LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les gratte-ciel, toujours plus haut?

Mémoire : Les gratte-ciel, toujours plus haut?. Recherche parmi 299 000+ dissertations

Par   •  30 Mai 2017  •  Mémoire  •  2 432 Mots (10 Pages)  •  1 230 Vues

Page 1 sur 10

toujours plus haut ?

[pic 1]

        Remerciements         

        Table des matières

I. Introduction

II. Développement :

1. Définition d'un gratte-ciel

2. L'histoire des gratte-ciel

3. Les grands principes pour la construction d'un gratte-ciel

4. Aspects économiques

5. la vie dans un gratte-ciel

6. Avantages et inconvénients

7. Les limites des gratte-ciel

III. Conclusion

IV. Bibliographie

V. Note sur l'articulation de mon TFE avec mon choix d'orientation

Annexe

                          I. Introduction

Définition d'un gratte-ciel

Tout au long de leur existence, les gratte-ciel ont eu différentes appellations.

Comme par exemple celles de <> ou d'<>.

A travers ces différentes appellations, on constate que les gratte-ciel ont connu une évolution importante depuis leurs premières constructions jusqu'à aujourd'hui.

Un gratte-ciel est un bâtiment de très grande hauteur.

Il existe de nombreuses définitions attribuées au gratte-ciel, car aucune n'arrive à définir avec précision ce phénomène de construction.

Mais il n'existe pas de définition officielle ni de hauteur minimale à partir de laquelle un immeuble est qualifié de gratte-ciel. Cette notion varie fortement selon le lieu et l'époque.

Voici quelques définitions du mot << gratte-ciel >> qu'on peut retrouver dans les dictionnaires et sur internet :

WIKIPEDIA :

<skyscraper) ou tour est un bâtiment de très grande hauteur. Il n'existe pas de définition officielle ni de hauteur minimale à partir de laquelle un immeuble est qualifié de gratte-ciel, cette dernière notion étant essentiellement relative : ce qui est perçu comme gratte-ciel peut varier fortement en fonction de l’époque ou du lieu. Toutefois, la société allemande Emporisqui recense les gratte-ciel de la planète, considère qu'un gratte-ciel est un édifice composé de plusieurs étages et qui mesure au moins 100 m de hauteur>>

Le Larousse :

Bâtiment d'habitation ou de bureaux à grand nombre d'étages et à faible emprise au sol par rapport à sa hauteur. (On dit en langue administrative I.G.H. [immeuble de grande hauteur]. Le gratte-ciel est une création de l'architecture américaine, et spécialement de l'école de Chicago, à la fin du XIXe s.)

L’Internaute :

<< Building, immeuble dont la hauteur est particulièrement importante. Un gratte-ciel a généralement plusieurs dizaines d'étages. >>

Même s’il n’existe pas de définition officielle des gratte-ciel, le CTBUH (Council on Tall Buildings and Urban Habitat) a étudié rigoureusement ce type de construction et en a donné une définition assez pertinente.

CTBUH

The Council on Tall Buildings and Urban Habitat est un organisme sans but lucratif doté de plusieurs bureaux répartis dans le monde entier et dont le siège social est situé à Chicago. Le CTBUH est la principale ressource mondiale dans le domaine des immeubles en hauteur et du design urbain durable. Il facilite l'échange des dernières connaissances disponibles sur les grands édifices dans le monde entier et constitue une référence sur la hauteur des gratte-ciel.

Le CTBUH définit le gratte-ciel en se basant sur la proportion, la hauteur qui est relative au contexte, les technologies utilisées, ainsi que le taux d'occupation du bâtiment.

La hauteur relative au contexte

Le gratte-ciel n'est pas seulement défini par sa hauteur.

Sa définition dépend aussi du contexte dans lequel il s'inscrit. Ainsi un bâtiment de 16 étages n'est pas considéré comme <> dans une ville comme New York ou Dubaï, en Europe dans une ville européenne provinciale ou dans une banlieue le bâtiment aura le statut de <> car il est considérablement plus haut que les constructions environnantes.

[pic 2]

La proportion

Encore une fois, les gratte-ciel ne sont pas seulement définis par la hauteur, mais aussi par les proportions. Il existe de nombreux bâtiments qui ne sont pas particulièrement hauts, mais qui sont suffisamment fins et élancés pour donner l'impression d'être hauts, surtout lorsque les bâtiments aux alentours son bas. A l'inverse, certains édifices sont assez hauts pour être considérés comme des gratte-ciel, mais à cause de leur importante superficie, on leur attribue le terme de <> plutôt que <>

[pic 3]

Technologie spécifique des gratte-ciel

Si le gratte-ciel possède des technologies spécifiques comme par exemple des technologies de transport verticales (ascenseurs) et une structure importante en acier ou en béton mis en en œuvre afin d'éviter les contraintes spécifiques aux gratte-ciel.

Le nombre d'étages est un mauvais indicateur car les hauteurs d'étage sont différentes en fonction du type du gratte-ciel. Cependant une hauteur minimum, fixée à 50m défini en grande partie un gratte-ciel.

[pic 4]

 

Taux d'occupation de la construction                                                                                                    Pour qu'une construction soit considérée comme <>, il faut qu'il y ait un taux d'occupation supérieur à 60%.                                                                                                                   Cette condition élimine de nombreuses constructions comme par exemple la Tour Eiffel, le CN Tower (Toronto, Canada).[pic 5]

...

Télécharger au format  txt (16 Kb)   pdf (626.6 Kb)   docx (564.5 Kb)  
Voir 9 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com