LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Analyse BIRDLAND - WEATHER REPORT - BAC 2018

Commentaire d'oeuvre : Analyse BIRDLAND - WEATHER REPORT - BAC 2018. Recherche parmi 257 000+ dissertations

Par   •  5 Avril 2018  •  Commentaire d'oeuvre  •  625 Mots (3 Pages)  •  1 967 Vues

Page 1 sur 3

Birdland

Avant d’être une pièce musicale, Birdland est un club mythique de jazz à NY qui ouvre en 1949.

Birdland tire son nom du saxophoniste de jazz Charlie Parker surnommé « Bird » (hommage)

Après la Nouvelle Orléans et Chicago, NY devient le haut-lieu du jazz.

Les plus grandes stars se produisent au Birdland.

En 1977, Joe Zawinul (fondateur du groupe wheather report) rend hommage au club avec son titre birdland.

En 1989, Quincy Jones (producteur et arrangeur) il compose « Jazz Corner of the world » appelé plus couramment « Birdland », il y fait intervenir Ella Fitzgerald, Miles Davis, Joe Zawinul, Sarah Vaughan, Georges Benson, Dizzy Gillespie

Style : Jazz fusion, musique qui mélange le jazz et les musiques amplifiée : rock, …

Version des Weather Report : Birdland est une composition de Joe Zawinul pour le groupe Weather Report (voir pochette de l’album).

Birdland est le premier titre de l’album « heavy weather » paru en 1977. Il s’agit d’un album jazz fusion le plus populaire de l’histoire de la musique.

Répartition :

Joey Zawinul ➔ synthétiseur, piano

Jaco Pastorius ➔ basse

Wayne Shorter ➔ Saxophone

Alex Acuna ➔ batterie

Manolo Badrena ➔ percussion

Birdland est un standard (un standard est une pièce de base connue de tous les jazzmen servant de point de départ pour les improvisations)

Birdland est un hommage au club de jazz mais aussi au jazz qui va fusionner entre le swing, modern mais aussi le rock (apporte l’énergie) et la pop (apporte la douceur).

Forme : La pièce dure 5mins 55 et est écrite en 5 parties très contrastées avec des changements d’écritures, d’instruments, de nuances et d’harmonies.

Plan :  

 PARTIE 1 : Intro – Parties (A, B, C, D, E) – Pont 1 – Pont 2 – Retour (A, B, C, E) – Coda (avec fade-out)

PARTIE 2 (pont 2) : - Climax

Analyse :

Introduction :

  • Débute par un riff (motif très simple joué par Joe Zawinul au synthé)
  • Rythme syncopé (note jouée avant le temps) qui va continuer dans la partie A comme une basse obstinée (viens du 16ème – 17ème siècle)

Partie A :

  • Thème joué à la basse par Jaco Pastorius, il est très simple et pentatonique (bâti sur 5 notes) avec la Blue note sur le (Si bémol)
  • On entend toujours le riff, l’écriture va devenir contrapuntique à cause des deux notes qui le composent.

Partie B :

  • Thème syncopé mais joué en tutti
  • Nuance forte

Partie C :

  • Plus calme construite sur une pédale (note grave tenue jusqu’à la fin)
  • Mélodie syncopé sur 4 notes jouée au piano
  • La batterie et tambourin continuent en accompagnement rythmique

Partie D :

  • Thème aérien, lyrique joué au saxophone et toujours syncopé sur la pédale de sol
  • Grand crescendo et call & reponse entre la basse et le piano

Partie E :

  • Thème principal syncopé chantant très simple mélodiquement, il est joué successivement par piano et saxophone et synthé

Pont 1 :

  •  Retour au calme avec la pédale de sol, motif de 3 notes (si, la, sol)
  • Esprit très rock

Pont 2 :

  • Point culminant (climax)
  • Nuance fortissimo sur 8 accords chromatiques ascendants
  • Solo agressif au saxophone
  • Cluster avec pauses (accords décroissants)

Partie A :

  • Retour au calme
  • Dialogue basse saxo
  • Réapparition du riff

Partie B & C

  • Identiques à la première fois mais écourtée
  • Pas de partie D

Partie E

  • Reprise avec les claps des mains : effet plus humain

Coda :

  • Reprise des 8 dernières mesures en boucles
  • Solo de Joe Zawinul

Fade out

Bilan :

Pièce à la fois riche, variée, contrastée, virtuoses pour des solos

...

Télécharger au format  txt (3.6 Kb)   pdf (159.8 Kb)   docx (12.6 Kb)  
Voir 2 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com