LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Richard II, William Shakespeare

Commentaire d'oeuvre : Richard II, William Shakespeare. Recherche parmi 241 000+ dissertations

Par   •  9 Janvier 2017  •  Commentaire d'oeuvre  •  1 034 Mots (5 Pages)  •  254 Vues

Page 1 sur 5

Adrian KOSCAK

Option théâtre :

Compte rendu d’une pièce de théâtre :[pic 1]

Ce compte rendu est réalisé à partir de la représentation de Richard II, écrite par William Shakespeare et interprétée par le collectif Eudaimonia au théâtre de la Manufacture, à Nancy, le jeudi 06 octobre 2016.

Écrite par William Shakespeare en 1595, La vie et la mort du roi Richard II, raconte l’abdication de ce roi, dont le règne a duré 22 ans (1377-1399). Cette pièce historique commence après l’assassinat du duc de Gloucester, oncle du roi. Suite à une querelle à ce propos, il banni Bolingbroke, duc de Lancastre et Mowbray, duc de Norfolk. Profitant d’avoir pillé la fortune de Jean de Gand, père de Bolingbroke, Richard part faire la guerre en Irlande. À son retour, Bolingbroke est revenu en Angleterre, réclamant l’héritage de son père. Forcé (ou non, selon les interprétations...), Richard donnera son royaume et sa couronne à Bolingbroke, le laissant devenir Henry IV, nouveau roi d’Angleterre. Sur un malentendu (ou non, selon les interprétations...), le nouveau roi fera assassiner Richard, alors tourmenté par la folie, dans sa cellule de prison.

La pièce Richard II comprend une trentaine de rôles dans sa version originale. Ici, le collectif a adapté l’œuvre pour qu’elle soit jouée par les sept interprètes. C’est un choix délibéré et mûrement réfléchi. Certains acteurs n’ont qu’un rôle ou qu’une seule partition, comme Richard par exemple, et d’autres ont une partition composée de plusieurs rôles, donc ils incarnent plusieurs personnages. Le collectif doit donc être allié et solidaire pour faciliter la cohésion et l’apprentissage des rôles. Tout ceci, formant alors une ambiance théâtrale des plus incroyables, car nous avons l’impression de voir un groupe d’amis jouer sur scène.

[pic 2]Le décor et la scène :

        

Un espace de jeu simple avec un grand pouvoir d’évocation; une sorte d’étendue ou l’acteur peut évoluer seul ou en groupe ou muni d’accessoires, bordée de part et d’autre d’échelles dédiées à la technique; support de projecteurs, d’enceintes, de ventilateurs, de fumée ... Dans ce décor, le metteur en scène met en place toute l’histoire en choisissant de laisser paraitre des éléments essentiels. Comme on le remarque avec le drap couvert de sang du début de la pièce, qui deviendra par la suite un rideau, allant même jusqu’à être la cape du roi Richard II. Dans ce décor, beaucoup d’éléments symboliques vont être utilisés tels qu’une échelle montrant la jonction entre la terre et le ciel, les hommes et Dieu, et plus précisément entre le roi Richard et Dieu. De plus, il y a une utilisation de l’eau, permettant d’accentuer les passages dramatiques de la pièce tels que la mort d’un personnage. Enfin, on remarque aussi l’utilisation de pétales de roses, qui selon moi, représente l’acceptation de la mort d’un protagoniste. En effet, à chaque mort, des pétales sont jetés au sol, que ce soit par les personnages ou bien venant du ciel. De plus ces pétales restent au sol sans être balayés, comme pour montrer que tous ces morts font partie intégrante de la suite de l’histoire.

[pic 3]Costumes et comédiens :

Dans cette représentation de Richard II, les costumes sont très sobres et assez modernes, comprenant pantalons et vestes, mais étant ornés d’une sorte de « médaille » indiquant à quel clan appartiennent les personnages. En effet, à un moment donné de la pièce, deux personnages décident de changer de « camp », et retirent donc l’insigne qu’ils portent pour en attacher une autre.

Ensuite, le seul personnage doté d’un élément de costume particulier est Richard, portant une couronne sur la tête et un sceptre à la main.

...

Télécharger au format  txt (6.5 Kb)   pdf (183.8 Kb)   docx (364.5 Kb)  
Voir 4 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com