LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Dans quelle mesure une argumentation indirecte est elle efficace

Dissertation : Dans quelle mesure une argumentation indirecte est elle efficace. Recherche parmi 248 000+ dissertations

Par   •  6 Décembre 2015  •  Dissertation  •  1 605 Mots (7 Pages)  •  9 156 Vues

Page 1 sur 7

L’argumentation peut être un raisonnement destiné à prouver un fait ou à défendre une opinion .  Mais dans quelle mesure la forme littéraire peut-elle rendre une argumentation efficace ? L’argumentation peut se faire sous différentes formes selon si le locuteur veut démontrer convaincre ou persuader. Ainsi nous pouvons nous demander dans quelle mesure une argumentation indirecte est elle efficace pour offrir au lecteur une réflexion sur l’homme et son comportement en société .Dans un premier temps nous étudierons les genres de l’argumentation indirecte puis nous verrons en quoi elle est efficace pour faire réfléchir le lecteur enfin nous montrerons les limites de celle-ci

Les genres de l'argumentation indirecte

Des genres efficaces

  • Persuader, c'est s'adresser aux émotions du lecteur. On parle à sa sensibilité. On s'adresse à ses sentiments. Cela permet de toucher le lecteur, de l'émouvoir.
  • Les apologues divertissent le lecteur tout en traitant de sujets sérieux. Ils sont faussement légers. L'apologue est un court récit allégorique en prose ou en vers, dont on tire une instruction morale, comme La dent d'or de Fontenelle.
  • Il y a aussi le conte philosophique. Ainsi, Voltaire a écrit de très nombreux contes philosophiques qui sont très amusants, mais abordent l'injustice et l'intolérance. On peut citer Candide ou encore Micromégas et L'Ingénu.
  • Le roman peut dénoncer des conditions difficiles et avoir un très fort impact émotionnel. Ainsi, la série des Rougon-Macquart de Zola est une peinture de la misère des pauvres et de l'opportunisme des plus riches.
  • Les fables de La Fontaine amusent autant qu'elles moquent et font réfléchir. Dans Le gland et la citrouille, l'écrivain montre comment l'homme peut être prétentieux, mais que finalement il y a des choses plus grandes que lui.
  • La parabole est un récit d'évangile qui utilise des scènes quotidiennes pour délivrer un enseignement religieux et spirituel. On peut citer "Le retour de l'enfant prodigue" dans l'Evangile. Ce texte montre que l'enfant qui est parti et a dépensé tout l'argent du père est fort bien accueilli à son retour, alors que le fils qui est resté avec le père et a travaillé durement est négligé.
  • L'utopie est un récit sur un monde idéal imaginaire, écrit pour proposer un monde meilleur et critiquer le monde réel. Rabelais, avec Gargantua notamment, a écrit de nombreuses utopies.

B

Le dialogue pour débattre

  • Le dialogue peut aussi être un moyen très efficace pour persuader. Il permet de confronter deux personnages, et souvent deux idées.
  • Le théâtre est évidemment un genre où il y a de nombreux dialogues. La mise en scène est souvent symbolique. Les personnages peuvent incarner des idées, à l'image d'Andromaque qui symbolise la fidélité. Le théâtre peut traiter de la condition humaine. Les écrivains du théâtre de l'absurde ont particulièrement abordé la mort et l'impossibilité de lui donner un sens (En attendant Godot de Beckett).
  • Le dialogue se retrouve dans d'autres genres. Ainsi, dans les romans épistolaires on peut confronter des idées. C'est le cas dans Les lettres persanes de Montesquieu, qui permet au lecteur occidental de voir ses moeurs et ses habitudes critiquées par un perse.

