LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Les banques et les intérêts

Analyse sectorielle : Les banques et les intérêts. Recherche parmi 242 000+ dissertations

Par   •  14 Septembre 2020  •  Analyse sectorielle  •  3 374 Mots (14 Pages)  •  19 Vues

Page 1 sur 14

                                                          LES BANQUES ET LES INTÉRÊTS

             

                                                              Travail de mathématiques

                                                                         Présenté à

                                                                 

                                                         

         

   

        TABLES DES MATIERES

  1. LA BANQUE

           1.1 Le fonctionnement de la banque……………………………………3  

           1.2 La banque et les transactions……………………………………….5

           1.3 La banque et l’économie………………..…………………….…….6

2. LA BOURSE

          2.1 Le fonctionnement de la bourse……………………….…………..10

          2.2 Chose à tenir compte en bourse…………………………….………11

Bibliographie…………..…………………………….……………………………….…12

                                                                 

1. LA BANQUE

1.1 Le fonctionnement de la banque

Les banques ont une grande importance dans le fonctionnement de l’économie. Elles servent à faire l’intermédiaire entre ceux qui peuvent offrir de l’argent comme financement à ceux qui ont des besoins de financement.

La plus grosse quantité d’argent en circulation sont créés par des entreprises privées comme les banques. Seules les banques centrales peuvent créer de l’argent par inflation monétaire.  Les banques créent l’argent qu’il prête, directement par les promesses des emprunteurs. Les emprunteurs s’engagent à payer le montant de son emprunt plus les intérêts. Sinon il perd sa maison, sa voiture et tout autre bien. La banque crée le prêt en l’inscrivant au compte de l’emprunteur. Le taux d’intérêt varie selon l’offre et la demande de fonds que l’on prête, le temps du prêt, l’inflation monétaire et le taux d’intérêts pratiqués sur les autres places financières dans le monde.

Puisqu’il est très peu probable que ceux qui déposent de l’argent viennent récupérer la totalité de leurs biens, la banque en conserve une partie. En plus de récolter de l’argent provenant de dépôts fait ou par des épargnes, la banque est capable de créer sa propre monnaie.

L’argent que les banques centrales créent sont nommés argent scriptural, donc créer par un jeu d’écriture en inscrivant sur un support la somme que l’acheteur doit au vendeur.

C’est avec la carte bancaire qu’est réglé la majorité du montant des échanges. Puis viennent les virements (somme que les entreprises vont transférer de sa banque vers un autre compte) et les prélèvements (somme que le consommateur autorise de prélever de son compte).

Lorsque la banque accorde plus de crédits qu’elle ne reçoit de remboursement, la masse monétaire globale peut augmenter, car chaque fois que la banque accorde du crédit, la quantité de monnaie en circulation augmente.

 La banque joue un rôle important dans la création monétaire. Les banques centrales ont un maximal d’argent à créer. Lorsqu’elles dépassent ce nombre, elle doivent emprunter chez d’autres banques. Inversement, elle peut elle-même en prêter.

Le taux directeur est important. C’est lui qui permet de maîtriser l’inflation (de faire en sorte que les prix des biens et de ce que l’on consomme n’augmentent pas trop).

Lorsque la banque centrale fixe un taux directeur de 3% par exemple, et que les banques commerciales proposent un taux un peu plus élevé qui reste tout de même très abordable, cela fera en sorte que les consommateurs auront tendance à prendre plus facilement un crédit puisque cela ne leur coûtera pas trop cher.

Tous ces crédits accordés peuvent mener à risque l’économie. Lorsque la demande est supérieure à l’offre, les prix augmentent. Ce qu’on appelle l’inflation. Pour éviter cette situation, la banque centrale va augmenter son taux directeur ce qui rend le crédit plus cher et donc les gens en feront moins et ensuite cela engendrera moins de création de monnaie et les prix resteront stables.

Le problème est que si les taux d’intérêts restent élevés, cela peut freiner la consommation, le développement des entreprises et donc pénaliser l’économie.

La banque accorde des crédits car des grosses compagnies ont souvent besoin d’investissement pour financer des achats de biens durables ou semi-durables.

Une banque centrale peut aussi donner de l’argent qu’elle crée à l’État, ce qui réduit les impôts et lui permet de rembourser ses dettes.

Ouvrir un compte à la banque se fait très facilement et peut aussi ce faire à un jeune âge.

Dès la naissance d’un enfant, les parents peuvent ouvrir un compte d’épargne et à 12 ans transformer ce compte en un livret jeune.

À 16 ans, sous l’autorité du parent, l’enfant peut dépenser et retirer de l’argent de son compte.

Les dépôts fait à la banque sont couverts par un fond de garanti. Même en cas de faillite la banque est tenu de rembourser.

1.2 La banque et les transactions

Une fois la carte bancaire dans le lecteur, le processeur va entamer la lecture de la puce afin de vérifier quelques données. D’abord il va s’assurer que le code est correct. Il vérifie aussi que la carte est toujours valide. Ensuite il vérifie le cumul des achats effectués avec la carte et le compare avec le montant qu’elle autorise pour ne pas surcharger le système. L’appareil vérifie aussi si le montant de l’achat ne dépasse pas l’argent fixé par le commerçant.

...

Télécharger au format  txt (20.1 Kb)   pdf (117.2 Kb)   docx (227.4 Kb)  
Voir 13 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com