LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La musique chez les humanistes

Étude de cas : La musique chez les humanistes. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  29 Novembre 2015  •  Étude de cas  •  887 Mots (4 Pages)  •  384 Vues

Page 1 sur 4

La musique chez les humanistes

 

La musique de la Renaissance est la musique composée pendant la Renaissance en Europe entre le XVe et le XVIIe. Durant cette période, de nombreuses techniques musicales on y étaient apporté, ainsi que de nouveaux instruments. À cette époque, un compositeur est considéré comme humaniste.

   

1 – Les progrès des techniques musicales

    Dès le XVe siècle, un renouveau d'intérêt pour les cultures grecques et romaines qui on fortement influencés la musique. Ces compositeurs voulaient un « retour » à l'antique, imiter cette ancienne musique.

Ces derniers se sont basés sur des écrits théoriques de la musique grecque afin de créer leur propre style.

Par exemple, Franchino Gaffurio était un théoricien de la musique, en reprenant des textes grecques, ses écrits ont renouvelés la pensée sur des éléments musicals tel que la protée (dans les partitions), le diapason, les relations de l'harmonie de la musique sur le corps et l'esprit de l'homme.

Une ouverture musicale se fait également. En effet La présence des tierces et des sixtes comme consonances dans les partitions sont tolérés, car elles se veulent plus fixes et plus juste en accompagnement des quintes, des quartes et des octaves.

L'invention de l'imprimerie a modifié radicalement la diffusion de la musique. En 1501, l'imprimeur Ottaviano Petrucci imprime la première partition polyphonique de l'histoire. Bien que l'impression musicale fut inventé en 1476 pour la musique classique. Mais se sont les tablatures qui on permit une bien meilleure façon de diffusion des œuvres.

Ensuite, c'est à partir de 1550 que se développe un nouveau style qui est apparu comme impressionnant. La musique est devenue plus simple mais à suscité un immense succès. Les choeurs, les cuivres, et les cordes se sont disposés différents. La pulsation est plus vivante, la musique prend un air plus « Naturel », et la musique instrumentale devient plus indépendante. C'est l'entrée de ce qu'on nous appelons aujourd'hui, la période Baroque.

II – Les nouveaux instruments

    La Renaissance est une période où la musique regorge de nouveautés en terme d'instruments qui se voit se perfectionner et s'amplifier son instrumentarium (Le répertoire des instruments) de manière remarquable.

Voici une présentation de 13 instruments énormément utilisés pendant la Renaissance.

  1. La flûte traversière

Contrairement à la flûte à bec, elles se jouent de travers, sur le côté droit et non devant soi. Elle ne possède pas de sifflet mais un petit trou percé sur le corps de l'instrument. Il existe généralement trois types de cette flûte, de la plus aigüe à la plus grave : Alto, Ténor, Basse.

  1. La flûte à bec

Elle constitue la famille de flûte la plus connue, et encore à nos jours de manière populaire pour son utilité scolaire (La flûte soprano). Un sifflet est nécessaire pour produire le son de la flûte. Les flûtistes disposent généralement de six types de flûte, de la petite (la plus aigüe) à la plus grande (la plus grave) : Sopraninino, Sopranino, Soprano, Alto, Ténor, Basse. Il existe une grande basse de 2,60 mètres que l'on peut voir au musée d'Anvers.

  1. La cromorne

La cromorne est un instrument à anches doubles (anches formées de deux lamelles de roseau). Le musicien pose ses lèvres directement sur le tube et celles ci se trouvent emprisonnées. Cet instrument n'apparaitra que pendant la période de la renaissance.

...

Télécharger au format  txt (5.7 Kb)   pdf (87.8 Kb)   docx (11.2 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com