LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Histoire des arts: (OTTO DIX, PICASSO, MARJANE SATRAPI, ETC.)

Documents Gratuits : Histoire des arts: (OTTO DIX, PICASSO, MARJANE SATRAPI, ETC.). Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  6 Avril 2013  •  2 623 Mots (11 Pages)  •  1 816 Vues

Page 1 sur 11

Guernica:

Auteur: Pablo Picasso

Ce peintre espagnol est considéré comme le père fondateur du cubisme, mais son travail est touché par de nombreux autres mouvements, dont le surréalisme avec le tableau de 1925 ‘Le baiser’.

Date: 1937

Lieu de conservation: Musée de la reine Sophie, Espagne (Ce tableau n’était pas exposé en Espagne puisque Picasso ne voulait pas qu’il soit là-bas tant que la démocratie ne soit adoptée. Donc, seulement en 1981, il arrive en Espagne.)

Technique: Huile sur toile

Dimensions: 7,8 x 3,5 mts.

Courant : Cubisme (On peut l’identifier par l’utilisation régulière des lignes droites, de divers points de vue et la décomposition des personnages, ce qui permet de représenter la destruction complète de la ville.)

Autres : « La peinture n’est pas faite pour décorer les appartements. C’est un instrument de guerre offensive et défensive contre l’ennemi »

Il a été par le directeur des Belles Arts en Espagne.

Analyse :

- Il est peint en noir et blanc puisque Picasso l’a peint en s’inspirant des journaux qui lui ont informé de la nouvelle, puisqu’il n’était pas en Espagne à ce moment là (dans le cheval il fait l’effet du journal).

- Dans ce tableau, l’artiste peint la situation, physique et morale, de la ville après le bombardement.

- Sa composition est plutôt pyramidale, ce qui pourrait representer la bombe. Cette interprétation est aussi validée par la forme que Picasso donne à cette lampe.

- Il y a des signes qui nous renvoient à l’Espagne, comme par exemple, le taureau et le cheval.

- Picasso nous fait passer aussi un message d’espoir à travers cette petite fleur qui survie à la destruction.

Histoire : Le bombardement de Guernica

Le 26 avril 1937, les forces aériennes allemandes et fascistes bombardent la ville de Guernica en Espagne dans le cadre de la guerre civile qui vivait ce pays depuis un an. Ce bombardement a été considéré aussi comme un “essai” de ses armes de part des Nazis. Dans ce tableau, Picasso essai de montrer l’état de la ville après le bombardement.

Français : « Bretagne », Eugène Guillevic, 1947

Ce poème parle de la destruction de l’après guerre. De même façon que Guernica, il appartient au registre polémique, dans ce cas, il critique le massacre des innocents. Avec le chant lexical de la décomposition, des débris, il dénonce la violence subie et la destruction totale. Cela nous permet de faire un rapprochement avec le tableau de Picasso, car lui aussi il essai de montrer une ville divisés en plein de morceaux.

La guerre, Otto Dix

Auteur : Otto Dix (Allemand)

Date:1929-1932

Lieu de conservation :

Technique : Huile sur bois

Dimensions: Composé de quatre panneaux :

Le panneau central de + ou - 2 x 2 mts.

Les panneaux latéraux de + ou - 2 x 1 mts.

Le panneau inférieur de + ou - 2 x 0,6 mts.

Courant: Expressionisme

Autres : Otto Dix, avant de devenir peintre, était soldat. Il a participé dans la Première Guerre mondiale mais après avoir vécu cette guerre il décide de montrer ces souffrances et l’horreur de la guerre à travers de la peinture et c’est ce qu’il fait dans ce tableau.

Analyse :

-Sa composition est circulaire et se lit de gauche à droite. Cette forme montre le cycle de la vie ou les étapes de la guerre.

-Il utilise des couleurs sombres, pour signaler aux spectateurs de l’atrocité de la guerre.

-Au panneau central on retrouve une image très choquante de la guerre (toute la destruction, l’utilisation d’armes comme le gaz)

-Dans le panneau de gauche, on pourrait croire, par le contraste des couleurs, qu’il fait un autoportrait implicite, c’est-à-dire, il est entrain de montrer une scène que lui-même a vécu.

Histoire : La Première Guerre mondiale

En Septembre 1914 une des guerres les plus meurtrières du monde se déclenche : c’est la Première Guerre mondiale. Cette guerre durera a peu près 4 ans, mais presque trois ans c’est une guerre de position. Pendent ce temps les soldats vivent dans des tranchées et souffrent physiquement par les nouvelles armes et mentalement par le syndrome commotionnel.

Français : Erich Maria Remarque, A l’ouest rien de nouveau

Erich Maria Remarque est un écrivain allemand, qui comme Otto Dix, à été soldat pendant la Première Guerre mondiale. Dans ce livre il montre les horreurs de la guerre et les mauvaises expériences qu’il a vécu dans celle-ci. Ce texte est un réquisitoire (accusation) contre la guerre. En 1933, ce livre a été brûlé et interdit par le régime nazi. Il s’agit donc d’un texte argumentatif (Réquisitoire contre la guerre) et à la fois autobiographique (récit de sa propre vie).

Le chant des partisans

Auteur : Joseph Kessel et Maurice Druon

Date: 1943

Technique : Chant

Musique et chant: Anna Marly

Autres : Charles de Gaulle a dit d’Anna Marly : « Elle fit de son talent, une arme pour la France ».

Courant: Réalisme

Analyse :

- C’est un chant populaire écrit par la résistance française pendant la Seconde Guerre Mondiale et qui devient leur hymne.

Dans le texte en soi on constate que :

- il utilise du vocabulaire péjoratif contre les nazis.

- il emploi le champ lexical de la camaraderie, de la fraternité,

...

Télécharger au format  txt (16.3 Kb)   pdf (173.1 Kb)   docx (17 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com