LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Nuit et Brouillard de Jean Ferrrat

Discours : Nuit et Brouillard de Jean Ferrrat. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  23 Mars 2016  •  Discours  •  880 Mots (4 Pages)  •  975 Vues

Page 1 sur 4

NUIT ET BROUILLARD DE JEAN FERRAT

1) Biographie de l'auteur :

Jean Tenebaum, dit Jean Ferrat est né le 26 décembre 1930 à Vaucresson et il est mort le 13 mars 2010 à Aubenas en Ardèche. Il est auteur, compositeur, interprète français. Il a écrit beaucoup de chansons à texte, de chansons d'amour, de chansons à texte engagés mais il a aussi mis en chanson de poèmes comme ceux de Louis Aragon (Les yeux d'Elsa, Aimer à en perdre la raison...) ou ceux de Georges Coulonges ( Raconte moi la mer, Le polonais...), Guy Thomas ( La leçon buissonière, Je ne suis qu'un cri...)... Jean Ferrat a été fortement marqué par l'occupation allemande. En effet, il a 11 ans quand son père, juif non pratiquant, est déporté d'abord au camp de Drancy avant d'être dépoté à Auschwitz où il meurt.

2) Présentation de l'oeuvre :

Nuit et Brouillard a été écrite par Jean Ferrat en décembre 1963. Il a écrit cette chanson pour rendre hommage aux déportés de la Seconde Guerre Mondiale et en particulier à son père mort à Auschwitz. Le titre fait référence à la directive signée par Hitler en 1941 qui s'intitule : „Nacht und Nebel“ (qui veut dire en français Nuit et Brouillard) qui stipule que toutes les personnes représentant une menace pour le IIIème Reich ou l'armée allemande disparaissent secrètement. Cette chanson a reçu le prix Charles Cros en 1963.

3) Le contexte historique :

La chanson sort dans un contexte politique et musical particulier. A cette époque, la France et l'Allemagne sont dans un effort de réconciliation. De plus, c'est le début des années yéyé, une nouvelle génération de chanteurs qui n'ont pas connu la guerre apparait. Un vent nouveau et insouciant souffle sur la musique. C'est lié au fait que la France est en pleine croissance économique, c'est les 30 glorieuses.

Dans ce contexte, la chanson de Jean Ferrat fait polémique. Elle est alors censurée à la radio et à la télé mais passera quand même dans l'émission Discorama.

4) Description de l'oeuvre :

Cette chanson est composée de 9 strophes. Il y a des rimes suivies et des rimes croisées. Les paroles sont engagées et délivrent un messsage : elles parlent de la déportation des juifs. Il y a 2 airs distincts. Ces 2 airs qui alternent accentuent l'effet de monotonieet de répétition.

5) Interprétation de l'oeuvre :

a) Les paroles :

Au début de la chanson, Jean Ferrat parle de l'ampleur de la déportation et pour montrer qu'ils sont de plus en plus nombreux dans les camps, il utilise un procédé d'amplification : „Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers“. Il répéte ce vers à la fin du couplet mais inverse les nombres pour montrer qu'ils meurent. Au couplet 4, il cite des prénoms, des religions différentes pour montrer que la déportation a touchée beaucoup de monde et pas que des juifs.

Il parle aussi de la déshumanisation avec les vers „nus et maigres tremblant dans ces wagons bondés“ et „ils se croyaient des hommes, n'étaient plus que des nombres“. Il parle du voyage pénible et de la mort avec les vers „dans ces wagons bondés“,  „ dès que la main retombe il ne reste qu'une ombre qui ne devait jamais plus revoir un été“, au couplet 5 : „ils n'arriavient pas tous à la fin du voyage“. Au couplet 6, il ne dit plus „ils“ mais „les allemands“ ce qui provoque une surprise et montre qu'il met les nazis et les allemands dans le même panier.

...

Télécharger au format  txt (5.3 Kb)   pdf (59.3 Kb)   docx (9.9 Kb)  
Voir 3 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com