C

La poésie pour émouvoir

  • La poésie émeut particulièrement, car elle exalte le monde. Le poète est un homme qui utilise ses émotions, son vécu. Il est très proche de son lecteur, ce qui pousse Victor Hugo à dire : "Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous".
  • La poésie joue avec les symboles et les images. Elle est souvent lyrique, elle crée l'émotion. La poésie peut dénoncer la guerre ("Le dormeur du Val" de Rimbaud), elle peut traiter de l'amour ("La courbe de tes yeux" d'Eluard), elle peut traiter de la mort (Les Contemplations de Victor Hugo). Dans des textes souvent courts, la poésie évoque ainsi tous les sentiments et problèmes humains.
  • La poésie fait aussi réfléchir. Les poètes, en utilisant toutes les ressources poétiques, se révoltent, défendent, réclament justice ou résistent ("Strophes pour se souvenir" Aragon).

La littérature se prête donc efficacement à l'argumentation indirecte, de nombreux genres pouvant être utilisés par les écrivains. Ce style d'argumentation permet au lecteur de prendre du recul et de globaliser sa réflexion

II

Mise en perspective et adhésion du lecteur : les avantages de l'argumentation indirecte

A

Divertir le lecteur pour le pousser à réfléchir

  • Les genres de l'argumentation indirecte ont avant tout pour but de divertir le lecteur. Ce dernier est plus réceptif à certaines idées quand il est diverti. Par exemple, le lecteur/spectateur qui lit Le Misanthrope de Molière ou assiste à une représentation va être amusé avant tout, il va rire. Il trouvera le héros ridicule. Mais finalement, il se posera la question de ce qu'est l'honnêteté, il se demandera si elle est possible d'une façon absolue dans notre société, si le mensonge est acceptable ou non.
  • Pareillement, en lisant le poème de Ronsard du corpus, le lecteur va d'abord apprécier la beauté de la langue, le choix des rimes, des images, mais il réfléchira ensuite à l'attitude des hommes, à l'hypocrisie des cardinaux et des hommes de cour (les "vieux singes") et au pouvoir du Pape ou du roi.
  • Certains thèmes sont particulièrement difficiles à adapter, et l'argumentation indirecte permet de ne pas aborder le sujet de manière trop frontale ou dure. On peut penser au conte Le Petit Chaperon Rouge qui met en garde contre la sexualité avant le mariage à une époque où ce comportement n'est pas accepté (on peut aussi y voir une allusion au viol). Le lecteur est d'abord diverti, emporté par l'histoire de la fillette qui doit échapper au loup. La réflexion peut presque être décrite comme involontaire, comme inconsciente.

B

Globaliser la réflexion

  • Le style indirect en appelle donc à l'imagination du lecteur. Il le pousse surtout à s'identifier au personnage fictif dont l'histoire est contée, voire au théâtre à expérimenter la catharsis. Dans l'extrait proposé dans le corpus de A la recherche du temps perdu de Proust, le lecteur se sent proche du personnage qui annonce qu'il est mourant. Il est d'autant plus choqué par l'attitude de la duchesse qui hésite entre un dîner mondain et réconforter son ami. Proust utilise ici la satire, le lecteur peut réfléchir à l'hypocrisie de l'aristocratie en général à travers le personnage de la duchesse.
  • L'argumentation indirecte permet une prise de recul, une rationalisation. En plongeant dans l'œuvre de Voltaire, le lecteur prend conscience de la condition humaine, de sa bêtise aussi, du poids de l'intolérance. C'est particulièrement le cas dans Micromégas qui place le lecteur dans la peau d'un extraterrestre. Il observe alors le monde des humains comme s'il était extérieur à cette race. Seul le genre indirect permet cela, permet à l'homme de devenir un être d'une autre espèce.
  • Le lecteur, à partir de la fiction, peut donc globaliser sa réflexion, réfléchir à l'Homme en général, à son comportement en société dans l'absolu.

Il existe néanmoins des limites à l'efficacité de l'argumentation indirecte, que nous allons maintenant analyser.

...

Télécharger au format  txt (10.3 Kb)   pdf (218.1 Kb)   docx (13.2 Kb)  
Voir 6 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com