ville figée, hors du temps, saison uniforme « … » l.9 « le printemps s’annonce….marchés » « pendant l’été …volet clos », « en automne… en hiver »  les changements se font seulement par le biais matériel et commercial

A) Les personnages/habitants

 présenté péjorativement « argent » « vendeur » « commerçante » «s’enrichir »= leur vie se résume à l’argent et à des habitudes : pas d’amours, de religions, d’émotions…. « habitudes » l.18, présent d’habitude « ils se réunissent »  « ils s’intéressent » « lorsqu’ils quittent » « ils se promènent »….

 conformistes= tous les mêmes, désignés de manière collective « ils » qui désigne les oranais comme une masse compacte, indifférenciée. « même » x3 , rythme de vie identique et répétitif « le samedi soir et le dimanche » « le soir », ils sont identiques «  ils aiment les femmes, le cinéma et les bains de mer » + l.25-26

perso sans grandeur d’âme, prosaïque(= banal/terre à terre), routiniers = vision pessimiste de Camus Vs le conformisme

Conclusion : une ville sans pittoresque, sans charme particulier ni couleur locale, déshumanisée et hostile. Presque ennuyeuse.

C- L’action…

Aucune si ce ne sont les « curieux évènements »

II- L’originalité

...

Télécharger au format  txt (4.4 Kb)   pdf (75 Kb)   docx (10 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com