LaDissertation.com - Dissertations, fiches de lectures, exemples du BAC
Recherche

Exposé sur la ville italienne de VENISE

Commentaire de texte : Exposé sur la ville italienne de VENISE. Recherche parmi 254 000+ dissertations

Par   •  6 Avril 2021  •  Commentaire de texte  •  2 653 Mots (11 Pages)  •  23 Vues

Page 1 sur 11

 

 

        La digue de VENISE

Introduction:

Venise est une belle ville mains elle menace de disparaitre sous les eaux

de la Mer ADRIATIQUE qui depuis longtemps rogne la LAGUNE de VENISE.

La commune et l’état ont décidé sans la plaisance des Vénitiens de construire 78 digues flottantes et articulées aux trois bouches de communications de la lagune avec l'Adriatique (Lido, Malamocco et Chiogga), et ce pour arrêter les phénomènes « d'Acqua Alta ».

Quand l’eau attendra  1m10cm, on fermera ces écluses et la ville

 sera protéger. Les travaux sont toujours en cours et devrait être terminée à la fin 2018.     

  1. Origine du nom :

Le nom MOSE (Moïse) rappelle l'Ancien Testament et veut dire "sauvé des eaux" et à VENISE c’est une réalité. La montée des eaux mains en danger l’existence de VENISE. C’est pour cela que le projet a vu le jour dans les années 1970 pour Venise et les aux autres agglomérations de la lagune un système de défense de la mer efficace, urgence qui a été ressentie après l’inondation du 4 novembre 1966. Ce jour-là, poussée par un fort vent de sirocco, la marée a atteint une hauteur de 194 cm au-dessus du zéro marégraphique, un record absolu dans toute l'histoire. La marée avait commencé à monter dans la nuit du 3 novembre et, au lieu de se retirer en suivant le mouvement normal des marées, continua à monter durant toute la journée du 4 novembre jusqu’à inonder la ville entière. Le soir, avec l’apaisement du vent, l’eau commença à se retirer. Une tempête de mer violente dévasta simultanément les plages et provoqua l’effondrement de la muraille de défense du littoral, imposant l’évacuation du lido di Pellestrina. Le gouvernement italien promulgua en 1973 une Loi Spéciale pour Venise déclarant le problème de Venise « d’intérêt national prioritaire ».

            

 

2.Le projet :

Le PROJET MOSE à démarrer en 2003 et est en cours de réalisation c’ est un ouvrage qui prévoit un système intégré de défense formé de rangées de vannes mobiles escamotables permettant d’ isoler la  LAGUNE DE VENISE de la MER ADRIATIQUE durant les phénomènes de hautes marées dépassant un niveau établi de 1 mètre et 10 centimètre et jusqu’à un niveau maximum de 3 mètres. Cet ouvrage, qui s’associe à d’autres interventions complémentaires comme la consolidation du littoral, la surélévation des rives et des pavages et la requalification environnementale de la lagune, devrait permettre de défendre  VENISE contre les phénomènes extrêmes comme les inondations et éviter sa dégradation morphologique, qui provoque l’envahissement progressif de la lagune par la mer et l’affaissement du sol.

Un projet de plusieurs milliards d'euros

Le coût final du projet est évalué 5,5 milliards d'euros (mais certains pensent que ce chiffre sera dépassé, le coût initial prévu était de 1,8 milliard). On estime que le coût d'entretien annuel s'établira à 45 millions d'euros.

C'est un projet qui a été largement contesté à Venise, et qui a été finalement décidé au niveau national. 

Parmi les opposants à Mose, certains pensent que la régulation de la circulation de l'eau dans la lagune pourrait créer plus d'inconvénients que d'avantages au titre de l'écosystème de la lagune.

De plus, selon certains, ce ne serait qu'un pis aller étant donné que l'on tenterait ainsi de traiter la cause et non l'origine des marées hautes destructrices, à savoir les “autoroutes” à marées hautes qui ont été creusées autour de Venise pour permettre l'accès des ports de Venise et de Marghera aux navires de gros tonnage.

                                                 

3.Objectif :

Le projet MOSE se propose comme une solution au problème des hautes marées, un phénomène que la ville de Venise et les autres agglomérations de la lagune subissent depuis l’Antiquité durant l’automne, l’hiver et le printemps et qui s’est particulièrement aggravé depuis quelques dizaines d’années. Même si la hauteur des marées est moins élevée dans le bassin lagunaire que dans d'autres régions du monde, où elle peut atteindre même 20 mètres, le phénomène peut devenir important s’il est associé à des facteurs atmosphériques et météorologiques tels que la pression et l’action des vents comme la « bora » (vent du nord-est arrivant de Trieste) ou le sirocco (vent chaud soufflant du sud-est), qui poussent les vagues dans le golfe de Venise. La pluie et l’eau douce, qui se déversent dans la lagune par l’intermédiaire du bassin versant et des 36 points de convergence des rivières et canaux, contribuent également au phénomène. L’augmentation de la fréquence et de l’intensité des hautes marées est également liée à d’autres causes, naturelles et artificielles, qui ont modifié l’équilibre hydraulique et morphologique de la lagune, comme la subsidence et l'eustatisme (au cours du xxe siècle, le sol de la lagune s'est abaissé de 23 cm par rapport au niveau de la mer), le pouvoir d’érosion de la mer, renforcé par plusieurs interventions humaines (môles, canaux artificiels) effectuées dans l’intérêt des activités portuaires et industrielles de Porto Marghera; l'augmentation du mouvement des vagues, provoqué par les embarcations à moteur, qui participe à l’érosion des structures morphologiques et des fondations des rives et des édifices. Outre qu’affronter ces problèmes contingents, le projet MOSE (de même que les autres ouvrages de défense) a été conçu en tenant également compte de la hausse du niveau de la mer entraînée par le réchauffement de la planète. Les digues mobiles peuvent assurer une protection efficace de la lagune même au cas des hypothèses les plus pessimistes, comme une hausse du niveau de la mer jusqu’à 60 cm.

...

Télécharger au format  txt (17.1 Kb)   pdf (327.2 Kb)   docx (906.3 Kb)  
Voir 10 pages de plus »
Uniquement disponible sur LaDissertation.com