LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le phénotypes immunitaire au cours de la vie.

Commentaire d'arrêt : Le phénotypes immunitaire au cours de la vie.. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  22 Mai 2019  •  Commentaire d'arrêt  •  808 Mots (4 Pages)  •  208 Vues

Page 1 sur 4

Alors,en périphérie sang et ganglion une fois qu’ils vont s’échapper a l’élimination, il y a d’autre cellule auto réactive qui vont s’assurer que ses quelques cellule soit rendu inactive même en présence de leurs antigène. Après l’élimination des cellule auto réactive les lymphocytes restant (Cellule non auto réactive ou lymphocyte uminocompétant) sont a la base de la réaction immunitaire.

Ainsi, ses lymphocyte inactif (Lymphocyte naïf) spécifique d’un pathogène peuvent donc pré exister avant une infection. Chez un individu au cours du temps, la maturation du système immunitaire résulte d’un équilibre dynamique entre la production des cellules et la répression ou l’élimination des cellules auto réactive .

Il existe des maladie auto immun se sont des maladies pour lesquelles, l’organisme s’attaque a ses propres cellules

Chapitre 3: Le phénotypes immunitaire au cours de la vie.

A la naissance un individu possèdent des LT et LB qui lui sont propres: c’est notre phénotypes immunitaire qui caractérise notre capacité a répondre aux différents anti gène que nous pouvons croiser dans notre environnement. Ce phénotypes évolue au cours de notre vie suite au différents rencontre

I.1

L’expérience A mets en évidence l’existance d’une mémoire immunitaire car le nombre de LB augmente beaucoup plus vite lors de la 2 ème injection de grm

Et l’expérience B, elle ne prépare pas la réponse, donc ici la réponse mémoire est spécifique

Donc ses expériences mets en évidence a l’existence a la mémoire immunitaire .

Le premier contacte avec un antigène donne lieu a une réponse immunitaire primaire lente et quantitativement faible. Au cours de cette représentation il y a *** elles sont beaucoup plus nombreuse ont une durée de vie plus longue que leurs cellule mère avant contacte avec l’antigène.En cas de second contact avec l’antigène la réponse est quantitativement forte.

II Le principe de la vaccination

2.1 Mode d’action du vaccin

Le vaccin reproduise une relation naturelle celle de l’immunité acquis contre un agents pathogène après une première infection guéri,  

Les vaccins contiennent un agent pathogène (virus ou bactérie atténuer) rendu non virulents, mort, fragmenté ou des toxines neutralisé. L’intérêt du vaccin est en contacte du gène postérieur, avec l’agent pathogène virulent, sera du types secondaire (rapide et forte quantité d’anticorps)

2.2 Le rôle de l’adjuvant

Produit qui stimule la réaction immunitaire

Afin de renforcer la réponse immunitaire, les préparations vaccinales sont injectés en même temps qu’un adjuvants le plus souvent se sont des sels aluminiums ou comme le scalème. La réaction déclencher par la présence de se corps étranger reproduit artificiellement une réponse inflammatoire qui favorise la mise en place d’une réponse immunitaire adaptative vise a vise a l’antigène injecter en même temps. L’adjuvant prépare l’organisme au déclenchement de la réaction adaptative liés au vaccins un peu comme la réaction inflammatoire.

...

Télécharger au format  txt (5.5 Kb)   pdf (44.3 Kb)   docx (8.7 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com