LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Le kiosque des noctambules, Jean-Michel Othoniel

Étude de cas : Le kiosque des noctambules, Jean-Michel Othoniel. Recherche parmi 298 000+ dissertations

Par   •  24 Septembre 2017  •  Étude de cas  •  1 076 Mots (5 Pages)  •  1 172 Vues

Page 1 sur 5

Le kiosque des Noctambules

De

Jean-Michel Othoniel

Sommaire

I) Une bouche de métro

A. Où ? Quand ?

B. Pourquoi : commanditaire, l’héritage de Guimard ?

C. Un projet d’aménagement urbain.

II) Pas tout à fait comme les autres : Un projet technique et industriel

A. Aluminium et verre, la description

B. Une structure publique intégrée à l’ensemble de la station

III) La réception de l’œuvre

A. Poésie et gaîté, le projet d’Othoniel

B. Un projet contesté…

C. Puis accepté

Le kiosque des noctambules et une bouche de métro insolite imaginée et réalisée par Jean-Michel Othoniel. Elle fut commandée par la RATP en 1996 pour le centenaire du métro parisien, et fut inaugurée le 30 octobre 2000.

L’artiste Jean-Michel Othoniel est né à Saint-Etienne en 1964. Au début de sa carrière il utilisa le soufre comme matériau mais en 1996 il est accueilli à la villa Médicis à Rome et il se fascine pour l’art des maîtres verriers vénitiens.

I Une bouche de métro

A. Où ? Quand ?

Le kiosque des noctambules est situé à la station Palais royal musée du Louvre dans le premier arrondissement de Paris, place Colette en face de la comédie Française. Sa situation géographique est étonnante, cette œuvre moderne courbée et colorée, contraste avec les lignes droites et rigides de Paris.

En 1996, la RATP prépare les célébrations du centenaire du métro parisien inauguré en juillet 1900, et demande à Jean-Michel Othoniel de réaliser un dessin, le croquis d’une œuvre imaginaire pour illustrer un livre, en faisant référence au travail d’Hector Guimard. Jean-Michel Othoniel réalise alors une maquette en trois dimensions. La RATP est séduite et décide de devenir le maître d’œuvre du kiosque des noctambules.

B. L’héritage de Guimard

Au début du vingtième siècle Guimard dessina les bouches d’entrées du métro parisien. Un siècle plus tard pour le centenaire du métro c’est Jean-Michel Othoniel qui réalisa les décors des bouches.

Effectivement en 1900 la RATP demanda à Hector Guimard un jeune artiste de l’art nouveau, de réalisé pour l’inauguration du métro parisien, des décors pour les entrées. La principale source d’inspiration de l’artiste était la nature qu’il représentait avec des courbes et des formes végétales.

C. Un projet d’aménagement urbain.

Jean-Michel Othoniel a voulu créer pour les utilisateurs du métro parisien une parenthèse magique, en plein cœur de Paris.

En installant le Kiosque des noctambules sur la place Colette Jean-Michel Othoniel voulait illuminer les façades dures et sévères de l’architectures du 1er arrondissement. Avec ses couleurs et sa fantaisie le Kiosque des noctambules fait voyager ses passagers dans un univers féerique et magique loin de la précipitation et de l’hystérie de la ville.

Jean-Michel Othoniel offre ainsi cette bouche de métro insolite aux utilisateurs du métro Parisien.

II Pas tout à fait comme les autres : Un projet technique et industriel

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (71 Kb)   docx (11.8 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com