LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

La croissance, fruit du capital, travail et de la technique

Cours : La croissance, fruit du capital, travail et de la technique. Recherche parmi 236 000+ dissertations

Par   •  22 Octobre 2015  •  Cours  •  3 508 Mots (15 Pages)  •  245 Vues

Page 1 sur 15

Croissance et mondialisation

Introduction

Croissance :  c'est l'accroissement des richesses produites dans un pays par les agents économiques nationaux ou étrangers.

 

1) La croissance, fruit du capital, travail et de la technique

Depuis l'an 1000 jusqu'au 18e siècle, l'économie à connu une croissance de 0,2 % par an en moyenne. Mais entre 1820 et 1974, le rythme d'expansion a été 10x supérieur avec un gain de 2 % par an.

Cette accélération change tout : les richesses croissent plus vite que la population. Même si la croisssance démographique est forte, le revenu par habitant augmente.

Cette croissance est celle d'une nouvelle économie : le capitalisme.

Capitalisme : système économique et politique caractérisé par la liberté d'échange et la prédominance des capitaux privés. Autrement dit c'est une économie de marché industrielle.

En effet, chaque année augmente la valeur des biens et services publiques et produits à l'éxterieur du cadre domestique. Ces bien sont échangés contre de la monnaie.

À partir de 1850, un nombre toujours plus important d'activités sont réalisés dans un cadre capitaliste.

Capitale : un des 2 facteurs qui permettent de produire des biens et des services.

L'introduction continue d'innovations scientifiques et techniques rendent la croissance plus intensive : les banques de dépôt qui sont des banques qui reçoivent l'épargne des particuliers et des petites entreprises, peuvent prêter de l'argent pour les investisseurs, le creusement du canal de Panama et du canal de Suez permet un gain de temps, de même que l'application de la machine à vapeur ou du bâteau.

Les banques de dépôt font parties, au même titre que les innovations technologiques, des innovations qui ont révolutionnés l'économie mondiale. Le libre échange, c'est-à-dire, l'absence de droit de douane aux frontières, permet l'accroissement des échanges internationaux.

Dès le 19e siècle, la croissance n'est pas limité à l'Occident, puisqu'elle transforme le Japon et la Russie. Au 20e siècle, l'économie devient totalement mondiale à tel point que croissance et mondialisation se nourissent l'une et l' autre. À partir de 1970, la croissance bascule vers le continent asiatique. (Chine)

2) La croissance, un phénomène ambiguë et irrégulier

1846 : Crise agraire et industrielle. Conséquences : sous-production agricole et surproduction industrielle. Fin de la crise : 1848 car construction des grands réseaux ferrés entre 1891 et 1916 et la Ruée vers l'or (1848, gold rush)

1873 : Crise boursière et agricole. Conséquences : krach à la Bourse de Vienne, baisse des prix agriciles en raison de l'afflux des productios des pays neufs, exode rural, migrations transatlantiques. Fin de la crise : 1895-1896 car débuts de l'invention de l'Etat dans l'économie et innovations de la 2e révolution industrielle : moteur thermique, éléctricité, chimie

1929 : Crise boursière et de surproduction. Conséquences : krash à Wall Street qui entraine l'éffondrement de l'économie, surprodution industrielle et agricole, chômage de masse, baisse des prix. Fin de la crise : environ 1930 car intervention de l'Etat dans l'économie (EU, FR, ALL) et rôle de la guerre qui stimule production et recherche.

1973 : Crise pétrolière et de surproduction. Conséquences : hausse brutale des cours du pétrole, crise industrielle, chômage de masse, baisse des prix. Fin de la crise : vers 1980 (ALL, EU, JP) car moindre intervention de l'Etat dans l'économie et innovations de la 3e révolution industrielle (éléctronique, informatique)

2007/8 : Crise des subprimes. Conséquences : crise du crédit liée à des dettes publiques et privées non remboursées, faillites d'entreprises et de banques notamment, chômage. Fin de la crise : vers 2013/14 aux EU car intervention de l'Etat et boom du gaz et du pétrole de schise aux EU

La découverte du pétrol et des mines d'or sont les 2 facteurs de croissance des richesses des Etats-Unis. L'exode rural, qui favorise l'essort rural et le développement industriel et économique, les migrations transatlantiques sont les conséquences de la crise boursière et agricole.

En 1929, la crise va entraîner la 2e Guerre-Mondiale, l'effondrement de l'économie et le chômage (surtout ALL avec 5 millions).

La croissance est irrégulière dans le temps, en effet, la cojoncture (situation économique à 1 moment précis) connaît une alternance de periodes de croissance et de récession, c,'est-a-dire le passage de l'une à l'autre constitue une crise. Les économistes comme Kondratier ont repérés dans le mouvement des prix, des salaires, des profits, des variations périodiques, des cycles.

Trois grades crises sont intervenues depuis 1850. De nos jours, celles de 2007/8 dites crises subprimes ne leur est comparable ni en intensité, ni par ses conséquences.

3) La croissance interrompue par les crises

Crise de 1873 : En 1873 apparaît la 1e crise de l'ère industrielle : c'est la grande dépression. Elle est d'abord la conséquence de l'irruption sur le marché des productions agricoles des pays neufs : -Australie, Canada, EU, c'est-a-dire l'éffondrement des pris agricoles et de l'exode rural. Cette crise résulte de l'épuisement de la technique de charbon, machine à vapeur, et elle dure jusqu'à ce que se généralise un nouveaux systme : le moteur thermique, et de l'éléctricité vers 1900.

Crise de 1929 : C'est la crise la plus marquante du capitalisme au 20e siècle. Elle débute à la banque de NY à Wall Street, le jeudi 24 octobre : on l'appelle le jeudi noir. Toutes les valeurs boursières s'éffondrent. Cette crise est d'abord interprêtée comme une crise de surproduction industrielle : la production de masse précède la consommation de masse.

La spéculation dans tous les domaines a tout d'abord lieu dans une économie très fleurissante depuis 1870, les EU  sont devenu une économie-monde, ce rôle est renforcé en 1918 apres la 1e guerre mondiale. EN 1927, la spéculation bat son plein, d'autant que, depuis 1926, le gouvernement américain a mit en place un nouveau système d'achatà crédit et d'actions, les investisseurs peuvent ainsi acheter des titres en bourse : le système marche ainsi :

...

Télécharger au format  txt (18.2 Kb)   pdf (239.8 Kb)   docx (824.3 Kb)  
Voir 14 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com