LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Centre Pompidou

Étude de cas : Centre Pompidou. Recherche parmi 240 000+ dissertations

Par   •  8 Février 2018  •  Étude de cas  •  3 401 Mots (14 Pages)  •  201 Vues

Page 1 sur 14

PARENT Léa                                                                                                      Classe : 3EME D

                DOSSIER

  Centre Georges Pompidou

         19 rue Beaubourg

            75004 PARIS

[pic 1]

                        SOMMAIRE

1/ Quel est le contexte historique et politique qui sous-tend      la  création du Centre Georges-Pompidou ?

2/ En quoi ce bâtiment est-il innovant ?

3/ Pourquoi a-t-il créé la polémique à sa sortie de terre ?

4/ Que pensez-vous de cette architecture ? Argumentez votre propos.    

5/ Citez d’autre musées qui ont eux aussi créés la polémique lors de leur construction.

1/Quel est le contexte historique et politique qui sous-tend la création du Centre Georges-Pompidou ?

A/ Les Objectifs :

La création du centre Georges-Pompidou découle de plusieurs objectifs bien différents.                                    Il s’agit tout d’abord de permettre à Paris de retrouver une place prépondérante sur la scène artistique internationale (dont l’influence dans le monde de l’art décline depuis les années 60, au profit de New York).                                                                                                                                          Paris, autrefois capitale des arts, doit le redevenir. Il s’agit également de favoriser l’expression de l’art moderne, dont Pompidou était un des partisans.                                                                                            L’ouverture d’une grande bibliothèque publique permettrait en outre de désengorger la bibliothèque nationale (site Richelieu), et de relancer le goût pour la lecture chez les Français. La France est alors très en retard dans ce domaine, peu de français empruntent à la bibliothèque.                           Georges Pompidou accéda à la présidence de la France en 1969 et décida alors de construire dans la capitale un outil culturel rassemblant un musée d’art moderne, une grande bibliothèque publique, un centre de design et un institut pour la musique contemporaine. Quatre institutions seraient ainsi rassemblées dans un édifice au centre de Paris.

[pic 2]

Grand amateur d’art, le président Georges Pompidou souhaitait :

. « Je voudrais passionnément, expliqua-t-il, que Paris possède un centre culturel comme on a cherché à en créer aux États-Unis avec un succès jusqu’ici inégal, qui soit à la fois un musée et un centre de création, où les arts plastiques voisineraient avec la musique, le cinéma, les livres, la recherche audiovisuelle, etc. […] La bibliothèque attirerait des milliers de lecteurs qui du même coup seraient mis en contact avec les arts. » Ces mots prononcés en 1969.

B/ Le Reflet de la politique culturelle :

Le centre Georges Pompidou est également le reflet de la politique culturelle française, et plus encore de l’utilisation de l’architecture par la politique.                                                                                       André Malraux avait pris en main la naissance du ministère de la culture à partir de 1959. Déjà dans son ministère, l’architecture devait se plier aux exigences des vues politiques du gouvernement. Souhaitant en effet que le plus grand nombre accède à la culture, André Malraux   avait décidé la construction de maison de la culture où chacun pouvait venir éprouver un contact direct avec les œuvres d’art. L’architecture était donc contrainte par la politique.                                                               Compagnon de route du général de Gaulle, Malraux disparut de la scène politique presque en même temps que lui.

                   [pic 3]André Malraux est né en novembre 1901 à Paris et mort en       novembre 1976 à Créteil. Il est nommé, en 1958, par le Général de Gaulle, ministre des Affaires culturelles, fonction qu’il assumera jusqu’en 1969.

En 1969, Georges Pompidou arrive à la présidence de la République et décide la création du centre Georges Pompidou. Le ministre de la culture alors en fonction était Edmond Michelet ; plusieurs vont ensuite se succéder et tous poursuivent la mission de Malraux c'est-à-dire diffuser la culture le plus largement possible.                                                                                      

[pic 4] Georges Pompidou (1911-1974) est élu président sous la Vème république en 1969 et exercera sa fonction jusqu’à sa mort en 1974. C’est le seul président de la Vème république dont le mandat a été interrompu par la mort.

[pic 5] Edmont Charles Octave Michelet était un homme politique. Né à Paris 19ème, le 8 octobre 1899, il est décédé à Brive-la-Gaillrde, le 9 octobre 1970.1969 et exercera sa fonction jusqu’à sa mort en 1974. C’est le seul président de la Vème république dont le mandat a été interrompu par la mort.

C/ Projet mal accueilli:

D’emblée, le projet fut extrêmement mal accueilli par l’administration. Il réunissait en effet un équipement relevant du ministère des Affaires culturelles (le musée), un autre relevant à l’époque du ministère de l4education nationale (la bibliothèque), et un troisième l’IRCAM            ( Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique), qui s’affirmait comme indépendant, voire rival, de la direction de la musique, de l’art lyrique et de la danse dont le directeur nommé par André Malraux, le compositeur Marcel Landowski, était en guerre ouverte avec Pierre Boulez. Dans l’esprit de ses concepteurs, le centre se voulait une réponse à un certain nombre de faillites de la politique culturelle française : l’incapacité à créer un musée d’art moderne digne de ce nom, le retard de la lecture publique par rapport notamment à l’Europe du Nord, le dédain dans le quel les autorités avaient tenu la musique contemporaine.                           Au lendemain de mai 1968, la fondation du Centre Pompidou apparaissait ainsi comme un nouveau défi lancé à l’académisme des institutions culturelles d’Etat..

...

Télécharger au format  txt (17.1 Kb)   pdf (1.1 Mb)   docx (848.4 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com